Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2016

la Balagne avec la Montagne des Orgues vendredi 26 Aoüt

L’ASSOCIATION SALADINI 

propose sa prochaine journée de

 

« LA MONTAGNE DES ORGUES »

Sant Antonino ste Cécile blog.jpg

(Sant' Antonino, volet d'orgue peint par Vicente Suarez en 1789)

 

Vendredi 26 Août 2016

une journée en BALAGNE

 

 

Une balade initiatique et conviviale pour découvrir la Corse autrement, vous immerger dans son histoire, ses paysages, son patrimoine, ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et vous faire entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue…

 

Corbara façade blog.jpg

(la façade de l'orgue de Corbara)

 

 Accueil à CORBARA, à 9 h sur la place de l’église, et découverte de la Collégiale de la Nunziata (orgue Saladini / Agati-Tronci  1890), puis  de l’église romane de la Santa Trinita à Aregno.

archivolte des paons.jpg

(Aregno, archivolte des paons buvant à la coupe d'éternité)

Pique-nique à Sant Antonino, puis visite de CATERI et de son église Santa Maria ( orgue Domini 1902),  de MURO, et de son l’église de la Santa Nunziata ( orgue Pagnini 1796/ Agati Tronci 1878) à MURO,

Muro orgue volets ouverts  copie.jpg

enfin de COSTA et de sa merveilleuse petite église San Salvadore (orgue anonyme début XIX° s.)…


 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85 / 06 17 94 70 72

 

adresse mail : elizabethpardon@orange.fr

Blog : elizabethpardon.hautetfort.com

Site : www.lamontagnedesorgues.com/

Il Ballo di Mantova:voyage sur les ondes d'une mélodie vagabonde

 Je réédite ici une note ancienne, en particulier à l'usage des amis musiciens de La Note Breve qui nous ont littéralement enchantés cette semaine par leurs programmes, profane et sacré, orgue et polyphonies, dans le cadre du festival Cimbalata Academia ...

(voir:http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2016/08/14/renaissance-de-l-orgue-corse-propose-ses-concerts-de-cimbalata-academia.html )

Autour d' "Il Ballo di Mantova", Baraban, Mantovana, Fuggi fuggi ...

une invitation au voyage musical

(pour toutes les citations musicales: clic droit, ouvrir dans un nouvel onglet. Bon courage! et toutes mes excuses pour les enregistrements médiocres ...)

la cour de Gonzague.jpg

La cour des Gonzague, peinte par Andrea Mantegna pour la Salle des Audiences du Palais Ducal de Ludovic de Gonzague, au Castello di San Giorgio à Mantoue.

Cette salle magnifique, décorée de fresques somptueuses par Mantegna est plus communément nommée "La chambre des Epoux". Nous avions eu l'occasion de la visiter en compagnie de notre ami organiste Umberto Forni: un souvenir inoubliable, d'autant plus qu'à cette occasion nous avions eu aussi le privilège de voir et d'entendre l'orgue Antegnati nouvellement restauré de la chapelle Santa Barbara sous les doigts d'Umberto .

 

Liuwe Tamminga à Sta Barbara.jpg

L'organiste Liuwe Tamminga, que ROC (Renaissance de l'Orgue Corse) avait invité sur nos orgues de Corse lors d'une saison de Cimbala Academia nous a offert un disque magique autour du thème du Ballo di Mantova, en avant-goût à découvrir dans ce document  :


http://youtu.be/xIfmQqGlIbI

 

L'on y découvre un thème populaire bien connu et qui a roulé sa bosse à travers le temps et l'espace :

et je commencerai par la fin en citant l'hymne national d'Israël HATIKVA, ici joué par le violoniste Ivry Giltis avec l'orchestre "multinational" de Daniel Barenboim ( qui tente avec générosité la réconciliation par la musique des frères ennemis palestiniens et juifs  déchirés par la haine:

http://youtu.be/zJ_HwZNnAAI

On  retrouve bien ce motif venu de loin, en tous cas présent à la cour des Gonzague: la communauté juive de Mantoue est riche alors de  près de 2300 membres, et la ville abrite neuf synagogues et vingt-quatre rabbins  ...  Des musiciens juifs se sont épanouis à cette cour bienveillante envers la communauté juive,  ( tel le violoniste virtuose nommé " le Juif de Mantoue", Salomone Rossi , entre 1570 et 1630, instrumentiste à la chapelle ducale et qui collabora pendant des années avec Claudio Monteverdi).

Mantoue la chambre des époux camera degli sposi.jpg

J'évoque cela en rêvant: l'on peut imaginer que ces musiciens juifs ont joué leur musique sous l'oculus de " la chambre des époux" et pourquoi pas ce Ballo di Mantova  qui faisait sans doute partie des airs les plus en vogue à l'époque ...

Toujours est-il que cette période heureuse pour les juifs de Mantoue s'achèvera brutalement en 1630 avec la mise à sac de la ville par les Impériaux autrichiens qui détruisirent le ghetto.

 

La notation la plus ancienne de cet air se trouve dans la chanson de Giuseppino del Biado (mort en 1616): Fuggi, fuggi, fuggi...

 

http://youtu.be/cL0KIozy4mw

 

http://youtu.be/DbKlojcomA0

 

 Pour le virginal, le clavecin, l'orgue ou le luth, quelques exemples :

- d'Italie: Giovanni Battista FERRINI (1601-1674: Ballo di Mantova (enregistré par Liuwe Tamminga, cf. le CD plus haut).

- Gasparo Zanetti (1645) :

https://youtu.be/KK1Im3cvpz8

- toujours d'Italie: Bernardino RONCAGLIA (1614-1692) six variations sur la Mantovana.

- des Pays-Bas: une chanson dédiée à Ste Cécile dans le Manuscrit KONING

 

 

- d'Allemagne: Heinrich SCHEIDEMANN (1595-1663): Englische Mascarada, oder Juden Tantz (WV 108):

http://youtu.be/lGMxpshKH3U

 

- d'Ecosse: My mistress is prettie, an Italian Rant, publié par John PLAYFORD (The English Dancing master-1651):

http://youtu.be/nPL2FXqVc9M

- de France: Louis-Claude DAQUIN (1694- 1772), Noël Suisse:

http://youtu.be/xzbnV5LjMus

 

- d'Allemagne, de Johann Christian Heinrich RINCK (1770-1846) Variations sur un thème de Corelli:

http://youtu.be/JKaWx6TgtCg

 

de France, de Camille SAINT SAËNS: Rapsodie III sur des cantiques bretons (eh oui!!!):

http://youtu.be/NIjVZEFLIZo

 

de France, au luth: Charles  MOUTON: my mistress is prettie ...

Mr Mouton, "My Mistress is prettie"

http://youtu.be/WyARyxT1N0A

 

Et la Corse, dans tout ça ?

Il y a de nombreuses années, j'avais appris à violonner auprès de Bernard Pazzoni  la Masurca di San Gavinu di Fiumorbu, une région de la Corse orientale qui a donné tant de beaux thèmes, souvent empreints de mélancolie, aux nostalgiques violoneux ou joueurs de cetera d'aujourd'hui  ... Cet air se chante aussi avec les paroles succinctes de "si in colera cù me", - air enregistré par le groupe Caramusa:
podcast

Bernardu Pazzoni joue ici à la cetera  la Masurca di San Gavinu di Fiumorbu:

http://youtu.be/SmFdqAXN7eI

 

Par quel chemin ce tube est-il précisément arrivé en Corse, je l'ignore - Il était suffisamment populaire pour être adopté par nos musiciens de village . Les voyages de cette mélodie, comme beaucoup d'airs de danses joués par nos violoneux de Corse, nous emmènent dans des régions d'Europe si diverses, du sud au nord, de l'est à l'ouest ...

 

Prenez par exemple ce chemin-ci: je vous le recommande avec enthousiasme,  ce "ballo del morto a Monghidoro" en Emilie-Romagne - très roboratif: le Baraben,  danse rituelle avec pantomime autour d'un  mort ... un "Caracollu" tourné en dérision pour conjurer l'inéluctable?

 
" Esecuzione del ballo del morto o Aria di Mantova filmata nel 1994 a Monghidoro con telecamera fissa disposta da me di fianco ai suonatori. Suonano I Suonatori della Valle del Savena. Ballano abitanti di Pian dei Grilli e di Piamaggio. Dall'Archivio del Centro di Ricerca e Documentazione della Cultura Montanara dell'Associazione 'e bene venga maggio'. " :

http://youtu.be/po2kNZ5f4BI

http://youtu.be/vXSSqq0AwNw

A lire dans un article intéressant sur les danses d'Emilie Romagne:


it.wikipedia.org/wiki/Balli_staccati

 

Et voici à nouveau  à nouveau cette mélodie  dans la très jolie chanson napolitaine attribuée à Vincenzo Bellini : "Fenesta ca'lucive":

http://youtu.be/OvOVryWwajg

 

On retrouvera ce petit air -là accommodé par nos amis de Roumanie à plusieurs sauces, dont celle-ci qui nous parle d'un chariot à boeufs:


http://youtu.be/adTjy-TIW_Q

 

Revenons au thème de l' HATIKVA (l'Espérance) fut écrit en Ukraine, en 1878,  par Neftali Herz Imber, et mis en musique par Samuel Cohen en 1888 d'après une chanson populaire roumaine de Moldavie ... 

L'Hatikva qui devient l'hymne national du pays d'Israël dès sa création en 1948.

Voyage, voyage ...

 

Avec l'ensemble Vagabondo:

http://www.youtube.com/watch?v=SoWKTfrmOgs&feature=share&list=PLA129B649BDA526E6&index=8

 

 Angelo Branduardi: Fuggi fuggi da'Lieti Amanti

http://youtu.be/c3EeIg79ZHY

 

Enfin vous reconnaitrez notre mélodie vagabonde en Tchécoslovaquie dans les eaux de la Moldau de SMETANA:

Bedrich Smetana: Vltava

http://youtu.be/gTKsHwqaIr4

 

Un cru particulier: vous en reprendrez bien un verre !

http://youtu.be/w3KU9kuKxwU

 

 

16/08/2016

Pour information : une conférence de Michel-Edouard Nigaglioni aujourd'hui à 16h ... quelques images en avant première.

Pour ceux qui peuvent  ... et à l'occasion de la Saint Roch,

cette conférence de Michel-Edouard Nigaglioni sur la restauration du grand tableau d'autel

de l'oratoire Saint Roch à Bastia,

oeuvre de Giovanni Bilivert, en 1626

 

 

 

 Conférence

 



 


mardi 16 août 2016


à 16 heures


 


en l’oratoire Saint Roch


Rue Napoléon, Bastia


 


Par Michel-Edouard Nigaglioni


(Directeur du Service du Patrimoine de la Ville de Bastia)


 


Sur le thème :


« Le grand tableau d’autel de l’oratoire Saint Roch : histoire et restauration »


 


---


 


 


 


 


  Comme chaque année, le 16 août, la confrérie Saint Roch de Bastia fêtera son saint patron. Les deux messes (de 8h30, puis 10h30) ainsi que la procession (qui commencera à 17h30) seront l’occasion des traditionnelles bénédictions des petits pains.


 


  Une conférence sur un sujet patrimonial, artistique et historique se tient habituellement ce jour-là, dans l’oratoire de la confrérie, à 16 heures. Cette année, le sujet s’est imposé de lui-même, c’est en quelque sorte un sujet d’actualité, puisque Michel-Edouard Nigaglioni (Directeur du Service du Patrimoine de la Ville de Bastia) a été invité par les confrères à venir parler du très grand tableau qui orne le maître-autel de leur oratoire. Cette toile spectaculaire, qui mesure 3,76 m de haut, figure saint Roch, en compagnie de saint Sébastien, de saint Martin de Tours et de sainte Catherine d’Alexandrie. Ces quatre personnages sont représentés aux pieds de la Vierge à l’Enfant, entourés d’anges et d’angelots, se détachant sur un ciel lumineux. C’est une œuvre extrêmement précieuse, réalisée en 1626 par Giovanni Bilivert, le plus estimé peintre florentin de sa génération.


 


  En 2015, la ville de Bastia avait lancé un appel d’offre international en vue de la restauration de plusieurs œuvres de son patrimoine. Parmi elles, se trouvait le tableau en question qui fut attribué au restaurateur italien Renato Boi.


 


  La restauration de cette œuvre phare du patrimoine bastiais s’est achevée au début de l’été, au terme de longs et délicats travaux, menés sur place pendant trois mois (d’avril à juin 2016). Ce tableau étant classé au titre des Monuments Historiques, l’opération a fait l’objet d’une importante subvention de la Collectivité Territoriale de Corse. Le chantier a permis non seulement la restauration du tableau mais également le nettoyage des marbres du maître-autel et de son haut retable à colonnes, l’ensemble pour un coût de 24.600 euros TTC.


 


  Les marbres blancs incrustés de marbres de différentes couleurs ont retrouvé tout leur éclat et la profondeur de leurs tons. Quant au tableau, on peut le voir à présent tel qu’il se présentait en 1626, lumineux, théâtral, somptueux.


  Depuis 390 ans, les confrères et les fidèles, par dévotion, ont brûlé devant cette toile et devant ces marbres, des milliers et des milliers de cierges. La suie, les vapeurs grasses et la poussière se sont progressivement déposées et incrustées, recouvrant ces œuvres d’art d’un voile noirâtre, de plus en plus opaque. Les vernis qui protégeaient la couche picturale, oxydés et jaunis, ont contribué à effacer l’intensité de l’image et à l’affadir. Aujourd’hui, la restauration nous permet de faire un bond dans le passé et d’ouvrir une fenêtre sur le XVIIe siècle bastiais. On retrouve intacts, d’extraordinaires bleus, dont la vivacité et la profondeur surprennent le spectateur. Des analyses chimiques réalisées par un laboratoire spécialisé ont révélées que ces bleus ont été élaborés à partir d’une pierre semi-précieuse, le lapis-lazuli, réduite en poudre et utilisée par le peintre comme pigments. L’effet produit est d’une qualité incomparable.


 


  La conférence sera l’occasion de présenter l’œuvre, son histoire, son auteur et les étapes de sa restauration. Elle sera accompagnée d’une abondante projection d’images qui permettront de voir la toile avant, pendant et après les interventions. La personnalité de Giovanni Bilivert sera évoquée et l’on montrera au public divers tableaux du peintre, à sujets religieux et profanes, conservés dans de grands musées européens (à Florence, Paris, Stuttgart, Vienne, Londres ou Saint Petersbourg). On montrera également le dessin préparatoire du tableau de Bastia, qui se trouve aujourd’hui dans un musée allemand, à Dresde, dans les collections du Staatliche Kunstsammlungen.


 


 



 


 



 


 



 



 


 


 


                                                  Bilivert, c’est aussi :


 


      


 


     


 


   


 


 


 

 

14/08/2016

la Balagne avec la Montagne des orgues mercredi 17 aoüt 2016

L’ASSOCIATION SALADINI propose sa prochaine journée de

« LA MONTAGNE DES ORGUES »

Mercredi 17 Août 2016 :

en Haute- Balagne

 

Cateri la Vierge.jpg

 

Une balade initiatique et conviviale pour découvrir la Corse autrement, vous immerger dans son histoire, ses paysages, son patrimoine, ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et vous faire entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue…


 

Accueil à COSTA, à 9 h sur la place de l’église, et découverte de San Salvadore (orgue anonyme début XIX° s.), de MURO (église de la Santa Nunziata, orgue Pagnini 1796/ Agati Tronci 1878), de CATERI (église Santa Maria, orgue Domini 1902), enfin d’AREGNO (église romane de la Trinité).

 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85/ 06 17 94 70 72

 

adresse mail : elizabethpardon@orange.fr

 

Renaissance de l'orgue corse propose ses concerts de Cimbalata Academia

Renaissance de l'Orgue Corse

propose comme chaque année une semaine de concerts

CIMBALATA ACADEMIA présente :

ORGUE ET POLYPHONIES RENAISSANCE DANS LES EGLISES CORSES:

 

Cimbalata 2016 1.jpg

Cimbalata 2016 2.jpg

L'ensemble de la NOTE BREVE ( Direction Simon Gallot et Marie Chaveneau, orgue Sébastien Roué) propose deux programmes distincts pour notre plus grand plaisir, en alternance avec les orgues corses,  l'un sacré, avec le magnifique REQUIEM d'OCKEGHEM (XV° siècle, le plus ancien écrit en polyphonie), et l'autre profane, "le chant des oiseaux",  chansons polyphoniques françaises et italiennes de la Renaissance.