Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2017

la Costa Verde et la Haute Balagne avec la Montagne des Orgues cette première semaine de Septembre

MARDI 5 SEPTEMBRE 2017

et

SAMEDI 9 SEPTEMBRE

( Samedi en compagnie des Amis du Musée de Bastia et de la Dante Alighieri)

 

une journée avec l’Association Saladini

( la Montagne des Orgues)

en Costa Verde

 

 

 S Nicolau chaire à prêcher Ignazio Saverio Raffali 29 mai 1740.jpg

 (San Nicolau, la chaire de prêche d'Ignazio Saverio Raffali, 1740)

 

Rendez-vous à 9H 30 devant la poste de Moriani plage, à côté du centre commercial du Casino.

Au programme, le matin, trois belles églises baroques de la Pieve de Moriani où se sont illustrés des artistes locaux, en particuliers les Raffali de Castagniccia:

- San Nicolau, étonnante église au décor foisonnant dont on pourra découvrir la récente restauration et où l’on retrouvera remis en place le Polyptique restauré du florentin Raffaele de Rossi (XVIème siècle).

San Nicolau Polyptyque Raffaele de Rossi 1° moitié XVI° copie.jpg

Santa Lucia , où l’on évoquera la Semaine Sainte avec la rencontre d’un sepolcru monumental, l’un des plus importants de Corse. 

sepolcru Sta Lucia Moriani copie.jpg

(le sepolcru de Santa Lucia di Moriani: un monde à découvrir!)

- et San Giovanni dont on goûtera l’harmonie et le charme et où l’on fera connaissance de San Mamilianu …

S Giovanni anges copie 2.jpg

 

(les anges de San Giovanni di Moriani)

 

Pique-nique dans les environs, puis, l'après-midi :

 l'orgue de Cervione copie.jpg

(Cervioni, le petit orgue du couvent, transféré à la cathédrale à la fin du 18° s. (?) et restauré par Barthélémy Formentelli en 1974)

  • la cathédrale Sant' Erasmu di Cervioni, où l’on pourra entendre le petit orgue anonyme du XVIII° siècle (orgue du couvent San Francescu di Cervioni) : reconstruite au XVIIIème siècle à l’emplacement de la cathédrale élevée lors de l’épiscopat du grand Saint Alexandre Sauli, cette imposante église a été dotée au XIXème siècle d’un riche décor peint par Giavarini et Giordani.miracle S Alexandre Sauli 1584.jpg(Cervioni: le décor monumental de Francesco Giavarini, ici le miracle de Saint Alexxandre Sauli repoussant en 1584 les felouques barbaresques au large de Cervioni)

hippolyte- severine blog.jpg

(Sant Ippolito , chapelle Santa Cristina di Valle di Campuloru)

  • Enfin, pour clore cette journée, visite en compagnie des amis de   de Sainte Christine (une équipe formidable!) de la belle chapelle de Santa Cristina di Valle di Campuloru, avec sa double abside et ses magnifiques fresques datées de 1473, restaurées en 2007-2009 : l’un des plus beaux fleurons des chapelles à fresques de Corse …

    la double abside sta Cristina copie.jpg

  • (la double abside de Santa Cristina)

N'hésitez pas à visiter le blog très intéressant de la chapelle : 

http://valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com/

et le site fabuleux de nos amis belges "Corse-romane": 

http://corse-romane.eu/cmpcri/

 

Une belle journée en perspective à partager!

Renseignements au 06 17 94 70 72 / 04 95 61 34 85

 

***

 

Le JEUDI 7 septembre 2017

 

Un parcours très musical en HAUTE-BALAGNE 

 

Costa orgue anonyme vers 1818.jpg 

(l'orgue anonyme de Costa)

 

 Accueil à COSTA, à 9 h sur la place de l’église, et découverte de San Salvatore (orgue anonyme début XIX° s.), puis de  MURO (église de la Santa Nunziata,  orgue Pagnini 1796/ Agati Tronci 1878), de CATERI (église Santa Maria, orgue Domini 1902),  AREGNO (église romane de la Trinità)

Elle face (2).jpg

(Aregno, église de la Trinité)

et enfin CORBARA :

orgue volets ouverts blog.jpg

(église de la Nunziata, orgue Saladini/Agati Tronci )…


 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85/ 06 17 94 70 72

 

adresse mail : elizabethpardon@orange.fr

Blog : elizabethpardon.hautetfort.com

Site : www.lamontagnedesorgues.com/

 

Les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.

 

 

 

 

24/06/2015

Chapelle san Pantaleu di Gavignanu: regards.

  A l'occasion de la prochaine visite en compagnie du Conservatoire d'espaces naturels

(www.cen-corse.org), ce dimanche 28 Juin, je réédite cette note ancienne : elle témoigne de ces belles fresques de San Pantaleu avant leur restauration récente par l'atelier du Gruppo Giartosio.

 A la rencontre des visages de la chapelle

san Pantaleu di Gavignanu,

 Pieve du Rustinu.

 

 

Gavignano ensemble blog.jpg

 

 Cette  modeste chapelle environnée d'un cimetière anarchique va faire l'objet  d'une restauration dans l'année à venir: le ruissellement des eaux a eu le temps de dégrader une partie de cet ensemble de fresques de la fin  du XV° siècle qui nous offre pourtant  encore de bien  belles émotions.

Voici quelques regards croisés - et aimés - ici. Grands yeux habités d'une pensée intérieure et d'une sorte d'innocence qui nous touche.

Gavignano san Pantaleon portrait.jpg

San Pantaleone

Tout d'abord le saint patron de cette chapelle: san Pantaleu, saint Pantaléon de Nicomédie, un saint Médecin Anargyre ( comme ses collègues saints Cosme et Damien), c'est-à-dire qui refuse tout salaire pour l'amour du Christ . IL aurait soigné l'empereur Galère Maximien  et  fait partie des Quatorze intercesseurs. Il exerçait son art à Nicomédie en Bithynie, et aurait été martyrisé en 305 : un martyre riche de sept supplices ( dont la roue dentelée, comme Sainte Catherine aux côtés de laquelle il est représenté). Son martyre s'achève par une décollation mémorable: de son cou jaillit du lait mêlé de sang, ce qui en fait un saint patron non seulement des médecins et des sages-femmes, mais aussi des nourrices ...

Gavignano portrait du donateur.jpg

A ses pieds le donateur tonsuré, saisi dans sa fervente prière adressée au saint patron de la chapelle...

Gavignano ste Catherine portrait.jpg

                           Comme dit ma petite fille de deux ans:" même pas peur!"

  Représentés côte à côte sur le piédroit à droite de l'arc, ces deux saints martyrisés pour leur foi arborent leurs attributs: Pantaleone, coiffé d'un bonnet rouge,  avec les outils de son art, ici plus précisément un instrument de chirurgie, Catherine avec la roue de son supplice, le Livre saint qu'elle proclame et la palme du martyre.

 

 

 Gavignano st Pantaleon et ste Catherine blog.jpg

Il serait intéressant de comprendre le choix de cette dévotion à San Pantaleu à Gavignanu: elle signifie, je suppose, le désir d'être protégé de la maladie (on l'invoquait contre la consomption et le mal de tête), et peut-être la présence de médecins dans le Rustinu ?  Toujours est-il que ce culte oriental s'est diffusé depuis le monde byzantin vers Venise où, nous dit Louis Réau dans son Iconographie de l'Art Chrétien, "le prénom de Pantaleone était si répandu qu'il a fini par désigner le personnage de la Comédie italienne incarnant le Vénitien. Par un curieux enchaînement sémantique, pantalon, qui était à l'origine un nom de saint, s'est appliqué à un personnage de comédie "vestu en Pantalon" pour désigner finalement une paire de hauts-de-chausses."

Pantalon, ajoute Réau, qui sera adopté par les Jacobins sous la Révolution, laissant la culotte courte aux aristocrates ...

Le culte de notre saint Pantalon/Pantaleone/Pantaleu était très populaire en Sardaigne. Il est arrivé en Corse - on ne sait quand - peut-être  en même temps que celui des saints Cosme et Damien .Geneviève Moracchini-Mazel signale dans sa Corsica Sacra qu'une demie douzaine de sanctuaires portaient son nom et deux églises paroissiales (Barretali et Altagène). Pour Gavignano elle évoque le passé ancienne de cette chapelle  qui "paraît avoir conservé en partie une "muratura" préromane, assez difficile à observer sous les crépis aujourd'hui. Des transformations attribuables au XI° s et des réparations ultérieures sont visibles sur ce monument, mais l'abside pourrait remonter jusqu'aux VI° ou VII°s." (p.32, in Corsica Sacra).

  

                                                   Et de l'autre côté de l'abside:

Gavignano Saint Michele et Saint François blog.jpg

Côte à côte sur le piédroit à gauche de l'arc, San Michele  et San Francescu.

Gavignano San Michele portrait.jpg

  Le visage impassible du blond saint Michel Archange. Ce représentant de l'ordre (n'est-il pas le grand Général en chef des Milices célestes ) serait-il génois?

  

Gavignano visage st François.jpg

... et celui, juvénile et mystique, de saint François, le regard tourné vers l'intérieur :

 Saint Michel Archange, comme à l'accoutumée, pèse les âmes. Sa cuirasse porte comme un étendard la Croix rouge sur fond blanc, dite Croix de Saint Georges, emblême de la ville de Gênes: il fait autorité, annonce le jugement et la loi.

 Saint François, à ses côtés, partage  et souffre la Passion du Christ de ses stigmates ruisselants de sang. Faut-il le redire? La pastorale franciscaine agit en Corse dès les premières générations du monde franciscain: à côté de l'inquiétante pesée des âmes, le message de l'espoir et de la rédemption.

Gavignano ensemble Christ Pantocrator et Tétramorphe.jpg

Dans la voûte de l'abside en cul de four, le Christ Pantocrator entouré du Tétramorphe (le Taureau de Luc, et le Lion de Marc sont encore bien lisibles, l'ange de Mathieu et l'aigle de Jean, beaucoup moins) . Hélas la dégradation de la fresque a effacé le visage du Christ, comme elle a fait disparaître ce qui devait être une scène de l'Annonciation dans les écoinçons de l'arc triomphal. Reste le traditionnel livre ouvert: "EGO SUM LUX MUNDI ET VIAVERITAS". 

Sous ses pieds, les Saints  Apôtres: en voici quelques portraits, de profil, de trois quart, de face, ils sont bien là, souvent barbus, vieux ou jeunes, pas toujours identifiables - beaucoup d'inscriptions se sont effacées -  mais toujours bien présents ...

Gavignano St Tadeus.jpg

San Taddeus

Gavignano st Jacobus Maior.jpg

San Jacobus Maior, droit dans les yeux

  

Gavignano saint à droite de Jacobus maior.jpg

 un saint à sa droite

Gavignano S Felipus.jpg

 San Felipus

Gavignano st Jacques.jpg

Muni d'un  bourdon et d'un sac ...  

Gavignano saint à droite de Jacobus.jpg

 le jeune saint à droite du précédent

Gavignano s Pierre -.jpg

 le visage ardent Saint Pierre

 Gavignano saint voisin de Pierre.jpg

 le saint voisin de Pierre

Gavignano sant' Andreu.jpg

 Sant Andreu

Gavignano saint à gauche de st Barthélémy.jpg

 le saint vieillard à droite d'André

Gavignano saint Barthélémy dépouille.jpg

 le visage mort de san Bartolomeu ( image inversée ...)

Gavignano s Barthélémy écorché visage.jpg

 le visage vivant San Bartolomeu: regard incisif. Impressionnant.

Gavignano conversation entre apôtres.jpg

Apôtres en conversation: regards si humains de ces grands yeux ouverts dans une muette communication.

 Les couleurs chaudes ou froides,  lumineuses, harmonieusement  contrastées,  renforcent le climat animé de cette série des apôtres  représentés sur fond de tentures de velours décorées d'arabesques.

Gavignano s Tadeus, Jacobus Maior,et - blog.jpg

On attend avec impatience la restauration de ce bel ensemble mis à jour par les Monuments Historiques en 1970. 

 (à suivre)

  

 San Bartolomeu (saint Barthélémy)  écorché vif, le regard incisif. Impressionnant.

Gavignano saint Barthélémy en pied blog.jpg

  San Barto, comme nous le nommons affectueusement, portant sa peau sur l'épaule comme d'autres leur serviette de bain... A sa gauche le profil du jeune Saint Jean Evangéliste tenant le livre ouvert de son Evangile semble s'adresser à Barthélémy:

 

Gavignano st Jean blog.jpg

 ( L'artiste a représenté le jeune Evangéliste Jean d'une façon particulièrement vivante, la bouche ouverte sur la Parole.)

 

J'ai pris ces photos lors de ma dernière visite avec des amis dans le Rustinu le 30 septembre 2010.

 

 

 

 (Chapelle décrite par Joseph Orsolini dans : L'Art de la fresque en Corse de 1450 à1520 édité par le Parc Naturel de la Corse)

                                                     Santa Catarina

 

A leur gauche, Sainte Catherine d'Alexandrie,  fille du roi Costos, belle, dans la fraîcheur de ses 18 ans, riche d'intelligence, de connaissances (arts, poésie, sciences, philosophie ...) et de spiritualité, bref exceptionnellement dotée, droite et ferme en ses convictions: au bout du chemin, le martyre. Sa Passion coûte cher aux philosophes païens envoyés par l'empereur Maxence pour disputer avec elle: convertis et illico brûlés vifs. Bref une sainte redoutable qui entraîne l'adhésion et finit décapitée après  être passée par le supplice de la route dentée ...

 

Entre-temps, cette autre visite faite en cours de restauration:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/05/28/gavignano-des-nouvelles-de-la-restauration-en-cours-de-san-p.html

 

 

 

 

05/05/2014

Jeudi 15 MAI 2014, la Montagne des Orgues en Castagniccia

 

 

L' Association Saladini propose ses parcours de

 

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

 

Itinéraire pastoral et musical

 

à la découverte du PATRIMOINE

 

 

 


 

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.


 

Jeudi 15 Mai 2014

 

 

une journée en CASTAGNICCIA

 

Accueil à Ponte Novu, à 9h, sur le parking de la poste.

 

 

 

            arrivée.jpg

(Santa Maria di Rescamone)

 

 Nous commencerons par la découverte du site archéologique (paléo-chrétien et roman) de Santa Maria di Rescamone,

san tumasgiu di pasrureccia,castellu di rustinu,valle di rustinu,santa maria di rescamone,stoppia nova,la porta,piedicroce

(Notre-Dame du Mont Carlel, à Stroppia Nova)

 

 puis nous poursuivrons  par celle de l’église nouvellement restaurée de Stoppia Nova (Notre-Dame du Mont-Carmel, une petit bijou de l’art baroque), puis de La Porta (église Saint Jean-Baptiste et son emblématique petit orgue Maracci de 1780), Verdèse (église Saint Sébastien et son orgue Ahgati Tronci fin XIX°) , enfin Piedicroce (église Saint Pierre et Saint Paul et son orgue  Spinola, le plus ancien de Corse, 1619)

 

 

 

 

Renseignements et réservations au :

 

 

04 95 61 34 85 / 06 17 94 70 72

 

 

 

 

 

20/10/2013

Visages de Santa Cristina di Valle di Campuloru

A l'attention des amis qui n'ont pu rentrer dans la chapelle Santa Cristina de  E Valle di Campuloru , je réactualise cette note du 25/ 2/ 2010
 
 Quelques regards sur la chapelle Santa Cristina aujourd'hui restaurée
de" E Valle di Campuloru" - Pieve de Campuloru -
et de ses deux  absides jumelles   ...
 
" Dieu a fait l'homme à son image. Nous le lui avons bien rendu "
(Voltaire)
 
Je  rappelle le remarquable travail de Joseph ORSOLINI:
 
L'ART DE LA FRESQUE EN CORSE DE 1450 A 1520
ouvrage édité en 1989 - et réédité depuis, par le PARC NATUREL DE LA CORSE.
 
DSCF0161.jpg
 La chapelle a subi plusieurs transformations depuis son premier état préroman (date probable: fin IX ème siècle) ...
DSCF0162.jpg
 
 Je réactualise et complète cette note après une nouvelle visite le 21/ 02/2010: la chapelle est désormais libérée de ses échaffaudages et accueille dans sa  lumière  retrouvée notre contemplation empathique.
Peinte en 1473 par  un artiste puissant portraitiste et doux maître des fleurettes qui parsèment ailes, auréoles, bords des robes...
ensemble santa cristina avant restauration.jpg
Avant sa restauration (photo de novembre 2007) :
l'ensemble peint  à fresques, datant de 1473, recouvrant les deux absides jumelles et célébrant le culte de sant' Ippolitu et de santa Cristina.
Santa Cristina Valle di Campuloru blog.jpg
Après sa restauration par l'atelier Hevrard menée en 2009
Santa Cristina crucifixion.jpg
La Crucifixion domine et unifie les deux absides soeurs
 
 
christ Pantocrator 2007.jpg
(le Christ Pantocrator, photo 2007, avant restauration)
Christ Pantocrator.jpg
" EGO SUM LUX MUNDI ET VIA VERITAS "
proclame le Christ Pantocrator tout en vous bénissant.
le taureau et l'ange.jpg
Eléments du Tétramorphe: l'Ange (Mathieu)et le Taureau (Luc)
le lion.jpg
et ici, le Lion (Marc)
 
(après restauration ... ne soyez pas chagrins si l'on a laissé les cicatrices du temps, si l'on ne cherche pas à combler les lacunes : nous sommes en présence du même mystère, transmis et non modifié )
" Charte de la restauration 1972
(...) Art. 4 :
Par "sauvegarde", on entend toute mesure de conservation n'impliquant pas une intervention directe sur l'oeuvre; par restauration, toute intervention destinée à maintenir son efficacité, à faciliter sa lecture et à transmettre intégralement au futur les oeuvres et les objets définis dans les articles précédents"
( ...) Art.6 :
En relation avec les objectifs auxquels doivent correspondre les opérations de sauvegarde et de restauration (cf art. 4), il est interdit, sans distinction, (...)
1) de les compléter dans le style ou par analogie, même de façon simplifiée et même s'il existe des documents graphiques ou plastiques indiquant l'aspect réel ou probable de l'oeuvre terminée;
( ... ) "
à lire dans l'une des  "bibles" des restaurateurs : Théorie de la restauration, de Cesare BRANDI, Editions du Patrimoine (INP)
Aujourd'hui les travaux de restauration sous la conduite de Michel Hevrard sont terminés:  le 17 novembre dernier, les échaffaudages étaient encore en place et ce fut alors l'occasion d' approcher les visages ...
 
Visage du Christ.jpg
... et tout d'abord, à tout Seigneur tout honneur, et qui vous regarde de face, le  Christ Pantocrator, si troublant jusque dans ses manques: Séverine Haberer, la jeune restauratrice qui a eu le privilège de le restituer, et le temps de se prendre d'amour pour ce beau visage. Un face à face si intérieur et si lointain, un  regard d'éternité, voilé mais à l'affût,  interrogatif, suspendu à notre désir de retrouver notre part commune de divine humanité. Sa bouche, dessinée, charnelle. Les lacunes ne sont donc pas comblées. Comme la mémoire effacée d'une très vieille personne qui nous est chère, irremplaçable, main dans la main.
 
 
 
saint tonsuré.jpg
J'imagine les gens d'autrefois regardant ces visages qui parlent. Point n'était besoin d'avoir fait des études pour ressentir ce  regard perdu en dedans. Lèvres scellées sur son destin, face tournée vers la lumière, rides barrant le front, écrivant au coin des yeux un sourire . Et, parsemées sur l'auréole et le vêtement du saint, les fleurs, marque du peintre de santa Cristina: un frais parfum de sainteté (des champs) ... Saint Pierre?
Santa Cristina St Christophe blog.jpg
 
Sur le pied droit de l'abside de gauche, Saint Christophe porte l'Enfant Jésus en eaux poissonneuses
 
Santa Cristina St Christophe et Jésus blog.jpg
(un regard qui pèse lourd)
 
 Le géant  cananéen Auferus (le Brigand) ou Reprobus ( le Maudit) , dont on a dit qu'il était anthropophage,  avait décidé de mettre sa force au service du maître le plus puissant de la terre: il découvre un jour que son premier maître, le Roi, craint le Diable et donc Reprobus se met à servir le Diable. Mais  même Satan montre des signes de faiblesse, faisant un grand détour sur son chemin pour éviter  de passer devant une croix ... Le Cananéen apprend alors d'un moine ermite la puissance de l'amour du Christ. Il pose alors son bâton de pélerin (un vrai tronc d'arbre!), son baluchon et sa vie au bord d'un fleuve, et décide de mettre  sa force prodigieuse au service de son prochain: désormais il portera les pauvres gens pour les faire passer d'une rive à l'autre. Mais voilà qu'un beau jour, un tout petit enfant lui demande son aide pour traverser le guet: qu'à cela ne tienne, Reprobus en a vu d'autres, et voilà le minot perché sur son épaule, léger comme un moineau... Mais tandis que notre bon géant repenti s'avance dans les eaux vives et que lui filent entre ses pieds nus truites, perches et gardons, tâtant le fond de son bâton, son épaule fléchit peu à peu sous le poids du tout petit : l'enfant pèse de plus en plus lourd comme jamais humain n'a pesé , c'est comme  s'il portait tout le poids du  monde sur son dos ... D'un regard étonné il interroge son petit passager: l'enfant lui révèle qu'il transporte sur son épaule le créateur de l'univers, le Christ lui même ... Reprobus  devient alors Christophoros (le porteur du Christ), et , s'étant converti, il connaîtra le martyre sous Dèce. C'est l'un des quatorze saints intercesseurs les plus efficaces pour les pélerins et autres voyageurs contre les tempêtes, la grêle, la "male mort" ou mort subite:
"Christophori. sancti speciem quicumque tuetur
Ista nempe die non morte mala morietur."
( Quand du grand saint Christophe on a vu le portrait,
De la mort, ce jour-là, on ne craint plus le trait"
(Iconographie de l'Art Chrétien, de Louis Réau)
Un saint, donc, plutôt précieux pour les habitants de cette terre de Corse, si souvent en mouvement dans une montagne dangereuse,  si souvent malmenés par leur histoire, et en proie, de surcroît, aux mortelles exactions de la vendetta...
Sta Cristina St Michel Archange.jpg
 et, lui faisant pendant sur le pied droit de l'abside de droite, Saint Michel Archange, pesant les âmes
Sta Cristina Satan vaincu blog.jpg
et maîtrisant  Satan
Sta Cristina St Jean Baptiste blog.jpg
Sur le pilier central, entre les deux absides, Saint Jean-Baptiste
Sta Cristina St J Baptiste visage.jpg
 
Le beau visage ascétique et nerveux  de saint Jean le Baptiste,  la peau tannée, les cheveux  hirsutes, desséchés,  fouettés par les vents et les sables du désert, la bouche frémissante. Regard du Précurseur, -  fils de Zacharie et d'Elisabeth, elle même cousine de Marie . Tout en attente assoiffée dans le désert où il aurait choisi de vivre encore petit  enfant, disent les sources apocryphes, , ses grands yeux ardent d'un feu intérieur, tournés vers celui qu'il annonce. Son auréole est dorée comme le plat précieux qui recevra sa tête tranchée, entre les mains de la charmante jeune  Salomé (une Lolita, celle-là !) ... Cela se passait au 1er siècle, sous le règne de ce faiblard d'Hérode Antipas et de sa "garce" de  belle-soeur, nièce  et épouse usurpée, la redoutable Hérodiade.
Sta Cristina St Hippolyte centré blog.jpg
 
 
Le regard calme et déterminé de  Saint Hippolyte,  l'un des deux saints patrons de cette chapelle. Le soldat romain , chargé de garder saint Laurent en prison, converti par son prisonnier, il récupère dans son martyre (écartelé par des chevaux), grâce à son nom (" traîné par les chevaux") , un morceau de légende lié au fils du héros Athénien  Thésée  ... à retrouver dans l' Hippolythe d'Euripide ou la Phèdre de Racine ... Un bien beau jeune homme,  avec ses yeux en amande qui vont droit au but.
Santa Cristina Vierge orante blog.jpg
 
 
La Vierge, en orante, dans sa robe rouge d'humanité et toute en retenue dans la proximité divine, montre le chemin ...
" "Je n'ai rien à offrir et rien à demander,
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.
Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là."
(La Vierge à midi, Paul Claudel)
 
 Santa Cristina et donateur blog.jpg
... et là, perdu au milieu des grands saints, dans l'abside de gauche, le voyez_vous? ...
le donateur copie.jpg
... parmi tous ces visages, l'un de ceux qui me touche le plus : celui du petit
 donateur aux tendres yeux bleus, la joue appuyée sur la main de sainte Christine qui le présente. Un abbé tonsuré des bénédictins de l'abbaye de Monte-Cristo, dont dépend la chapelle Santa Cristina ... Absolue confiance dans le doux regard de cet homme minuscule ...
Tout cela est donné, immédiat, pas besoin d'initiation savante.
Santa Cristina Gabriel blog.jpg
L'Archange Gabriel, au centre des deux absides, déploie son message et ses ailes ...
 
Sta Cristina Vierge Annonciation blog.jpg
 
et, dans son univers clos de tentures inviolées,  la Vierge Marie accueille en silence l'Esprit Saint.
anges copie.jpg
 les anges en prière, au-dessus de l'abside de gauche
 
Sta Cristina Sta Margarita et Stu Bernardinu di Sienna blog.jpg
Dans l'abside de droite, la série des saints:
ici, Sainte Marguerite gobée par l'infâme Dragon à la solde d'Olybrius, le gouverneur  d' Antioche, en compagnie de Saint Bernardin de Sienne
Sta Cristina St Antone abbate blog.jpg
Le beau visage du trèx vieux Saint Antoine Abbé
Sta Cristina abside gauche saints apôtres blog.jpg
... et dans l'abside de gauche, la série des apôtres: on reconnaît Ssaint Barthélémy, le troisième en partant de la gauche, portant sa peau sur l'épaule, et saint Jean, près de la fenêtre, le calame à la main ...
 
Séverine.jpg
Merci à l'équipe des restaurateurs (ici Séverine Haberer, de l'entreprise Noémi et son collègue Jean-Luc Mulhauser) qui, eux, ont reçu une formation sérieuse et nous permettent de retrouver le meilleur de ces fresques  respectueusement restituées . Leur plaisir est le nôtre.
ancienne fresque.jpg
La date ( MCCCCLXXIII . X . NOVE (M) BR (IS) au-dessus de la fenêtre de l'abside ... et, apparition lors de la restauration, d'un décor plus ancien :
 les restaurateurs ont fait des découvertes bien intéressantes de fresques antérieures, non seulement à l'intérieur de la chapelle, mais également à l'extérieur...
décor extérieur Severine blog.jpg
(photo de Séverine Haberer)

05/10/2013

les fresques de Favalellu

La chapelle à fresques de
Santa Maria Assunta di U Favalellu
(réédition de cette note déjà ancienne: nous envisageons une journée prochaine autour des chapelles à fresques du Boziu et de Castagniccia, à suivre ...)
Favalellu église blog.jpg
Pieve di Boziu : ce mercredi 3 septembre 2008, après-midi lumineux et calme sur la place de Santa Maria Assunta di U Favalellu.
Nous sommes attendues, l'amie Colette et moi, et gentiment accueillies par l'épouse du Maire de Favalellu. Cette église romane, contrairement à la plupart des chapelles à fresques, n'est pas retirée à l'écart du village: au coeur de la communauté, au bord de la route, à côté de la mairie, elle vit...
Favalellu église vécue blog.jpg
... d'une vie sereine de petite église de village vouée aux messes, baptêmes, mariages, enterrements... la vie, quoi!
La blancheur de la nappe d'autel, les cierges, les fleurs, les statues, l'ameublement...  filtrent le regard.
Dans d'autres chapelles, c'est dans le silence et l'obscurité qu'il faut apprivoiser le privilège de la rencontre. Ici, le murmure de la dévotion précède le concert spirituel des fresques.
La toiture en tuiles mécaniques a été remplacée par une couverture en teghje (dalles de schiste), et il a fallu aussi éliminer la gangue de ciment fort à la mode il n'y a pas si longtemps, et si destructrice pour les décors muraux... Il reste encore beaucoup à faire, mais les responsables de cette communauté sont bien conscients aujourd'hui de l'enjeu patrimonial de leur chapelle.
Nous voici maintenant au coeur des fresques qui animent l'abside en cul de four...
Favalellu Christ en Majesté blo.jpg
Datables de la fin XV° Siècle, elles expriment, malgré de nombreuses lacunes,  une iconographie familière: au centre, le Christ en Majesté nous bénit de sa main droite, les trois doigts levés évoquant le mystère de la Trinité, et  tient dans sa main gauche le livre ouvert comme de coutume sur le texte "EGO SUM LUX MUNDI ET VIA VERITAS". Derrière sa tête, la Jerusalem Céleste, très effacée, et de part et d'autre la représentation du Tétramorphe: l'Ange de Mathieu, le Taureau de Luc, le Lion de Marc, l'Aigle de Jean...
Favalellu l'évangéliste Mathieu.blog.jpg
ici, l'Ange symbolisant l'Evangile de Mathieu. Regard perdu dans un visage au bord de la mélancolie. L'index désigne l'Evangile annonçant la naissance de Jésus.
 
 
 
... Au-dessus, à sa gauche dans l'écoinçon de l'Arc triomphal, la figure attendue de l'Archange Gabriel brandissant le lis dans son annonce à Marie. Visage modelé, grâce du mouvement dans une robe raffinée... 
 
Favalellu Gabriel blog.jpg
malheureusement cette Annonciation a perdu l'image de la Vierge dans l'écoinçon de droite...
Favalellu Bernardin etc blog.jpg
Sous la figure de Gabriel, le personnage de Saint Bernardin de Sienne (1380/ 1440) en pleine prédication, ce grand saint franciscain à la profonde spiritualité et vénéré à Favalellu: sa place d'honneur ici, peu de temps après sa canonisation,  souligne l'importance prépondérente du monde franciscain en Corse. Sous ses pieds, des carreaux décorés à la façon des majoliques de la Renaissance.
Je suppose que lui faisait peut-être pendant, à droite de l'Arc,  la représentation habituelle de Saint Michel Archange terrassant Satan et pesant les âmes?
Favalellu apô avec Philippe blo.jpg
Sous les pieds du Christ, la conversation des apôtres: ici Jacques le Mineur, Simon, Philippe (distingué pour une raison que j'ignore par son livre ouvert), et André. Tous ces visages sont empreints d'une gravité spirituelle, les regards tendus vers un intérieur invisible pour qui ne fait pas silence. Beauté des drapés, musicalité des couleurs alternées, sobriété élégante des gestes.
Favalellu Pierre... blog.jpg
En conscience, impassible et digne, St Pierre, de sa grosse clef, ouvre ou ferme les portes du Paradis...
Favalellu St Andreu blog.jpg
Saint André et un autre jeune apôtre, au visage presque féminin: le seul représenté de face. Tous deux ont perdu leurs prunelles, sans doute peintes "a secco". 
Favalellu St Jean blog.jpg
le jeune visage concentré de Saint Jean: lèvres closes, sous l'arc sérieux des sourcils le regard médite.
 
PICT0402.JPG
 
 Le mur Nord de l'église a été ouvert pour créer une chapelle latérale: dans l'opération on a perdu l'iconographie qui l'ornait: ici il reste un élément d'une scène représentant sans doute l'arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers, avec de jolies gambettes habillées à la mode Renaissance... Cela sent la Toscane...
Favalellu visage Christ.jpg
Je quitte aujourd'hui l'évocation de Favalellu avec cette magnifique présence intériorisée du Christ en Majesté: là aussi, gravité contemplative. Pas trace de mièvrerie. Je l'aime. Ce regard s'adresse à toi et t'englobe dans sa création. Attentif.
"L'oeïl écoute".