Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2011

avec les enfants du collège de Folelli : la découverte des orgues de Castagniccia

 

Ce lundi 9 mai, pour cette classe de sixième du collège de Folleli, à l'initiative de leur formidable professeur de musique, Emmanuelle Mariini et en la compagnie d'Anita Tomasi, cette journée festive de découverte des orgues de Corse, à travers les orgues de Piedicroce et de La Porta. C'est la troisième année que nous pouvons faire ensemble cette démarche.

Quelques images de cette belle journée...

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

à Piedicroce, les enfants de Folleli avec leurs professeurs Anita et Emmanuelle

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

la belle façade de l'orgue de Piedicroce


La matinée avait débuté au collège par une présentation de l'instrument orgue  (et de ses ancêtres et cousins ...) et du patrimoine des orgues de Corse , pour se poursuivre par cette ballade en Castagniccia, à la rencontre de l'orgue de Piedicroce, le plus ancien de Corse, puis de La Porta : l'occasion de comprendre le mécanisme de cet instrument complexe et de l'approcher au plus près ... en écoutant, en regardant (l'abrégé, les registres, vous vous souvenez?) ... et en touchant.

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Certains enfants ne connaissent pas cette grande et belle église. Le mieux est d'abord d'en prendre la mesure par la voix:

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

préparation au chant

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Camille accompagne ...

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

... ses camarades pour la chanson de l'Orchestre ...

Malgré la distance, ça fonctionne et on garde le tempo!

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Voyons voir, comment ça marche?

Ici le beau clavier ancien et l'abrégé. L'abrégé est ce mécanisme de transmission distribuant le mouvement des touches du clavier (division étroite) aux soupapes contenues dans la laye du sommier (division large).

On remarque que le clavier a été agrandi de cinq notes ( frontons de touches non décorés), à droite, lors du transfert par Anton Pietro Saladini en 1842 de l'orgue de la Cathédrale sainte Marie de Bastia vers l'église saint Pierre et saint Paul de Piedicroce.

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Détail de l'abrégé et le mécanisme des registres qui ouvrent ou ferment le passage du vent vers tel ou tel jeu.

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

le tirage des jeux



 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

premier contact avec un vénérable clavier

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

pas trop intimidés ...

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

alors, qu'est -ce que tu en penses?

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

un toucher différent de son piano, mais Anne-Laure assure!

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Il me semble que là,  tu essayais "au clair de la lune",  non?

 

IMG_8901.JPG

 à La Porta


 

 

 

IMG_8902.JPG

Camille joue Bach: ah! cette octave courte!

IMG_8903.JPG

les enfants écoutent, dessinent ... et chantent,

 IMG_8904.JPG

 accompagnés à l'orgue par Emmanuelle ...

 

college de folleli,orgues de castagniccia,piedicroce,la porta

Devant l'église de la Porta ...

C'est toujours un plaisir pour moi de faire découvrir et partager ce patrimoine: pour les enfants et leur professeur, voilà du pain sur la planche pour exploiter tout ça!





Ces journées ne sont possibles que grâce à la bienveillante complicité des municipalités qui nous reçoivent: qu'elles en soient ici remerciées.





Frederic Munoz joue le Magnificat dell'ottavo tono de Claudio Merulo (1533-1604) sur l'orgue de Piedicroce




 

 

 

 

08/05/2011

Cette semaine, la Montagne des Orgues ...

                                             AVIS!

Découverte du patrimoine :

La Montagne des Orgues

Jeudi 12 Mai

une journée en Balagne et dans la vallée

haute  du GHJUNSANI

ange de droite blog.jpg

                                                
         (avec le petit ange buccinateur de droite de l'orgue de Costa)

 

Accueil à Costa à 9h sur la place de l’église,

 

Costa place de l'église blog.jpg


puis visite de Speloncato, Pioggiola, Olmi Cappella et Vallica …

 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85/ 06 17 94 70 72

www.montagne-des-orgues.com

Participation aux frais

Les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.

03/05/2011

L'orgue des villes et l'orgue des champs

Bastia, vendredi 6 mai 2011, conférence à l'auditorium du Musée de Bastia, à 17h30

A LA RENCONTRE DES ORGUES HISTORIQUES DE CORSE 

... l’orgue des villes et l’orgue des champs ...

Bastia orgue Immaculée Conception blog.jpg

Conférence organisée par la Dante Alighieri de Bastia dans le cadre de son cycle « Découverte du Patrimoine ».

Elizabeth Pardon (votre servante!) racontera à sa façon et à travers d'abondantes illustrations l'histoire inattendue et la qualité esthétique de ce patrimoine des orgues de Corse:  une histoire humaine et religieuse, rurale tout autant que citadine des Corses depuis le XVI°siècle jusqu’à nos jours, une relation permanente de l’île avec l’Italie à travers le choix des facteurs d’orgues et la transmission d’un savoir-faire qui débouchera sur l’extraordinaire création artistique des monumentales tribunes d’orgues que l’on peut admirer essentiellement dans la Corse du Nord …

Zilia300 copie.jpg

l'orgue Saladini (1831) de Zilia

"LAUDATE EUM IN CHORDIS ET ORGANO" ...

orgue de Speloncato 028.jpg

... à Speluncatu ...

La conférence sera suivie d'un petit concert sur l'orgue Serassi (1844) de la Cathédrale sainte Marie de Bastia

41 Bastia Sainte Marie orgue Serassi 1844 - restauration Roethinger 1962 blog.jpg

Un rappel du patrimoine des orgues historiques de Corse:

 

Liste des orgues de Corse

(établie à partir des travaux de Sébastien RUBELLIN, musicologue,  de Michel FOUSSARD, technicien conseil pour la Corse et "promoteur" des classements par les M.H. les plus récents  - et actualisée autant que possible…)

 

Le véritable inventaire reste à faire et cette liste est proposée à titre indicatif pour signaler la richesse inattendue de ce patrimoine des orgues historiques de Corse. 

La liste ci-dessous indique :-par des cadres       les instruments protégés au titre des Monuments Historiques.-par des tramés encadrés       les orgues dont la protection, demandée par les communes, a été acceptée lors des débats de la commission nationale des M.H. Vème section en juin 2006,-par des italiques et des parenthèses une protection limitée à la tribune et au buffet,-la situation de l'édifice quant à la protection au titre de la loi sur les monuments historiques, protection signalée par p,-l'appartenance de l'instrument au patrimoine des orgues historiques de Corse, signifiée par un * (quelque soit leur état, ou l'état de leurs restes),-l'auteur principal, ou les auteurs principaux, de l'instrument,-l'auteur et la date des restaurations contemporaines (caractères gras),-l'état estimé de l'instrument de B à E : appréciation sur un ordre de qualité décroissant (cette appréciation demeure par nature subjective, et sujette à variations) ; R marque les instruments ruinés, # les instruments dont divers éléments se trouvent dispersés. H.J. signifie que l'orgue est hors d'état de jeu.

  AJACCIO

p-* Cathédrale : A. Cavaillé-Coll 1848.- Cicchero 1997  - B   

*  Chapelle des italiens : Luigi de Ferrari, 1833. - #     H.J.   

 p-* Saint-Erasme : Luigi de Ferrari, 1832.-    H.J.  

 Saint-Antoine : A. Cavaillé-Coll, 1865- D          

Saint-Roch : Merklin 1929/1986.  - B 

p-* Petit Saint-Roch : XVIII° s.  -    H.J.

 ALGAJOLA* Saint-Georges(tr.,b.): XVIII° s./Crudeli 1804  -   E    H.J.

 AREGNOp-*Saint-Antoine : Agati-Tronci 1888/Tronci 1936  Formentelli 1980  B

 BARRETALI  p-*Saint-Pantaléon : G. Domini 1867/Tronci 1930    -  Sals 1976   B

  BASTIA

p-*Cathédrale Sainte-Marie : Serassi 1844  - (Roethinger 1962) C   

*Saint-Charles : Agati-Tronci 1880  - D    H.J.

p-* St-J-Baptiste(tr.,b.)Agati-Tronci 1887.Jacquot-Lavergne 1958-   D

*Ibid.(choeur) :Tronci 1887   Hermelin 1943-  E    H.J.

p-*Sainte-Croix : XVIII° s. -E    H.J.

*Saint-Roch : GiuseppeLazari 1750 - D 

   * Im. Conception : buffet XVII°/XVIII° s de Ferrari 1848 -   E

   Notre-Dame de Lourdes : Jacquot-Lavergne 1958 - C

 

 BELGODERE*Saint-Thomas : J. Abbey 1913 -      C 

 *Ibid.(choeur) : attribuable à G. Lazari - Loriaut 2006 - B

 

   BONIFACIO

p-*Saint-Dominique(tr.,b;):L.de Ferrari 1843 -        E    H.J.

p-*Saint-Erasme : A. de Ferrari ?  vers 1880 -    H.J.

p-*Saint François : L.et G. de Ferrari 1852 -      #  H.J.

p-*Sainte Marie majeure : L. et G. de Ferrari 1848 -H.J.  #                                                                                                                                             CAGNANO *SaintFructueux : Gasparo Domini 1886 Sals 1971 B                                                                                                                               

CALENZANAp-* Saint-Blaise : XVIII°s../Saladini/Ferrari -C -H.J.-

CALVIp-*Saint-Jean-Baptiste : XVIII° s. -     Formentelli 1993           B

p-* Ste Marie majeure : de Ferrari 1830    -Formentelli 1980           B            

 CANARI      San Francesco, Anon. 1767 ( ?), Saladini 1861   -Sals 1980      B

 CARCHETOp *Ste-Marguerite : XVIII° s./A de Ferrari 188...     R   H.J.            

 CARDO * San-Stefanu : G. et U. Paoli 1888   - Massoni -   D

 CASTELLO DI ROSTINO    * Sts Côme et Damien : A.P. Saladini 1835  - E   H.J.            

CASTIFAO*Couvent St François, transféré à St Nicolas :

Lazari 1758 / Marracci1792/Saladini1841 -Loriaut 1993 B -                                                                                                            

CASSANO* Annonciation : Saladini 1853 -D

  CATERIp-* B.V  M. reine de tl ls sts : G. Domini 1902    Sals 1994  -   B            

CENTURIp-* Saint-Sylvestre : L. de Ferrari 1835   Loriaut 1987  - B              

  CERVIONEp-* Saint-Erasme : XVIII° s.  Formentelli 1994           B            

CORBARAp-* Annonciation : Agati-Tronci 1890       Hartmann 1979              B   

CORTE       Musée de la Corse :positif provenant de la maison Giuliani à Muro, Saladini, c. 1800 -Dalsbeck 2001 - D

 p-*-Annonciade : Johann Conrad Werle vers1760  Formentelli 1991- B

p-* Sainte-Croix : XVIII° s.Muno 1984-B

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          COSTA* Paroissiale : XVIII° s./XIX° sSals-Faye 2004B

  ERBALUNGAp_  * Bénédictines : Gasparo Domini 1865    (Jonet 1969)  C                        

 ERSA    * Sainte-Marie : L. et G. de Ferrari 1850  - #    H.J.

p-*Saint-André : L. et G. de Ferrari 1850  - R   H.J.  

 FELICETO   * Saint-Nicolas : Saladini 1839      D   H.J.   

 *Privé : Gasparo Domini 1876 - C   H.J.            

FIGARELLA   * San-Antonio : Agati-Tronci 1896  - Galtier - B

GHISONI   * Nativité : Stoltz 1869  - Galtier 1980  -C

 LAVASINA    Nativité : Jacquot-Lavergne (Unit Organ) 1959   Laval-Thivolle 1988      B 

  LAVATOGGIO   * N.D. de la Consolation : de Ferrari 1860  -D  HJ.                                                                                                                                                   LOZZI   * Saint-Jacques : XVIII° s. R H.J

LUMIO  * Assomption : de Ferrari 1831    C   H.J.

 LURI p-* Saint-Pierre (tr.,buffet): G.et F.Crudeli 1818      Sals     B

 MAUSOLEO-CASTELLO * Sainte-Marie : L. de Ferrari1840- C   H.J.

MINERBIO   * Sainte-Catherine : G. Tronci 1930      Sals 1988   C            MONTEMAGGIORE p-* Saint-Augustin (tr.,buffet).L. de Ferrari 1831.    H.J.  MONTICELLO* Saint-Charles : Anon. 1733/Crudeli 1804- Formentelli 1976   B         MOROSAGLIAp-* Ancien Couvent : A.P. Saladini 1857    D   H.J.       

 MORSIGLIA p_* Saint-Cyprien : Pirani 1770/A. de Ferrari 1878 - D   H.J.

  MURO * Annonciation : Pagnini 1796/Agati-Tronci 1878 - Muno 1982        

 NONZA p-* Sainte-Julie : Pietro Saladini 1835 - C   H.J.

NOVELLA p-* Sainte-Croix : G. de Ferrari  1855 - D   H.J. 

 OCCHIATANA    * Saint-Barthélemy : L. de Ferrari 1839  E   H.J           

OLETTA p-* Saint-André : Agati-Tronci 1888 - Galtier 1982- C

OLMETO  *Assomption: Stoltz 1852  Hartmann 1979               C

OLMI-CAPELLA  * Paroissiale : (1808 ? A.G.Saladini ?)      Muno 1986   B

 OMESSA p-Saint-André : buffet vide

PALASCA   * Assomption : A.P. Saladini 1833    Massoni 1993 C

PATRIMONIO p-* Saint-Martin : G. de Ferrari 1873 -  D

   PIEDICORTE DI GAGGIOp-*.Assomption : Agati-Tronci 1900   Grosleau 1977 -  B

  PIEDICROCEp-* Sts Pierre et Paul : Spinola 1619/Saladini 1844-               Sals 1985 B

  PIEDIGRIGGIO* Saint-Michel : XVIII° s./A.P. Saladini 1843 -  Loriaut 2003 - B

 PIETRACORBARA   * Saint-Clément : L. de Ferrari 1844            C   H.J.

 

  PIGNA    * Immaculée. Conception : A. de Ferrari 1881/Massoni  - Massoni 1993 - B

 PINO* Assomption L. de Ferrari 1836  C   H.J.

 PIOGGIOLA* Assomption : A.P. Saladini 1844  - Sals 1996  -B  

 PORETTOAssomption : Merklin 1896 - Galtier 1980  -B

  LA PORTA  * Décollation de St J.B.(tr., b.) : Marracci 1780     Formentelli 1963/84    B

 PORTO-VECCHIO St Jean-Baptiste : Dalsbaeck 1992   B

 POZZO BRANDO* Saint-Barthélemy : G. de Ferrari 1862      C   H.J.

PROPRIANON.D. de la Merci : Vignolo c. 1900        D

 ROGLIANO

* S. Agnello (tr., b.) : Lazari 1761/Agati-Tronci 1888   Muno 1988         B

 SAINT-FLORENTp-* Assomption : G. de Ferrari 1853   C

 SAINTE LUCIE DE TALLANO* Sainte-Lucie : Agati 1875         C   H.J.

SAN DAMIANO*StsCôme et Damien : L. de Ferrari 1839       D   H.J.

SAN MARTINO DI LOTA*Saint-Martin : L. de Ferrari 1845       C   H.J.

SAN ANTONINO*Annonciation : Pomposi 1744        C   H.J.

SANTA MARIA SICCHEp-* Assomption : Clergeau 1872 Muno 1980  B

 SANTA REPARATA DI BALAGNA

* Saint-Antoine : G. et F. Crudeli 1817      C   H.J.

p-*Sainte-Réparate : G.de Ferrari 1859        C   H.J.

SARTENE

*Saint Côme et saint Damien : Agati-Tronci 1875  C   H.J.                                    

p-*Assomption : Clergeau.1861   C

 

SISCOp-* Sainte-Catherine : Agati-Tronci 1882 (?)     D   H.J.  

  SPELONCATO

* Assomption : G. Crudeli 1810       Massoni 1992        B

* Privé : A.P. Saladini 1825                H.J.

* Privé : G. Crudeli 1812               H.J.

 TOMINOp-* Saint-Nicolas : G. et F. Crudeli 1818           #   H.J.

 

 VALLE D'ALESANI (Prazzali d'Alesani)

* Couvent :Lazari 1750           travaux inachevés :   Galtier 1984    ?   H.J.

 

  VALLICA  * Assomption :  (Lazari ?)/ A. de Ferrari 1885            D   H.J.

 

VERDESE   * Saint-Sebastien : Agati-Tronci 1896          Formentelli 1985  B

VICO * Assomption : Tronci 1880 (transformé c.1930)          D

 VILLE DI PIETRABUGNO * Sainte-Lucie : L. de Ferrari 1837   Galtier 1981    B

  ZILIA * Saint-Roch (tr., b;) : A.P. Saladini 1831    Massoni 1995    C

 




29/04/2011

le Monte Revincu, ce lundi de Pâques

Nous partons aujourd'hui à la découverte du petit dolmen à couloir de Celluccia, que je ne connais pas encore, au sommet du Monte Revincu: trois cabrettes en cavale ...

... et  les pierres qui signent les hommes, sous la pluie ...

 

Avant tout, je signale - pour ceux qui ne l'auraient pas - l'excellent article dans le numéro de février de STANTARI: "Aux origines du mégalithisme en méditerranée".

Vous pouvez également le retrouver en ligne:

  1. www.cg2b.fr/cg2b/agriate/stantari_2011.pdf

 

Ainsi que le compte-rendu de la première journée de l'Agriate, le 22 novembre 2008 :

www.agriate.org/documents/Journée%20Agriate%202008%20compil.pdf

 

Vous y trouverez tout ce que vous devez savoir sur l'ensemble de ce site extraordinaire, ainsi que de fort belles photos aériennes très parlantes.

 

 

pancarte blog.jpg

En ce lundi de Pâques, donc, nous devrions passer entre les tirs militaires, sinon entre les cornes des vaches et taureaux en libre vagabondage ...

Je cite ( compte-rendu de la journée du 22 novembre 2008 ):

" Le Monte Revincu

Franck Leandri

Direction Régionale des Affaires Culturelles

Etude réalisée avec le concours de1 : Franck Leandri1, Christophe Gilabert1, Christophe Jorda2 , Maëva Assous-Plunian3, Céline Bressy 4, Lucie Chabal5, Frédéric Demouche6, François- Xavier Le Bourdennec7 , Serge Muller8, Nadia Federzoni9, Kewin Pêche-Quillichini4, Charles Pinelli13, Hélène Paolini-Saez 10, Gérard Poupeau 7, Marc-Antoine Vella 11 , Julia Wattez 12 .

1 1 MCC et LAMPEA- UMR 6636 (Univ. de Provence et CNRS), 2 UMR 5059, 3Université de Paris IV, 4

LAMPEA- UMR 6636 (Univ. de Provence et CNRS), 5 UMR 5059 et 154, 6Musée de Préhistoire corse de

Sartène , 7UMR 5060, 8ISEM, Université de Montpellier-2., 9Université de Corse., 10Association laboratoire

régional d’archéologie, 11 Université de Corse et Université de Paris IV., 12UMR 5140 CNRS, ASM, science du

sol et archéologie, 13 Association les amis des Agriate.

L’établissement Néolithique du Monte Revincu est localisé au nord de la Corse à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Bastia. Il tient son nom d’une montagne culminant à près de 356 mètres dominant la plaine de Casta. Le site est implanté au sommet et au pied de cette montagne. Les recherches ont révélé sur 4 secteurs, disséminés sur une dizaine d'hectares une cinquantaine d’aménagements architecturés à vocation domestique ou funéraire, attribués pour la plupart au Ve millénaire av. J.-C.

C’est dans le secteur de la Cima-di-Suarella, un petit plateau surplombant le paysage vallonné que se concentrent les vestiges d’habitat. Une trentaine de structures dans un remarquable état de conservation y ont été découvertes. Elles sont délimitées au sol par des dalles disposées de chant et contiennent parfois un ou plusieurs niveaux de radiers constitués d’un empierrement relativement soigné. Ces structures présentent également des dispositifs de calage contre les dalles ou de trous de poteaux. Des cloisonnements ou des juxtapositions de compartiments quadrangulaires ont été observés sur certaines d'entre elles. La mise en évidence, grâce notamment à l’étude micromorphologique, de probables niveaux de sol contenant des restes d’aménagements en terre permet d’approcher la restitution précise d’unités domestiques. Les datations radiocarbones ainsi que le mobilier lithique et céramique, permettent de les situer dans le dernier tiers du Ve millénaire. A proximité de ces unités domestiques, on retrouve également au moins 3 structures qui, de par leur morphologie, pourraient se rapporter à une utilisation funéraire. L’ensemble des informations architecturales et chronologiques plaide en faveur d’une organisation trouvant tout son sens dans l’association entre aménagements domestiques et funéraires. La surface et la lourdeur de ces implantations au sol illustrent un ancrage territorial et peut-être un véritable essor démographique qui peut correspondre à la sédentarité d’une communauté et à la mise en place d’un véritable village. Une approche environnementale permet d’apprécier le territoire parcouru et exploité en synchronie avec le site et de retracer les influences que société et milieu ont pu exercer l’un sur l’autre.

Ce site permet de compléter la connaissance du mégalithisme en Méditerranée, sur son émergence et son évolution. Trois dolmens et plusieurs coffres funéraires, tous attribués au Ve millénaire avant notre ère par des analyses C14 et grâce au mobilier qu’ils contenaient ont été recensés sur le site. Les dolmens sont parmi les plus significatifs de l’île puisqu’ils conservent les arases de tumulus qui devaient les recouvrir. Au final ce travail rend une image plus fiable du mégalithisme corse, peut-être un peu flatteuse car avec les recherches récentes menées dans le sud, à Cauria, l’île apparaît comme un des premiers foyers d’émergence du mégalithisme méditerranéen occidental, si ce n’est le premier, en concordance avec les grandes architectures du mégalithisme de la façade atlantique. Parallèlement aux travaux de fouilles, a été entreprise une démarche environnementale qui consiste à définir par une étude paléogéographique les processus d’évolution, d’adaptation et de relation entre espace naturel et espace anthropique de manière diachronique. L’objectif premier de l’intervention s’appuyait sur la reconnaissance de phénomènes permettant d’évaluer le potentiel d’interrelations entre les sociétés et leur milieu. Dans ce cadre, ont été recherchés les secteurs offrant des séries stratigraphiques suffisamment puissantes et renseignées d’un point de vue chronologique, pour être interprétées. Les premières observations ont montré une faiblesse extrême de la couverture sédimentaire et la rareté de secteurs en cours d’érosion : le milieu est demeuré stable d’un point de vue hydrosédimentaire. Cette étude a été pour l’instant plus particulièrement dirigée vers les périodes les plus anciennes de l’utilisation anthropique du site. Cette étude s’appuie sur la réalisation d’un système d’information géographique (SIG) encore en cours d’amélioration qui repose sur le croisement de plusieurs types de données. Grâce à cette démarche nous disposons d’un large panel d’informations aussi bien sur les potentialités agricoles de la région (espaces utiles, zones de pâturages, réseau hydrographique etc…) que sur les axes de communication traditionnels (cheminements, sentiers, chemins pastoraux, axes de transhumances etc…). Le croisement de l’ensemble des données grâce aux SIG nous permet d’apprécier la perduration possible de certains phénomènes liées à des réalités géographiques et environnementales dont ont sait aujourd’hui qu’elles n’ont pas ou peu évoluées. De même il donne les moyens d’apprécier le maillage des sites, son évolution et par conséquent la pérennité de certains lieux d’occupation, de passages marqués par les mégalithes. La représentation 3D permet d’optimiser la visualisation des résultats.des recherches sont entreprises pour mieux comprendre la transformation de l’environnement des Agriate depuis les périodes préhistoriques jusqu’à nos jours. De plus des prospections permettent de se faire une meilleure idée sur l’évolution du peuplement. L’ensemble des données est en cours de mise en forme grâce notamment à un système d’information géographique. Ces recherches pluridisciplinaires viennent de faire l’objet d’une présentation dans le cadre du colloque de préhistoire récente de Périgueux.

Depuis 1995, ce gisement est propriété du conservatoire du littoral, des communes de Santo-Pietro-di-Tenda et de San-Gavino-di-Tenda. Les fouilles devraient permettre de rassembler la documentation nécessaire à sa mise en valeur. Certains monuments ont fait l’objet de reconstitutions 3D qui ont été intégrées dans un documentaire produit par la société bastiaise ISI Production et France 3 Corse, en partenariat avec la CTC ; ce film régulièrement diffusé sur FR3 et la chaine Via Stella a reçu le second prix du festival du film documentaire archéologique d’Amiens.

Le conservatoire du littoral et les communes ont clairement exprimé leur volonté de présenter à un large public ce gisement classé au titre des Monuments historiques depuis 1887. Le Monte Revincu est situé dans une région riche en vestiges mégalithiques (menhirs, statues-menhirs, dolmens etc…) qui pourraient compléter la visite dans le cadre d’un itinéraire des mégalithes du Nebbiu et des Agriate. Un cahier des charges devrait être rapidement présenté par un comité de pilotage qui sera mis en place très prochainement.

Cette démarche devrait être réalisée en concertation avec la CTC."

 

 

 

Quelques images de ce site toujours aussi puissant: la pluie fait lever les parfums et les couleurs des myrtes, cistes, lavandes, orchidées, bruyères, asphodèles, férules ...

le chemin pour y arriver blog.jpg

le chemin pour y arriver: nous allons grimper jusqu'au sommet du Revincu, là-bas, au fond du paysage

 

... en cheminant, quelques  alliens ...

épaves militaires.jpg

 

" Il est actuellement déconseillé de se rendre sur ce gisement qui se trouve dans les abords du champs de tir de Casta nord. L’armée, locataire des parcelles attenantes au site devrait quitter l’endroit et le dépolluer à très court terme." (compte-rendu, idem).

Bon. Ce n'est pas encore nettoyé ...

trace militaire.jpg

fleur de culture


orchidée.jpg

et orchidée sauvage

 

 

 

montagne du Revincu blog.jpg

Il va falloir grimper là-haut ... de la grimpette de chèvres au milieu du maquis odorant,  baveux ( les cistes!), fleuri et piquant

chèvres 3.jpg

justement, rencontre avec une famille de chèvres (et de leur bouc)

chèvres 1 détail.jpg

curieuses, comme nous, et libres!

coffres.jpg

en chemin, les premiers aménagements et coffres: toujours saisissants. Notre vieille humanité, ancrée dans le sol, et les paroles envolées.

 

casa di l'Orca blog.jpg

 et "a Casa di l'Orca", toujours aussi accueillante ... pour les bergers d'il y a peu.

colette et le cairn.jpg

Colette nous mène, avec un sixième sens pour repérer les cairns: pas de sentier visible ...

ouf!.jpg

ouf! les sécateurs sont de sortie. Chantal fait semblant de souffrir!

arrivée sur le site de Celluccia.jpg

enfin, l'arrivée au sommet du Monte Revincu ... et le site de Celluccia. Emotion

dolmen et menhir de Celluccia.jpg

le petit dolmen de Celluccia et, dans son prolongement, le menhir qui lui est associé

dolmen de celluccia.jpg

 le dolmen de Celluccia, sans sa dalle supérieure, mais avec son couloir  et son tumulus: daté du dernier tiers du V° millénaire ...

Ici nous partagerons notre nourriture avec les morts du lieu

le menhir de Celluccia.jpg

et son menhir,

menhir de Celluccia et St Florent.jpg

planté comme un amer dominant St Florent

Chantal, 1m 59 !.jpg

Chantal a pris la pose, du haut de son 1m 59!

cima di suarella.jpg

 Au retour, nous voici sur le plateau de a Cima di Suarella, avec ses vestiges associant habitats des vivants et rites funéraires : sur les fouilles et leur résultat, voir le Stantari de février/avril 2011 ...

casa di l'Orcu, de loin.jpg

 et, un peu plus loin en-dessous, la maison de l'ogre ...

a casa di l'orcu blog.jpg

le dolmen dit "a Casa di l'Orcu", qui a , hélas, servi assez récemment de point de mire pour les tirs d'artillerie ...

Un temps gris qui s'enfonce dans le mystère et le sacré du lieu.

Sous la pluie battante,  honorant les morts: férules vigoureuses, blanches asphodèles, lavandes sauvages et herbes tendrelettes ... Le parfum des myrtes est étourdissant.

 

mégalithisme en corse,monte revincu,cima di suarella,dolmen de celluccia

A côté du dolmen, cette petite construction en réemploi .

 


 

 

 

mégalithisme en corse,monte revincu,cima di suarella,dolmen de celluccia

 Merci aux jeunes biquettes de m'avoir accompagnées là-haut, même si nous avions des têtards dans les chaussettes.

C'était magnifique!

et vivent les appareils photo étanches!


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26/04/2011

le printemps de "Contami" à Belgodère

  la troisième édition du festival de Belgodère     "Contami " commence aujourd'hui,

servie par la belle énergie créatrice de Marie-Clair Peretti et de ses complices

et à retrouver sur le site :

http://www.contami-festival.info

 

Belgodère Contami2011-1 affiche blog.jpg

 

 

Contami présentation blog.jpg

 

Contami 2011 programme 1 blog.jpg

2011contami_Programme 2 blog.jpg

Histoire_d-un_conte_ordinaire_-_mail-1 blog.jpg

A propos du concert "nos deux orgues" du jeudi 28 avril

belgodère,marie-clair peretti,festival contami,linda calderon,contes tziganes,contes africains,contes russes,marionnettes,sculptures,orgues,animations de rues

 

  une précision importante:

le clavier du petit orgue Lazari (1761) a été remis en état, et vous pourrez donc l'entendre jeudi 28 avril aux côtés de l'orgue Abbey (1913) ...