Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2017

Il Giardino d'Amore ... écho de La Porta

Ne manquez pas ce soir

à SPELUNCATU 21 H

à la Collégiale Santa Maria Assunta

le deuxième concert de Cimbalata Academia  

Magnifique!   

 

      Présentation1.jpg

Un écho du premier concert à La Porta:

La Porta 1.jpg

La Porta 2.jpg

avec Jean-Paul Bonnevalle, Contre-Ténor

et le Trio à cordes pincées de Paris:

José Mendoza aux Percussions et au Charango

Gérard Verba à la Guitare baroque et au Théorbe

La Porta 5.jpg

et Zdenka Ostadalova au clavecin

 

La Porta 3.jpg

et à l'orgue

La Porta 4.jpg

Un répertoire raffiné de cantates villanelle, de canzone, où l'amour trace son chemin à la Cour des Barberini,  magnifiquement servi par la voix expressive et délicate de Jean-Paul Bonnevalle

 

24/07/2017

L'enregistrement du concert d'orgue (Maria Cecilia Farina) et chants polyphoniques de Speluncatu du 23 Juillet 2017

L'enregistrement du concert d'inauguration du 23 Juillet 2017 de l'orgue Crudeli et des chants polyphoniques de Speluncatu  est en ligne:

http://gofile.me/3c7JG/TTDPPArd1

à l'orgue Maria Cecilia FARINA

et chants sacrés de Speluncatu

avec les chantres de la Confraternita Sant'Anton Abbate

Diapositive2.JPG

le programme du concert:

CONCERT d’ORGUE le 23 JUILLET 2017

 par  Maria Cecilia FARINA

et chants polyphoniques sacrés de Speluncatu avec

  la participation de la Confraternita de Sant’Antone Abbate

 

CHANT des confrères

    

- Anonyme XIV siècle (Robertsbridge Codex) : Estampie

- Anonyme XIV siècle (Codex de Faenza) :       Non harà mai pietà

                                                                        De ce fol penser

 

CHANT des confrères

 

- Claudio Merulo  (159361604) :      Toccata  “dell’undecimo  detto                                                                                              quinto tuono          

- Suor Claudia Francesca Rusca (1593 -1676) :   Canzon prima, a 4, detta “la Borromea

                                                                          Canzon seconda, a 4

 

- Claudio Merulo (1533 -1604) : Magnificat primi toni  ( couplets alternatim au chant gregorien)

                                                                                    

CHANT des confrères

 

- Giovanni Battista Pergolesi  (1710 -1736):    Sonata in Sol maggiore

                                                                                                                  

- Domenico Scarlatti (1685 – 1757 ) :     Due Sonate: K.52 in re minore 

                                                                 - K.63  « Capriccio », in Sol maggiore

- Leonardo Leo   (1694- 1744) :              Pastorale

                                                     

- Padre Mateo A. Perez de Albeniz  (1755 -1831) :   Sonata en Re

 

 Merci aux amis confrères pour leur participation 

L'enregistrement du concert de Corbara du 21 Juillet 2017

 

L'enregistrement du concert de Maria Cecilia FARINA à Corbara du 21 Juillet est en ligne sur le site de l'Association Saladini:

http://gofile.me/3c7JG/b4yVhcnKb

 

Un grand merci à la mairie de Corbara qui a offert ce magnifique concert!

Diapositive1.JPG

Corbara - Programme du concert d’orgue de Maria Cecilia Farina - 23 Juillet 2017

De l’Espagne à Domenico Scarlatti (à 260 ans de sa mort)

 

Anonimo spagnolo (XVIIème siècle)                    Obra de lleno de primero tono

                                                                             Extrait de la Missa de Nuestra Señora: 

                                                     Kyrie, Christe, Kyrie  - Agnus Dei (couplets alternatim au chant grégorien)

 

José Larrañaga (?-1806)                                          Sonata de 5° tono

 

Ferdinando Bertoni  (1725- 1813)                          Andantino espressivo

                                                                                Sinfonia in Si bemolle maggiore

 

Domenico Scarlatti (1685-1757)     ,   Sonates:

                                                              K.52 en ré mineur

  1. 287 et 288 en Ré majeur

                                                              K.391 en Sol majeur (Minuet Allegro)

  1. 208 en La majeur

                                                              K 415 en Ré majeur (Pastorale Allegro)

  1. 92 en ré mineur

***

L’orgue de la Collégiale :

En l’absence d’archives, on peut supposer que l’orgue (classé M.H.) fut tout d’abord construit par Anton Pietro Saladini avant 1820 et installé sur une somptueuse tribune  conçue et réalisée par son père Anton Giuseppe Saladini, le fameux ébéniste de Speluncatu, dont on a retrouvé la signature lors de la restauration en 2012. Les volets peints représentant le Roi David et Sainte Cécile sont signés et datés : Francesco Giavarini, 1819. En 1890, à la demande de la population qui souhaite posséder un orgue plus adapté à son goût musical et en particulier à son amour de l’opéra, on confie la reconstruction de l’instrument à la célèbre firme Agati-Tronci de Pistoia, qui garde toute la tuyauterie existante de Saladini et l’augmente considérablement en lui adjoignant des jeux de concerts, en particulier des anches, des clochettes, et la spectaculaire « Banda Militare » qui a le don, à l’occasion, de réveiller les fidèles somnolents … En 1979, l’excellent facteur d’orgue Philippe Hartmann opère un relevage de l’instrument et lui donne une couleur résolument baroque. En 2012, l’orgue est à nouveau relevé, par Alain Faye et Amlain Sals qui décident de garder son esthétique baroque. A cette occasion la restauratrice Ewa Poli retrouve le magnifique décor peint caché sous une couche de peinture ancienne, et la signature de Saladini…L’orgue n’a jamais cessé de jouer. Un hommage particulier est rendu ici à notre chère et regrettée Lina Vigouroux qui l’a si fidèlement servi pendant des décennies …

22/07/2017

Dimanche 23 Juillet 2017, Inauguration de l'orgue Crudeli de Speloncato , restauré en 2016/2017: le dossier

 

Programme inauguration orgue Crudeli 23 Juillet 2017.pptx

affiche orgue Crudeli texte blo.jpg

 

L’ORGUE HISTORIQUE de Giovanni  CRUDELI ( 1810 )

à la Collégiale Santa Maria Assunta de SPELUNCATU

 

 Les archives paroissiales nous informent que le 20 septembre 1808 le facteur d’orgue Giuseppe CRUDELI (fils du célèbre Michelangelo CRUDELI, organier à Lucca) s’engage à fabriquer « un orgue suffisant » pour l’église : mais  Giuseppe ayant fait défaut, c’est son fils, le tout jeune Giovanni CRUDELI, qui construira et signera l’orgue en 1810. Giovanni revient en 1812 pour « arranger les cinq tuyaux principaux de l’orgue, et laconstruction de la porte du tambour d’entrée si nécessaire pour empêcher le froid parce que grande ouverte  elle menace les prêtres qui doivent y pratiquer le culte ».  A la même époque, Giovanni construit un petit orgue-armoire pour une famille du village.

Le sommier porte une date plus ancienne : 1746, et d’autres éléments antérieurs à 1810 sont réutilisés pour ce nouvel orgue, en particulier les portes latérales du buffet, peintes des deux côtés, qui sont sans doute les volets d’un instrument plus petit… Le mystère reste entier : cet orgue de 1746 ne semble pas avoir été  installé dans l’église Saint Michel - qui n’allait pas tarder à recevoir le titre enviable et très honorifique de Collégiale Santa Maria Assunta  (1749)

En 1821, un ébéniste renommé du village, Anton Giuseppe SALADINI, signe avec une fierté justifiée la magnifique tribune de bois galbé en forme de conque marine, peinte par Grunwaldo GRAFINI la même année. Cette tribune marquera durablement les esprits par sa majesté et son élégance, faisant de l’ensemble de l’orgue un chef-d’œuvre de référence.

           

   En 1863, année de la mort d’Anton Pietro  SALADINI  Victor MARCUCCI, un étonnant menuisier ébéniste du village qui se disait « Maître Encyclopédique en de nombreuses choses », signe un tuyau de la façade. Il est  probable que Marcucci (lorsqu’il n’était pas occupé  à ses observations astronomiques pour démontrer que c’était bien le soleil qui tournait autour de la terre  et non l’inverse!) a fidèlement entretenu l’orgue Crudeli.

  En 1905, Antonio de FERRARI, dernier représentant d’une famille                  d’ « organari »  venus de Ligurie, et installé à Pigna, signe une réparation importante, remplaçant la vieille soufflerie à soufflets cunéiformes par une nouvelle « machine pneumatique carrée »…

   En mai-juin 1943, Claude HERMELIN va effectuer des travaux sur l’orgue,  reconstruisant le pédalier, recoupant les tuyaux pour les mettre au goût du jour… et remet l’instrument en état de marche.

L’orgue cesse de parler après la guerre. Quarante ans plus tard, sous l’impulsion énergique de l’abbé Gérard SQUARCCIONI et de la mairie,  le village se mobilise autour de son instrument  et en 1991/92 , Antoine MASSONI va travailler, lors de la restauration, à retrouver sa personnalité de 1810 : il remplace la soufflerie à lanterne d’Antonio de Ferrari par deux soufflets cunéiformes de Saladini, datés de 1840 et retrouvés à Pigna. Il redonne à l’orgue son ancienne registration, son pédalier de  huit notes, ses accessoires (rossignol et trombe dell’angelo)…

   L’orgue, qui connaissait, depuis sa première restauration en 1992, de graves problèmes intrinsèques, vient de faire l’objet d’une nouvelle et importante restauration par Alain FAYE (2016/17), grâce à l’implication du maire Jean-François POLI, un immense merci à lui! Désormais, l'orgue Crudeli peut chanter avec toute son âme et au mieux de sa forme physique!

 COMPOSITION DE L’ORGUE

Clavier de quarante-cinq notes, avec octave courte

- Tirage des jeux : vers soi

- Principale, Ottava, Quintina (Quinta sopra l’ottava),Quinta decima, Decima nona, Vigesima seconda,               Vigesima sesta, Vigesima nona.

- Flauto dolce, Nazardo, Cornetto nei soprani (trois rangs), Cornetto nei bassi (deux rangs),

- Trombe nei Soprani, Trombe nei bassi,

- Voce umana.

 - Pédalier de 8 notes à octave courte: Contrabassi, Trombe dell’angeli (sol et la), Rossignoli, Tamburo.

 

 

Le facteur d’orgue Alain Faye évoque les travaux récemment exécutés sur l’orgue de Speluncatu.

Les travaux entrepris il y a 25 ans par le regretté Antoine Massoni avaient redonné vie à ce très bel orgue, au timbre particulièrement attachant.

Depuis lors, l’instrument avait été entretenu régulièrement et certaines améliorations avaient été apportées au fil du temps, en particulier par Jean-François Muno.

Malgré ces efforts, diverses défaillances étaient perceptibles en ce qui concerne la partie instrumentale et ne pouvaient être résolues que par une restauration totale des sommiers, qui doivent assurer la distribution du vent vers les tuyaux des différents jeux.

Du fait du fonctionnement défaillant de ces pièces essentielles, l’orgue perdait en dynamique, certains jeux n’étant alimentés que faiblement, le vent se dispersant avant de parvenir dans les pieds des tuyaux.

Ceci ayant eu pour conséquence qu’un certain nombre de tuyaux avaient été recoupés pour parvenir à être accordés. D’autres encore avaient été fraisés à l’extrême, ces manipulations ayant provoqué affaissements et déformations au niveau des pieds ou des bouches de ces tuyaux d’un métal particulièrement mince et fragile. Plus l’affaissement naturel des tuyaux au fil du temps.

tuyaux affaisses.JPG

Tuyaux affaissés

 Au démontage du sommier des jeux manuels, nous nous sommes aperçus que c’était bien une vraie passoire, étant de plus passablement vermoulu.  Il est même étonnant que l’orgue ait pu sonner aussi bien durant des années, avec un sommier aussi peu fiable.

Chapes vermoulues.JPG

(chapes vermoulues)

Parallèlement à cela, divers éléments présentaient des signes d’usure, comme le clavier et certains mécanismes. Lors des travaux de 2016/17, il a donc fallu procéder à une restauration totale des sommiers, manuel et pédale. Un ré-encollage total des gravures était nécessaire, ainsi que diverses greffes de bois et le remplacement de faux registres, registres, parties de chapes, etc.

Ces opérations ont été suivies d’une remise en peau des soupapes, joints de laye, dessous de grille, remplacement des boursettes, pour assurer une étanchéité maximale des sommiers.

 

Boursettes du sommier.JPG

(les boursettes du sommier)

Etat de l'abrege avant restauration.JPG

(l'abrégé avant restauration)

Abrege en cours de restauration .JPG

l'abrégé en cours de restauration

 

Sommier avec son faux-sommier.JPG

(le sommier et son faux sommier en atelier: sur la droite l'on voit les boursettes du sommier)

 

La tuyauterie nécessitait finalement un gros travail. Les tuyaux ont été repassés à la forme.  Des cordons  de soudure ont été discrètement rapportés au niveau des bouches afin de prévenir la déformation des tuyaux les plus fragiles, ou en haut des tuyaux pour réparer les parties éclatées. Des travaux de conservation concernaient le jeu de Trompette : dérouillage et protection des corps en fer blanc.

Dans tous les jeux, diverses pièces de métal ont été confectionnées au cas par cas pour revenir aux longueurs d’origine. De même, les tuyaux de bois qui avaient été précédemment recoupés ont été rallongés selon les règles de l’art et restaurés en général.

Tuyaux restaures installes sur le sommier.JPG

(les tuyaux réinstallés sur le sommier restauré)

Tuyaux restaures installes sur le sommier2.JPG

(ibidem)

 

 Le démontage d’un orgue entraine un certain nombre de sujétions ; diverses améliorations ont été apportées notamment en ce qui concerne l’acheminement du vent vers les soufflets :

- mise en place d’une boite régulatrice silencieuse et modification du porte-vent principal afin d’atténuer le souffle du ventilateur à vide, et du vent passant dans le système d’alimentation.

Clavier restaure.JPG

(le clavier restauré)

 - travaux fonctionnels et de conservation sur les mécanismes : restauration des placages du clavier, qui étaient pour certains très usés ou dépareillés.   Remise en état des abrégés.

Tirage de jeux : amélioration du fonctionnement de certains mouvements, qui entre autres ne tiraient pas à fond les registres.

 Tous ces éléments et mécanismes de la partie instrumentale ayant été restaurés et leur fiabilité éprouvée,  les facteurs d’orgues ont procédé à la repose des tuyaux.

2016 1122 - Le retour de l'orgue 001.jpg

(le 22 novembre 2016, le retour de l'orgue à Speluncatu)

2016 1122 - Le retour de l'orgue 027.jpg

(déballage des tuyaux)

Alain Faye.jpg

(Alain Faye)

 

La remise en harmonie de l’orgue s’est faite avec le souci de ne rien dénaturer des timbres qui avaient toujours fait le charme de cet instrument, ce qui est assez difficile lorsqu'on entreprend autant d’opérations sur autant d’éléments. L’orgue a gagné en présence, c’est à dire pas tant en force mais plutôt en dynamique.

L’instrument a été accordé, comme précédemment, au tempérament mésotonique.  

 

Après le démontage de la partie instrumentale, ces travaux se sont échelonnés sur plusieurs mois, d’abord en atelier puis deux campagnes de deux à trois semaines sur place.

***

 Après un concert magnifique sur l'orgue de la Collégiale de Corbara, hier soir ...

portrait .JPG

Maria Cecilia Farina

Cette grande musicienne nous fait l’honneur et le grand plaisir de revenir jouer l’orgue Crudeli de Speluncatu, qu’elle avait inauguré en 1991, et qu’elle avait à nouveau joué en 2010..

Née à Milan d’une famille de musiciens bien connus elle  a étudié  plusieurs disciplines musicales. Diplômée au Conservatoire de Milan en Orgue et composition pour orgue, Piano, Clavecin, Musique chorale et direction de choeur, elle y enseigne  l’orgue et  le chant grégorien. En outre  elle est docteur ès lettres de l’Université de Pavie, ville où elle demeure. Maria Cecilia Farina s’est dédiée particulièrement à l’orgue et au clavecin, recevant une solide formation auprès de M. Chapuis, L.F.Tagliavini, H. Vogel, M.Radulescu , Kennet Gilbert…

Elle a obtenu  de nombreux prix dans  les  concours d’orgue et clavecin  et donné beaucoup de concerts en Italie, dans les principaux pays d’Europe, en Argentine, Israel, Corée du Sud etc …

Elle est l’organiste titulaire de l’ensemble bien connu en France Ghislieri Choir et Consort , dirigé par Giulio Prandi,  avec lequel elle donne régulièrement des concerts de musique sacrée dans le cadre des plus importants festivals de musique baroque en Europe et réalise des enregistrements pour Sony- Deutsche Harmonia Mundi, Radio France, etc. Depuis de nombreuses années elle joue en concert les orgues historiques italo-corses qu’elle connait bien et qu’elle sait à merveille  faire chanter. Pendant plusieurs années elle s’est aussi occupée de la restauration des orgues historiques de la Lombardie chez la « Direzione regionale dei Beni Culturali » de Milan.

Sa discographie:

- La Pastorale (anthologie de musiques d’orgue pour Noël) – (Discantica)

- La tradizione  organaria di  Pavia ( Sarx )

- 6 Conciertos de dos organos  du Père Soler (Ermitage)

- Note, numeri e ingranaggi (Discantica)

- Baldassarre Galuppi: Musica sacra  (Ensemble Ghislieri Choir &Consort, Sony-Deutsche        Harmonia Mundi, 2011)

- Niccolò Jommelli: Musica sacra (Ensemble Ghislieri Choir &Consort, Sony-Deutsche Harmonia Mundi, 2013)

- David Perez: Muttutino de’ morti (Ensemble Ghislieri Choir &Consort, Sony-Deutsche Harmonia Mundi, 2014).

-Georg Friedrich Haendel : Dixit Dominus (Ensemble Ghislieri Choir &Consort, Sony-Deutsche Harmonia Mundi, 2016)

 

***

CONCERT d’ORGUE le 23 JUILLET 2017

 par  Maria Cecilia FARINA

et chants polyphoniques sacrés de Speluncatu avec

  la participation de la Confraternita de Sant’Antone Abbate

 

CHANT

    

- Anonyme XIV siècle (Robertsbridge Codex) : Estampie

- Anonyme XIV siècle (Codex de Faenza) :       Non harà mai pietà

                                                                        De ce fol penser

 

CHANT

 

- Claudio Merulo  (159361604) :      Toccata  “dell’undecimo  detto                                                                                              quinto tuono          

- Suor Claudia Francesca Rusca (1593 -1676) :   Canzon prima, a 4, detta “la Borromea

                                                                          Canzon seconda, a 4

 

- Claudio Merulo (1533 -1604) : Magnificat primi toni  ( couplets alternatim au chant gregorien)

                                                                                    

CHANT

 

- Giovanni Battista Pergolesi  (1710 -1736):    Sonata in Sol maggiore

                                                                                                                  

- Domenico Scarlatti (1685 – 1757 ) :     Due Sonate: K.52 in re minore 

                                                           - K.63  « Capriccio », in Sol maggiore

- Leonardo Leo   (1694- 1744) :              Pastorale

                                                     

- Padre Mateo A. Perez de Albeniz  (1755 -1831) :   Sonata en Re

 

 

07/07/2017

Concert de clavecin à Corte mercredi 12 Juillet

Mercredi 12 Juillet, Sébastien Roué donnera un concert de clavecin à l'oratoire Sainte Croix de Corte, à 21h30 

CONCERT-SEB-JUILL-A4-coul-p (1).pdf

sSébastien Roué, Corte, Etienne Jacquemin

(Corte, Oratoire Santa Croce, la Vierge de Miséricorde)

Rappelons que Sébastien Roué animera la semaine prochaine le stage d'orgue annuel de Renaissance de l'Orgue Corse sur le magnifique orgue de Johann Conrad Werle (vers 1760).

ssébastien roué,corte,etienne jacquemin

 

console.jpg

Pour la première fois, hélas, notre ami Etienne Jacquemin, disparu brutalement en décembre dernier, ne sera pas là, fidèle entre tous, à l'écoute des uns et des autres: toutes nos pensées vont vers lui, qui a su au long des années veiller sur les orgues de Corte et a travaillé sans relâche à leur utilisation intelligente, en situation liturgique, en formation, en concert ... Cher Etienne, nul doute que ton esprit habitera encore le choeur de l'église où tu t'installais pour écouter les stagiaires ...

10844823-17928093.jpg

Etienne avait fondé l'Association des Amis des Orgues de Corte, que sa famille et ses amis continuent de faire vivre; ROC et l'association des Amis des Orgues de Corte vous proposent donc de venir écouter le concert de clôture vendredi 14 Juillet à l'église paroissiale de Corte:

ssébastien roué,corte,etienne jacquemin