Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2017

Jeudi 13 avril, découverte de l'église d'Omessa, Santa Lucia di Mercurio et Castellare di Mercurio

Jeudi 13 Avril : comme chaque année l’Association Saladini propose un parcours où s'illustrera entre autres le thème de la Semaine Sainte.

Cette année nous circulerons dans les antiques Pieve de Talcini et de Mercurio.

 

Rendez-vous à 9h sur le parking du super-U de Ponte-Leccia.

Le matin sera consacré à l’église Sant’Andria d’Omessa, récemment restaurée et où la restauratrice Ewa Poli a découvert fortuitement en décembre 2014 et dégagé une fresque magnifique du XV° siècle  - voir la note:

les énigmes de la fresque d'Omessa : ELIZABETH PARDON

elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2015/02/.../le-mystere-d-omessa-5556050.ht...
 
15 févr. 2015 - Les énigmes de la fresque découvertes en novembre 2014 dans l'église Sant' Andriad'Omessa Pieve de Talcini ( dernière visite le..

Omessa fresque st Martin.jpg

(la charité de Saint Martin et l'énigmatique jeune mendiant aux pattes d'oiseaux)

 puis à l’église de Santa Lucia di Mercurio, où l’on pourra admirer un grand sepolcru  peint au XVIII° siècle  par Francesco Carli : une occasion exceptionnelle de découvrir ce bel ensemble monumental dédié à la dévotion de la Semaine Sainte et monté pour cette journée grâce à l’implication bienveillante du maire de ce village, M. Parigi.

     panneau inférieur.jpg

 (élément du sepolcru de Francesco Carli, à Santa Lucia di Mercurio)

Voir la note:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/06/14/santa-lucia-di-mercurio.html

Puis pique-nique tiré du sac du côté de la chapelle romane San Lorenzu de Tralunca.

chapelle san Lorenzo de Tralonca.jpg

L’après-midi sera consacrée au village de Castellare di Mercurio où l’on découvrira la charmante église San Pietru et où l’on pourra encore voir un petit sepolcru peint au XIX° siècle par une artiste du village, Angèle Parigi. 

 

 Cette région, comme une partie de la Castagniccia, a souffert des intempéries de cet hiver: routes coupées, éboulements ... forçant les utilisateurs de ces petites départementales à quelques détours ...

 

Renseignements au 06 17 94 70 72

 

En annexe,  sur la découverte de la fresque d'Omessa:

france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/une-fresque-exceptionnelle-decouverte-dans-l-eglise-d-omessa-618600.html

 

 

 

 

20/03/2016

Jeudi 24 mars: à la rencontre des sepolcri de Castagniccia

JEUDI 24 MARS 2016

 

A la rencontre des Chemins de croix et Sepolcri de Corse, témoins de la ferveur populaire en Corse

Ficaghja sepolcru Judas blog.jpg

(à Ficaghja, la trahison de Judas: sepolcru de Francesco Carli, autour de 1760)

 Comme chaque année pendant la Semaine Sainte, l’Association Saladini propose une journée de découverte autour du patrimoine  caché et éphémère des Chemins de Croix et Sepolcri de Corse du Rustinu et de la Castagniccia

 

 

u sepolcru, le sépulcre, quel que soit son support, fait partie intégrante de la mise en scène dramatisée de la Semaine sainte, où se joue toujours, au sein d’une communauté villageoise ou citadine, le partage ritualisé de la Passion du Christ. Dans certains villages l’on a créé de véritables décors peints  qui accompagnent l’ardente religiosité de la Semaine Sainte : en Castagniccia, en particulier, des décors, parfois de très grande taille,  furent peints au XVIII° et au XIX° siècle – et ne sont, par principe, visibles que quelques jours par an. La journée du Jeudi 24 Mars sera donc l’occasion d’aller à la rencontre de ce patrimoine extraordinaire de quelques villages des pieve du Rustinu, de l’Ampugnani et d'Orezza, et d’éclairer l’ensemble des rituels de la Semaine Sainte : Chemins de Croix, Granitula, Cerca, Parata  …

Frassu sepolcru blog.jpg

Nous commencerons notre pèlerinage à Frassu, où nous avons rendez-vous avec l'église romane St Côme et St Damien et son petit sepolcru peint et avec des habitants de la région qui apporteront leur témoignage sur ces pratiques fortement ancrées naguère dans ces communautés. Ce petit sepolcru du XIX° s. est ressorti de l'oubli il y a peu, après cinquante ans de sommeil ...

Puis nous irons à San Tumasgiu di Pastureccia, où les fresques du mur Nord évoquent la Passion:

la Cène ensemble droit blog.jpg

(élément de la Cène de San Tumasgiu)

Puis à la belle église de l'Annonciation de Castellu di Rustinu, qui abrite un grand sepolcru en attente de restauration ...

Castellu sepolcru ensemble montage blog.jpg

Enfin, en passant par La Porta, nous rencontrerons le monumental et magnifique sepolcru de Ficaghja, remonté chaque année pour la Semaine Sainte par les amis du village, Petru Vachet-Natali en particulier qui nous accueille toujours avec tant de gentillesse! Cette année, le sepolcru sera présenté par notre ami Petru Vachet Natali  jeudi 24 et samedi 26 de 15h à 18 h.

Ficaghja sepolcru 2011 carré blog.jpg

 

Rendez-vous à 9 H sur le parking de la gare de Ponte Novu.

Renseignements :

06 17 94 70 72 ou 04 95 61 34 85

Sur le patrimoine des sepolcri de Corse, vous pouvez revoir le diaporama qui leur est consacré:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/diaporama-sur-le-patrimoine/

Pour ceux qui voudraient en apprendre un peu plus sur le monde de ces installations de la Semaine Sainte en Méditerranée, vous pouvez aussi visiter le site:

http://www.cg66.fr/1609-au-dela-des-pyrenees-orientales-....

 

Enfin, en  prélude à cette journée de rencontre des sepolcri de Castagniccia, le jeudi 24 mars,

 

couverture catalogue .jpg

je vous invite à découvrir l'article rédigé par Michel-Edouard Nigaglioni pour le catalogue de l'exposition qui s'est tenue à Gênes en Mai 2013 et qu'il me permet de diffuser auprès de vous:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/files/I_Cartelami-nigaglioni.pdf

 (clic droit pour accéder au site)

Ce catalogue et cette exposition ont été réalisés sous la direction de Franco Boggero et Alfonso Sista: les amis de la Dante Allighieri se souviennent certainement avec plaisir de la conférence donnée par Franco Boggero le 19 mai 2011 au Palais des Gouverneurs à Bastia sur ce sujet des décors éphémères de la Semaine Sainte.

Je vous renvoie également à l'article écrit par Franco Boggero dans le livre:

"Les Confréries de Corsre, une société idéale en Méditerranée" édité chez Albiana en 2010 (p.276)

 

Bonne lecture!

03/04/2015

le sepolcru de Ficaghja

Ficaghja sepolcru 2011 carré.jpg

A l'attention de tous ceux qui voudraient voir ou revoir le magnifique sepolcru de Ficaghja, peint par Francescu Carli (vers 1760)

Notre ami Pedru Vachet-Natali qui le dresse fidèlement chaque année dans l'église de Ficaghja à cette époque me prie de vous dire qu'il vous permettra de le voir samedi 4 et lundi 6 avril après-midi. L'accueil de Pedru est toujours aussi chaleureux , et le sepolcru toujours aussi impressionnant!

Pour ceux qui voudraient en apprendre un peu plus sur le monde de ces installations de la Semaine Sainte en Méditerranée, vous pouvez visiter le site:

http://www.cg66.fr/1609-au-dela-des-pyrenees-orientales-....

01/05/2014

Echos de la journée sepolcri en Castagniccia du 18/4/2014

 En écho des sepolcri du Rustinu et de  Castagniccia

 ce Vendredi Saint 18 avril 2014 

à l'attention des amis qui partagèrent

cette belle " journée des sepolcri" et de ceux qui ne purent venir

 

FRASSU, église St Côme et St Damien

Frassu St Côme et St Damien.jpg

Nous commençons cette journée lumineuse avec la rencontre de la petite église Saints Côme et Damien de Frassu qui, cet été 2013, était encore en travaux sous ses échafaudages . Des travaux qui ont permis de dégager ce qui reste des murs romans avec leurs belles dalles de revêtement.   Je rappelle que Frassu n'a été rattaché à la commune de Pastureccia di Rustinu que le 14/04/1857, formant ainsi, avec les communautés des hameaux de Gratte et Casa Pitti  la commune de Castellu di Rustinu.

 100_1375.jpg

 

Au-dessus de la porte d'entrée, et remplaçant le tympan roman initial, cet énigmatique blason de stuc (photo prise avant la restauration de la façade) datant probablement du XVIII°s. : un chapeau d'évêque à trois rangées de pompons surmonte la tiare papale, la crosse et les clés de St Pierre, ainsi deux palmes de martyres (St Côme et St Damien?). Ce blason date peut-être de l'époque où fut agrandie et modifiée l'église romane, avec en particulier la construction côté sud d'une deuxième nef dotée d'une porte et communiquant avec l'église:  des objets tels que bâtons de procession et  bannières pourraient témoigner en faveur d'un espace dédié à la confrérie de Frassu. 

 

Ce vendredi nous avions parmi nous notre amie Bernadette Conrad . Outre sa parfaite connaissance des plantes, en digne fille de Marcelle Conrad, la grande dame de la botanique corse  (cf la publication par Bernadette Conrad de la nouvelle édition des "Promenades en Corse parmi ses fleurs et ses forêts" de Marcelle Conrad:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2014/01/12/temp-1366f8b4f96390b6bb6341939c2f8.
 
...),
 
il faut souligner que Bernadette Conrad s'intéresse également depuis fort
 
longtemps aux relations étroites des anciens corses avec leurs précieuses
 
alliées les abeilles.
 
C'est dans ce cadre qu'elle évoqua pour nous  l'hypothèse de la présence,
 
autrefois, d'une ruche intérieure (comme on en trouve dans les murs des
 
maisons anciennes)  aménagée dans le mur sud, avec piste d'envol à
 
l'extérieur encore visible avant que l'on ne recrépisse ce mur.
 
 
Hypothèse très intéressante et vraisemblable de l'usage d'une ruche dans
 
l'enceinte d'une église en vue de la récolte de la cire pour fabriquer les
 
cierges ... 
 
 
***
 
Un petit détour du côté des abeilles et des hommes
 
 
L'on ne sauvegarde bien que ce que l'on utilise ou à défaut, que l'on
 
comprend. Ces aménagements fréquents dans le monde ancien de la
 
Corse sont de type variés mais ont tous la même fonction, que la ruche
 
soit à l'intérieur de la maison ou  que l'on crée une "maison des abeilles".
 
 
 
Je prends pour exemple de ces aménagements de ruches le site de
 
Giustiniani,antique communauté proche de Speluncatu en Balagne
 
( merci à Edouard Flachpour ses bonnes photos ) : dans une "maison des
 
abeilles", ces  ruches intérieures,aménagées dans un mur:

 

la maison des abeilles.JPG

une maison des abeilles,

 

Giustiniani 2.JPG

aux murs aménagés en rucher:
 
 

Giustiniani 1.JPG

à l'intérieur de la maison, ces sortes de niches percées d'un orifice,

Giustiniani piste d'envol.JPG

communiquant, à l'extérieur, avec la piste d'envol des abeilles ...

Pour en savoir plus sur ces aménagements, vous pouvez consulter par

exemple ce site:

http://www.itarkeo.com/murs_abeilles.php

 

***

Revenons à nos sepolcri.

Nous avions ce jour-là rendez-vous avec Marie-Laure S.B. qui avait
 
accepté de remonter le sepolcru avec l'aide du fidèle Toussaint Quilici,
 
"saint patron" de la Pieve du Rustinu, sur laquelle il a, avec ses
 
amis,rédigé un ouvrage précieux et dense d'informations :
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/12/03/decouvrir-la-pieve-du-rustinu-avec..
 
 
Marie-Laure était accompagnée de deux dames âgées de sa famille que
 
nous avons pu, à loisir, interroger sur les usages de la Semaine Sainte du
 
temps de leur jeunesse ... Une rencontre très chaleureuse et enrichissante,
 
qu'elles en soient remerciées!  ( nous nous donnons alors rendez-vous
 
l'après-midi pour voir le grand sepolcru de Ficaghja que ces dames ne
 
connaissent pas)

Frassu avec les dames.jpg

 
 
Le sepolcru de Frassu s'installe dans une chapelle latérale, adossé
 
à la chaire de prêche,
 
Frassu sepolcru 2014.jpggardé par les traditionnels
 
soldats romains sauce
 
mauresque, avec son arc
 
présentant les "Arma
 
Christi" (les instruments de
 
la Passion), et, dessous,
 
abaissant l'ouverture de la
 
chapelle où git le Christ en
 
croix, un panneau central
 
orné de deux anges et du
 
Saint Sacrement  : on pénètre
 
alors à genoux dans cet
 
espace délimité pour la
 
prière et la méditation
 
devant le crucifix déposé
 
devant le bel autel de stuc.
 
 .
 
 
Lampe à huile Frassu.JPG
 
 
 
 
Chaque famille apportait sa lampe à
 
huile pour éclairer la chapelle du
 
sepolcru : une lampe ouvragée, en
 
verre moulé (qu'on achetait, me dit
 
Michel- Edouard Nigaglioni, sur
 
catalogue: "en France, les maisons
 
Portieux et Vallerysthal en faisaient de
 
nombreux modèles ") réservée à cet
 
usage exclusif du reposoir de la
 
Semaine Sainte.

 

 
 
 
 
 
 
 
A l'entrée du reposoir veillent nos deux gardiens du sepolcru:
 
Frassu le garde de gauche.jpg
 
le costaud de gauche ,

et celui de droiteFrassu garde droite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Notre peintre anonyme du XIX° s. montre un talent certain dans l'expression de ces deux visages, beaucoup moins caricaturaux que de coutume.

A-t-il portraituré des habitants de Frassu ?

 

 

 

Frassu visage garde gauche.jpg

 

 

Toujours est-il qu'ici ces deux gardes n'ont pas cette férocité "mauresque" que l'on peut voir ailleurs, 

 

 

 

je trouve même leur visage empreint d'une certaine humanité et d'un zeste de mélancolie.

 

Frassu visage garde droite.jpg

 

 

Frassu anges et calice.jpg

au centre , au-dessus de l'ouverture, l'invitation à l'adoration du Saint Sacrement.

Frassu Arma christi.jpg

et, dans l'arc triomphal qui ferme la chapelle, la représentations des Arma Christi , les instruments de la Passion déclinés en bouquet: lance, échelle, éponge imprégnée de vinaigre, marteau, clous, tenailles, roseau, colonne, voile de Véronique, coq ... tout est dit!

Frassu voile Véronique.jpg

sur le voile de Véronique (qui tient du linceul), le beau visage du Christ, les yeux clos, couronné d'épine.

Frassu le coq.jpg

et, pris sur le vif dans la basse-cour voisine, un coq vigoureux donne le LA aux larmes de St Pierre.

 

***

La fresque de la Passion

à San Tumasgiu di Pastureccia

(fin XV°/début XVI° s.)

 

Pour l'ensemble de la chapelle, voir les notes depuis 2011:

 

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/02/26/san-tumasgiu-di-pastureccia-castel...
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/02/27/les-fresques-de-san-tumasgiu-di-pa.
 
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/03/02/3-les-fresques-de-san-tumasgiu-sui.
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2013/09/20/san-tumasgiu-di-pastureccia-breve-..
 

 

San Tumasgiu échaffaudages.jpg

Une bonne surprise nous attend : après de longs mois de léthargie pendant lesquels la pluie a continué de ruisseler sur les fresques, les choses semblent enfin bouger : on a installé les échafaudages qui présagent une prochaine action de mise hors d'eau du toit. L'ami Toussaint Quilici m'apprend qu'on a finalement renoncé à pratiquer des fouilles archéologiques dont le montant étaient exorbitant et dont le projet retardait, malgré l'urgence et ce depuis de longs mois, la restauration de San Tumasgiu.

L'espoir renait. En revanche la chapelle ne sera plus visitable avant quelque temps, aujourd'hui les fresques sont bâchées en attendant la réfection du toit. Un nouvel appel d'offres devrait avoir lieu pour le programme de restauration des fresques. On a beaucoup perdu en cinquante années d'intempéries et d'incurie : il serait intéressant de savoir si de vieilles photos des années 60 existent encore qui pourraient témoigner de détails aujourd'hui disparus.

 

Pour le plaisir, un nouveau regard sur "la bande dessinée" de la Passion,

réalisée sur le mur nord de la chapelle, et qu'il faut lire depuis le haut à

droite vers la gauche, puis de la gauche vers la droite.

 

ensemble  Passion mur nord blog.jpg

 

 

Tout d'abord, la dernière Cène, avec les visages animés des apôtres.

Ce que je vois: 

en haut à droite, le jeune Saint Jean se penche, la main sur l'épaule de  celui qui me semble bien être Jésus. Les mains parlent aussi clairement que les mots: "Ce n'est pas moi", disent, incrédules,  celles des apôtres du bas, en réponse l'annonce faite par le Christ :

 

 

San Tumasgiu - la Cène copie.jpg

 

 

"En vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera"

"Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. Un de ses disciples, celui que Jésus aimait, se trouvait à table tout contre Jésus; Simon-Pierre lui fait signe et lui dit: "Demande de qui il parle." Celui-ci, se penchant alors vers la poitrine de Jésus, lui dit: " Seigneur, qui est-ce? " (...)

Evangile selon Saint Jean

 

 

Jardin des oliviers.jpg  

"Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani, et Jésus dit à ses disciples: "Restez ici tandis que je prierai." Puis il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à ressentir effroi et angoisse. Et il leur dit: "Mon âme est triste à en mourir; demeurez ici et veillez." Etant allé un peu plus loin, il se prosterna contre terre et il priait pour que cette heure passât loin de lui. Et il disait "Abba (Père!) tout t'est possible éloigne de moi cette coupe; cependant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux!". Il revient et les trouve en train de dormir . (...)"

Evangile selon Saint Marc.

On peut reconstituer mentalement une partie de la lacune: sur la droite, un ange tendait peut-être un calice à Jésus.

Visage Christ oliviers.jpg

le visage de Jésus

apôtre Jardin des oliviers.jpg

 le visage de Jacques ?

St Pierre Jardin des oliviers.jpg  

Celui, endormi, de Pierre

Jardin des oliviers détail.jpg

On a perdu celui de Jean, effacé, entre Pierre et Jésus

Arrestation de Jésus.jpg

l'arrestation de Jésus: il me semble que l'on assiste au baiser de Judas

comparution  devant Caïphe.jpg

la comparution de Jésus devant Caïphe, le Grand-Prêtre (vêtu de jaune) du Sanhédrin

San Tumasgiu flagellation.jpg

la flagellation

visage Jésus flagellation.jpg

Visage du Christ flagellé

San Tumasgiu Crucifixion.jpg

la crucifixion:

"Stabbat Mater Dolorosa

Juxta Crucem lacrymosa

Dum pendebat Filius"

 

visage Christ crucifixion.jpg

le Christ en croix

visage Vierge crucifixion.jpg

le visage de la Vierge

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

au-dessus de la crucifixion un écrit

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

 

qui reste à déchiffrer

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

 

 

enfin,  sur le pied droit de l'arc triomphal,

ce dernier visage :

" Ecce Homo"

 

***

Eglise Santa Maria de Castellu di Rustinu

le sepolcru:

 

 

Castellu sepolcru ensemble montage blog.jpg

ce que vous n'avez pas vu ... à retrouver sur la note :

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/02/03/le-sepolcru-de-castellu-sort-de-l-...

 

(à suivre! dès que je peux,  pour le reste de la journée ...)

    

17/04/2014

Semaine Sainte: les Sepolcri du Rustinu et de la Castagniccia

Vendredi 18 Avril 2014

l'association Saladini vous invite à découvrir ou redécouvrir

  les sepolcri et les chemins de croix de la Semaine Sainte en  Rustinu et Castagniccia

 

022 San Damiano - mise au tombeau- jpg blog.jpg

Ici, la déploration du Christ, élément du sepolcru de San Damianu, aujourd'hui restauré et présenté au Musée de Corte: vous ne verrez pas jeudi cet ensemble qui reste au Musée, mais verrez ses frères dans certains villages de Castagniccia, dressés pendant ces trois jours de la Semaine Sainte. Le reste de l'année, ces installations regagnent leur cachette secrète ... Vous pouvez retrouver les notes du blog consacrées  à ce patrimoine populaire des sepolcri et des chemins de croix liés à la Semaine Sainte en Corse.


 

P4100154.JPG
( le sepolcru de  Ficaja, l'an dernier)
Sortant de leur retraite pendant cette Semaine Sainte sont dressés  les sepolcri de Corse :
une forme dramatique du christianisme, une façon populaire et communautaire de vivre la Passion, stimulée par la mise en scène des Chemins de Croix peints et des décors spectaculaires des sepolcri, par les processions piétinées et chantées de la "Via Crucis", des " Cerce ", de la "Granitula" : une religiosité méditerranéenne qui continue d'irriguer tardivement l'art du Baroque jusqu'au plus profond des villages de montagne ...

semaine sainte,sepolcri,castagniccia

à Castellu, la déploration du Christ


Mais aussi miroir de l'âme de chaque communauté, soutenue à nouveau par la présence des Confréries qui, solidement implantées ou plus balbutiantes, tentent de  retisser humainement la trame de la  famille villageoise avec les armes de la dévotion populaire ... souvent réinterprétées et mises au goût du jour : en l'occurence la frontière entre  spectacle et  dévotion est particulièrement perméable et chacun y trouvera - ou non - ce qu'il  cherche  ...
 
P4100181-1- -2-.JPG
(à Quercitellu, procession du Vendredi Saint)

 

 

***

reposoirs,semaine sainte,dévotion populaire,iconographie populaire de la semaine sainte en corse,dramaturgie du sacré

En 2010, lors de notre visite, nous avions provoqué la renaissance fragile du petit sepolcru de Frassu ... après un demi siècle de sommeil...

Notre pélerinage débutera avec la rencontre de ce petit sepolcru de Frassu qui sera à nouveau remonté pour la troisiième fois et pour l'occasion: merci aux amis du Rustinu de permettre cette découverte . Notons que ce sera l'occasion également de redécouvrir l'église romane Saint Côme et Saint Damien de Frassu, restaurée l'année dernière, et qui laisse aujourd'hui admirer ses murs  ...

 

semaine sainte,sepolcri,castagniccia

 

Au programme de cette journée: Frassu, San Tumasgiu di Pastureccia, Santa Maria de Castellu di Rustinu (et son sepolcru), La Porta, Ficaghja  et Nocariu .

Rendez-vous à PONTE NOVU à 9H sur le parking de la poste

Inscriptions et renseignements : 04 95 61 34 85 ou  06 17 94 70 72