Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2015

La Castagniccia avec la Montagne des Orgues, jeudi 9 Juillet

Association Saladini de Speloncato

 

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

à la découverte du PATRIMOINE

 

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, s'immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.

 

 

JEUDI 9 JUILLET 2015

 

une journée en CASTAGNICCIA

 

Christ Pantocrator blog.jpg

San Tumasgiu: le Christ Pantocrator

 

Accueil à Ponte Novu, à 9h15, sur le parking de la gare. Découverte des fresques de la chapelle San Tumasgiu à Castellu di Rustinu,  des églises baroques de Stoppia Nova (Notre Dame du Carmel), La Porta ( Saint Jean-Baptiste, orgue 1780), Piedicroce ( Saint Pierre et Saint Paul, et l’orgue le plus ancien de Corse, 1619) enfin du site archéologique paléochrétien et roman de Santa Maria di Rescamone.

 

 

Maître-autel.jpg

Stoppia Nova:

le baroque élégant de Notre-Dame du Mont Carmel

 

 

 

Renseignements et réservations au :

 

 04 95 61 34 85 -  06 17 94 70 72

 

 

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.lamontagnedesorgues.com/ 

 

 

 Ces parcours reposent sur le bénévolat et les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.

 

au crépuscule blog.jpg

le site roman et paléo chrétien de Santa Maria Rescamone au crépuscule

 

 

01/05/2014

Echos de la journée sepolcri en Castagniccia du 18/4/2014

 En écho des sepolcri du Rustinu et de  Castagniccia

 ce Vendredi Saint 18 avril 2014 

à l'attention des amis qui partagèrent

cette belle " journée des sepolcri" et de ceux qui ne purent venir

 

FRASSU, église St Côme et St Damien

Frassu St Côme et St Damien.jpg

Nous commençons cette journée lumineuse avec la rencontre de la petite église Saints Côme et Damien de Frassu qui, cet été 2013, était encore en travaux sous ses échafaudages . Des travaux qui ont permis de dégager ce qui reste des murs romans avec leurs belles dalles de revêtement.   Je rappelle que Frassu n'a été rattaché à la commune de Pastureccia di Rustinu que le 14/04/1857, formant ainsi, avec les communautés des hameaux de Gratte et Casa Pitti  la commune de Castellu di Rustinu.

 100_1375.jpg

 

Au-dessus de la porte d'entrée, et remplaçant le tympan roman initial, cet énigmatique blason de stuc (photo prise avant la restauration de la façade) datant probablement du XVIII°s. : un chapeau d'évêque à trois rangées de pompons surmonte la tiare papale, la crosse et les clés de St Pierre, ainsi deux palmes de martyres (St Côme et St Damien?). Ce blason date peut-être de l'époque où fut agrandie et modifiée l'église romane, avec en particulier la construction côté sud d'une deuxième nef dotée d'une porte et communiquant avec l'église:  des objets tels que bâtons de procession et  bannières pourraient témoigner en faveur d'un espace dédié à la confrérie de Frassu. 

 

Ce vendredi nous avions parmi nous notre amie Bernadette Conrad . Outre sa parfaite connaissance des plantes, en digne fille de Marcelle Conrad, la grande dame de la botanique corse  (cf la publication par Bernadette Conrad de la nouvelle édition des "Promenades en Corse parmi ses fleurs et ses forêts" de Marcelle Conrad:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2014/01/12/temp-1366f8b4f96390b6bb6341939c2f8.
 
...),
 
il faut souligner que Bernadette Conrad s'intéresse également depuis fort
 
longtemps aux relations étroites des anciens corses avec leurs précieuses
 
alliées les abeilles.
 
C'est dans ce cadre qu'elle évoqua pour nous  l'hypothèse de la présence,
 
autrefois, d'une ruche intérieure (comme on en trouve dans les murs des
 
maisons anciennes)  aménagée dans le mur sud, avec piste d'envol à
 
l'extérieur encore visible avant que l'on ne recrépisse ce mur.
 
 
Hypothèse très intéressante et vraisemblable de l'usage d'une ruche dans
 
l'enceinte d'une église en vue de la récolte de la cire pour fabriquer les
 
cierges ... 
 
 
***
 
Un petit détour du côté des abeilles et des hommes
 
 
L'on ne sauvegarde bien que ce que l'on utilise ou à défaut, que l'on
 
comprend. Ces aménagements fréquents dans le monde ancien de la
 
Corse sont de type variés mais ont tous la même fonction, que la ruche
 
soit à l'intérieur de la maison ou  que l'on crée une "maison des abeilles".
 
 
 
Je prends pour exemple de ces aménagements de ruches le site de
 
Giustiniani,antique communauté proche de Speluncatu en Balagne
 
( merci à Edouard Flachpour ses bonnes photos ) : dans une "maison des
 
abeilles", ces  ruches intérieures,aménagées dans un mur:

 

la maison des abeilles.JPG

une maison des abeilles,

 

Giustiniani 2.JPG

aux murs aménagés en rucher:
 
 

Giustiniani 1.JPG

à l'intérieur de la maison, ces sortes de niches percées d'un orifice,

Giustiniani piste d'envol.JPG

communiquant, à l'extérieur, avec la piste d'envol des abeilles ...

Pour en savoir plus sur ces aménagements, vous pouvez consulter par

exemple ce site:

http://www.itarkeo.com/murs_abeilles.php

 

***

Revenons à nos sepolcri.

Nous avions ce jour-là rendez-vous avec Marie-Laure S.B. qui avait
 
accepté de remonter le sepolcru avec l'aide du fidèle Toussaint Quilici,
 
"saint patron" de la Pieve du Rustinu, sur laquelle il a, avec ses
 
amis,rédigé un ouvrage précieux et dense d'informations :
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/12/03/decouvrir-la-pieve-du-rustinu-avec..
 
 
Marie-Laure était accompagnée de deux dames âgées de sa famille que
 
nous avons pu, à loisir, interroger sur les usages de la Semaine Sainte du
 
temps de leur jeunesse ... Une rencontre très chaleureuse et enrichissante,
 
qu'elles en soient remerciées!  ( nous nous donnons alors rendez-vous
 
l'après-midi pour voir le grand sepolcru de Ficaghja que ces dames ne
 
connaissent pas)

Frassu avec les dames.jpg

 
 
Le sepolcru de Frassu s'installe dans une chapelle latérale, adossé
 
à la chaire de prêche,
 
Frassu sepolcru 2014.jpggardé par les traditionnels
 
soldats romains sauce
 
mauresque, avec son arc
 
présentant les "Arma
 
Christi" (les instruments de
 
la Passion), et, dessous,
 
abaissant l'ouverture de la
 
chapelle où git le Christ en
 
croix, un panneau central
 
orné de deux anges et du
 
Saint Sacrement  : on pénètre
 
alors à genoux dans cet
 
espace délimité pour la
 
prière et la méditation
 
devant le crucifix déposé
 
devant le bel autel de stuc.
 
 .
 
 
Lampe à huile Frassu.JPG
 
 
 
 
Chaque famille apportait sa lampe à
 
huile pour éclairer la chapelle du
 
sepolcru : une lampe ouvragée, en
 
verre moulé (qu'on achetait, me dit
 
Michel- Edouard Nigaglioni, sur
 
catalogue: "en France, les maisons
 
Portieux et Vallerysthal en faisaient de
 
nombreux modèles ") réservée à cet
 
usage exclusif du reposoir de la
 
Semaine Sainte.

 

 
 
 
 
 
 
 
A l'entrée du reposoir veillent nos deux gardiens du sepolcru:
 
Frassu le garde de gauche.jpg
 
le costaud de gauche ,

et celui de droiteFrassu garde droite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Notre peintre anonyme du XIX° s. montre un talent certain dans l'expression de ces deux visages, beaucoup moins caricaturaux que de coutume.

A-t-il portraituré des habitants de Frassu ?

 

 

 

Frassu visage garde gauche.jpg

 

 

Toujours est-il qu'ici ces deux gardes n'ont pas cette férocité "mauresque" que l'on peut voir ailleurs, 

 

 

 

je trouve même leur visage empreint d'une certaine humanité et d'un zeste de mélancolie.

 

Frassu visage garde droite.jpg

 

 

Frassu anges et calice.jpg

au centre , au-dessus de l'ouverture, l'invitation à l'adoration du Saint Sacrement.

Frassu Arma christi.jpg

et, dans l'arc triomphal qui ferme la chapelle, la représentations des Arma Christi , les instruments de la Passion déclinés en bouquet: lance, échelle, éponge imprégnée de vinaigre, marteau, clous, tenailles, roseau, colonne, voile de Véronique, coq ... tout est dit!

Frassu voile Véronique.jpg

sur le voile de Véronique (qui tient du linceul), le beau visage du Christ, les yeux clos, couronné d'épine.

Frassu le coq.jpg

et, pris sur le vif dans la basse-cour voisine, un coq vigoureux donne le LA aux larmes de St Pierre.

 

***

La fresque de la Passion

à San Tumasgiu di Pastureccia

(fin XV°/début XVI° s.)

 

Pour l'ensemble de la chapelle, voir les notes depuis 2011:

 

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/02/26/san-tumasgiu-di-pastureccia-castel...
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/02/27/les-fresques-de-san-tumasgiu-di-pa.
 
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/03/02/3-les-fresques-de-san-tumasgiu-sui.
http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2013/09/20/san-tumasgiu-di-pastureccia-breve-..
 

 

San Tumasgiu échaffaudages.jpg

Une bonne surprise nous attend : après de longs mois de léthargie pendant lesquels la pluie a continué de ruisseler sur les fresques, les choses semblent enfin bouger : on a installé les échafaudages qui présagent une prochaine action de mise hors d'eau du toit. L'ami Toussaint Quilici m'apprend qu'on a finalement renoncé à pratiquer des fouilles archéologiques dont le montant étaient exorbitant et dont le projet retardait, malgré l'urgence et ce depuis de longs mois, la restauration de San Tumasgiu.

L'espoir renait. En revanche la chapelle ne sera plus visitable avant quelque temps, aujourd'hui les fresques sont bâchées en attendant la réfection du toit. Un nouvel appel d'offres devrait avoir lieu pour le programme de restauration des fresques. On a beaucoup perdu en cinquante années d'intempéries et d'incurie : il serait intéressant de savoir si de vieilles photos des années 60 existent encore qui pourraient témoigner de détails aujourd'hui disparus.

 

Pour le plaisir, un nouveau regard sur "la bande dessinée" de la Passion,

réalisée sur le mur nord de la chapelle, et qu'il faut lire depuis le haut à

droite vers la gauche, puis de la gauche vers la droite.

 

ensemble  Passion mur nord blog.jpg

 

 

Tout d'abord, la dernière Cène, avec les visages animés des apôtres.

Ce que je vois: 

en haut à droite, le jeune Saint Jean se penche, la main sur l'épaule de  celui qui me semble bien être Jésus. Les mains parlent aussi clairement que les mots: "Ce n'est pas moi", disent, incrédules,  celles des apôtres du bas, en réponse l'annonce faite par le Christ :

 

 

San Tumasgiu - la Cène copie.jpg

 

 

"En vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera"

"Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. Un de ses disciples, celui que Jésus aimait, se trouvait à table tout contre Jésus; Simon-Pierre lui fait signe et lui dit: "Demande de qui il parle." Celui-ci, se penchant alors vers la poitrine de Jésus, lui dit: " Seigneur, qui est-ce? " (...)

Evangile selon Saint Jean

 

 

Jardin des oliviers.jpg  

"Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani, et Jésus dit à ses disciples: "Restez ici tandis que je prierai." Puis il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à ressentir effroi et angoisse. Et il leur dit: "Mon âme est triste à en mourir; demeurez ici et veillez." Etant allé un peu plus loin, il se prosterna contre terre et il priait pour que cette heure passât loin de lui. Et il disait "Abba (Père!) tout t'est possible éloigne de moi cette coupe; cependant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux!". Il revient et les trouve en train de dormir . (...)"

Evangile selon Saint Marc.

On peut reconstituer mentalement une partie de la lacune: sur la droite, un ange tendait peut-être un calice à Jésus.

Visage Christ oliviers.jpg

le visage de Jésus

apôtre Jardin des oliviers.jpg

 le visage de Jacques ?

St Pierre Jardin des oliviers.jpg  

Celui, endormi, de Pierre

Jardin des oliviers détail.jpg

On a perdu celui de Jean, effacé, entre Pierre et Jésus

Arrestation de Jésus.jpg

l'arrestation de Jésus: il me semble que l'on assiste au baiser de Judas

comparution  devant Caïphe.jpg

la comparution de Jésus devant Caïphe, le Grand-Prêtre (vêtu de jaune) du Sanhédrin

San Tumasgiu flagellation.jpg

la flagellation

visage Jésus flagellation.jpg

Visage du Christ flagellé

San Tumasgiu Crucifixion.jpg

la crucifixion:

"Stabbat Mater Dolorosa

Juxta Crucem lacrymosa

Dum pendebat Filius"

 

visage Christ crucifixion.jpg

le Christ en croix

visage Vierge crucifixion.jpg

le visage de la Vierge

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

au-dessus de la crucifixion un écrit

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

 

qui reste à déchiffrer

 

frassu,castellu di rustinu,pastureccia,sepolcri de corse

 

 

enfin,  sur le pied droit de l'arc triomphal,

ce dernier visage :

" Ecce Homo"

 

***

Eglise Santa Maria de Castellu di Rustinu

le sepolcru:

 

 

Castellu sepolcru ensemble montage blog.jpg

ce que vous n'avez pas vu ... à retrouver sur la note :

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/02/03/le-sepolcru-de-castellu-sort-de-l-...

 

(à suivre! dès que je peux,  pour le reste de la journée ...)

    

13/09/2013

Journées du Patrimoine 2013

Quelques propositions pour ces Journées du Patrimoine 2013

SAMEDI 14 Septembre

FELICETO

 http://elizabethpardon.hautetfort.com/files/Affiche%20Patrimoine%202013%20%281%29.pdf

15 h à l'église St Nicolas:

2013.jpg



Autour du sepolcru de Feliceto et des reposoirs de la Semaine Sainte: une évocation de la scénographie de la Semaine Sainte en Corse -par E. Pardon.

SPELONCATO

- 17 h à la salle polyvalente :

2000 ans d'histoire à Speloncato: comment s'est constitué le patrimoine du village - par Édouard Flach

BELGODERE

- 21h à l'église St Thomas:

orgue Lazari de Belgodère blog.jpg



Autour de l'orgue Lazari de Belgodère: évocation du patrimoine des orgues historiques de Corse et concert sur le petit orgue du couvent des Servites du village - par E. Pardon

DIMANCHE 15 Septembre

CORBARA

http://elizabethpardon.hautetfort.com/files/PROGRAMME%20JOURNEES%20PATRIMOINE%202013.docx

- 17h à la Collégiale, évocation de l'histoire de l'orgue historique Saladini/Agati Tronci  et concert - par E. Pardon

 

orgue volets ouverts blog.jpg



CASTELLU DI RUSTINU

 

Par ailleurs, je vous signale que notre ami Toussaint Quilici propose une visite passionnante du site du château médiéval de Castellu di Rustinu:

 

- Rendez-vous à 10h à la chapelle San Tumasgiu di Pastureccia. Prière d'être bien chaussé !

14/07/2013

Mercredi 17 Juillet, en Castagniccia avec la Montagne des Orgues

 

                             

Association Saladini de Speloncato

 

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

à la découverte du PATRIMOINE

Stoppia Nova.jpg

( Stoppia Nova)

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.

 

 

Mercredi 17 Juillet 2013

 

une journée en CASTAGNICCIA

 

Accueil à Ponte Novu, à 9h, sur le parking de la poste. Découverte des fresques de la chapelle San Tumasgiu à Castellu di Rustinu, puis des églises baroques de Piedicroce (Saint Pierre et Saint Paul, et son orgue historique, le plus ancien de Corse, 1619), Verdèse (église saint Sébastien et son orgue de 1896),  La Porta (église saint Jean Baptiste et son petit orgue de 1780), enfin à Stoppia Nova, l’église fraîchement restaurée - par l'équipe de Jean-Claude Torre-  de Notre-Dame du Mont-Carmel, une petite merveille de l’art baroque ...

 

Ces parcours reposent sur le bénévolat et les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.

 

 

Renseignements et réservations au :

TEL/FAX : 04 95 61 34 85 - Portable : 06 17 94 70 72

Participation aux frais

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.montagne-des-orgues.com/ 


 

06/08/2012

la Balagne et la Castagniccia, avec la Montagne des Orgues

 

Association Saladini de Speloncato

 

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

à la découverte du PATRIMOINE

 

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.

 

Belgodère vu de haut.jpg

(Belgodère, vu depuis a Torra  a la Cima)

 

MARDI 7 AOÛT :  en Balagne

Accueil à Belgodère à 9h place de l’église : église St Thomas ( orgue Lazari , 1761), puis découverte de Costa (San Salvatore, orgue anonyme début XIX° s.), Muro (Sta Nunziata, orgue Pagnini 1796/Agati Tronci 1878), Cateri (Ste Marie, orgue Domini 1902).

 

fronton autel servites blog.jpg

(les petits monstres du fronton du premier autel des Servites)

JEUDI 9 AOÛT :  en CASTAGNICCIA

Maisons de Castagniccia.jpg

maisons de Castagniccia et terrasses


Accueil à Ponte Leccia à 9h sur le parking du Super U. Découverte des fresques de la chapelle San Tumasgiu à Castellu di Rustinu, des églises baroques de Piedicroce ( St Pierre et St Paul, et l’orgue le plus ancien de Corse, 1619), Verdèse (St Sébastien, orgue 1896 Stoppia Nova (Notre Dame du Carmel), La Porta ( St Jean-Baptiste, orgue 1780), enfin du site archéologique paléochrétien et roman de Santa Maria di Rescamone à Valle di Rustinu. 

 

La Porta clavier de l'orgue.jpg

(le clavier de l'orgue de La Porta)

Ces parcours reposent sur le bénévolat et les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine. Ils sont recommandés par les guides : Routard, Bleu, Michelin, Geo , Arthaud, Balado, Petit Futé… et ont fait l’objet de nombreux reportages ( journaux, radios, télévisions nationales et européennes )  

 

Renseignements et réservations au :

TEL/FAX : 04 95 61 34 85 - Portable : 06 17 94 70 72

Participation aux frais : 30 € par adulte. Gratuit pour les moins de 12 ans.

 

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.montagnedesorgues.com/