Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2018

1/ la chapelle San Quilicu à Cambia

A l'attention des amis de la FAGEC: ces trois notes sur la chapelle San Chirgu de Cambia que les caprices de la météo nous ont empêché de voir dans de bonnes conditions!

 

En Castagniccia, la chapelle San Quilicu di Cambia. Pieve di e Vallerustie.

(Je reprends la note de l'hiver 2008 et la complète avec des images des fresques restaurées dernièrement par Madeleine ALLEGRINI)

1°/ La chapelle romane et ses décors sculptés

San Quilicu est blog.jpg

(à la lumière de cet été, le chevet de la chapelle, orientée comme il se doit à l'est)

 Pour la visite, s'adresser à la mairie de Cambia.

Cette chapelle San Quilico (alias saint Cyr) - comme sa petite sœur voisine dédiée à Santa Maria- semble dater du début du XIIIème siècle - leur fondation n’étant confirmée par aucun témoignage historique. On la découvre avec émerveillement blottie au secret d’une chênaie vigoureuse, au bord d'un ancien chemin muletier fort pentu qui descend à l'ombre des arbres. En hiver le grondement du torrent  caché ajoute au mystère du lieu ...

San Quilico sud ext blog.jpg   

 (La nef mesure 12,60 m de long, 4,60m de large; l'abside: 3,20m en ouverture et 1,65m en profondeur, mesures données par l'archéologue  Geneviève MORACCHINI-MAZEL dans  "Les églises romanes de Corse", ouvrage de référence publié en 1967

 

Ses murs de schiste gris blondissent au moindre rayon de soleil , rythmés par la musique des arcatures et de leurs modillons sculptés sous la corniche, des fenêtres meurtrières, des deux portes surmontées de leurs tympans en fort relief. L’élégance dynamique de l’ensemble, la variété des sculptures, leur formidable vitalité est, à chaque visite,  un enchantement …

 

 

San Quilicu avec Marie Germaine blog.jpg

 ( en ce mois d'août 2010, la façade ouest, avec notre chère Marie -Germaine Mary Conrad)

 

 Une histoire verticale

 

(Où l'espèce humaine devient à son tour, tant bien que mal,  championne de la verticalité)

 

 "Si vous mangez du fruit de l'arbre, vous serez comme des dieux"Adam Eve serpent arbre.jpg

 

 Le tympan de la porte de la façade occidentale illustre la scène de la tentation au Paradis du couple originel. Un arbre puissamment enraciné pousse droit, et le Serpent qui s'enlace autour du tronc avec force et élégance dépose dans la main d'Eve le fruit de la Connaissance par où l'humanité évolue vers son destin. 

Avez -vous remarqué? Le Serpent semble sortir du corps d'Eve et lui fait l'offrande d'amour (et de la petite graine si utile à la croissance et la multiplication de la descendance humaine - ce que le bon Adam pour l'instant ignore).

Le serpent se dresse. 

 Animal par la suite rampant et voué à la terre, fluide ou immobile, il s'arrache du monde horizontal et glaiseux auquel il appartiendra pour se dresser de toute sa volonté, s'élèver de toute sa vigueur intelligente. Dans cette recherche verticale, il a besoin de l'arbre pour atteindre le plus haut des degrés supérieurs concevables ...

Dualité du serpent:  symbole de mort, de luxure, bref, du Mal, ou bienveillant et guérisseur (le serpent d'airain érigé par Moïse dans le désert, le serpent d'Esculape sur le caducée, le Christ rédempteur figuré sous forme de serpent sur la Croix...). Quoi qu'il en soit, si besoin est, le serpent se dresse. A moins qu'il ne se morde la queue - mort et résurrection de l'ouroboros ... En tous cas si souvent présent sur le tympan de nos chapelles romanes qu'il faut bien s'accommoder de cette rencontre fatale.

  Car le serpent est le symbole de l'intelligence, de tous les animaux, c'est même le plus rusé. Sa sagesse acquise, volée? se double de séduction: à la fois tentateur et gardien du sacré, il utilise l'arbre du Paradis pour s'élever et, en faisant goûter ses fruits, entraîne, nous dit-on,  la mort spirituelle de ceux qu'il a séduits en leur faisant la promesse trompeuse d'une élévation au rang des dieux. Connaissance et Immortalité.

 - Il a choisi Eve pour atteindre Adam: c'est la plus vive, la plus avide de sensations nouvelles, la plus téméraire, la plus spontanée peut-être aussi? Ou bien la plus intéressée, la plus envieuse, la plus calculatrice? Et qui pourrait dire à quel moment précis ces deux-là en ont fini avec la pureté de coeur?

 

"Si je parle à l'homme, il ne m'écoutera pas, car il est difficile d'infléchir l'esprit d'un homme. Voilà pourquoi je préfère m'adresser d'abord à la femme dont l'esprit est plus superficiel (et la voilà entamée, la vaste histoire des femmes trop curieuses, en passant par Barbe Bleue!). Je sais qu'elle m'écoutera car la femme prête attention à chacun. (Glosez comme vous voudrez)

 

 Adam, tout comme Eve, tend la main du désir vers le fruit défendu:  ils ne l'ont pas encore croqué le fruit que déjà ils ont pris la mesure de leur nudité, de leur différence, et se cachent le sexe de leur grande main maladroite... Leur conscience s'éveille...  Deux étoiles stylisées  accompagnent dans leur chute celle de nos pauvres parents... Annonce d'amour, d'exil et de mort.

L'Arbre du Paradis lui aussi s'élève, mais naturellement et sans artifices, sans engrais chimiques ni tripotages transgéniques - pas encore eu besoin de les inventer, la terre d'Eden est naturellement bio et généreuse ... A lui seul il contient toute notre nostalgie de l'ascension après la chute et d'une communication terre/ciel. Le monde judéo-chrétien partage cette symbolique universelle de l'arbre/ axe du monde/ échelle cosmique avec bien d'autres civilisations:

"Dans l'ordre rituel,  rappelons-nous le cas typique des chamanes qui dressent le tronc d'un bouleau au centre de leur hutte, le sommet passant par le trou de fumée assimilé au pôle céleste, et en font l'ascension rituelle pour déboucher dans l'au-delà"

(Le monde des Symboles, éditions Zodiaque, p. 331)

  

Le futur Arbre de la Croix.

 

Axe cosmique de l'univers, l'Arbre exprime la croissance naturelle de la vie et l'aspiration de l'homme intérieur à se régénérer par la vie spirituelle: ses racines solides plongent dans le monde souterrain, celui des enfers, celui de l'obscurité - d'aucuns diraient celui de l'Inconscient, celui des trépassés, mais aussi celui de l'humus nourri des reliques des Saints, et il projette ses branches vers le monde céleste, en recevant lumière, spiritualité ("Pater noster qui es in caelis")  et eaux fécondantes. Curieusement, les branches de l'arbre préfigurent à leur façon les bras de la Croix.

 Aregno l'arbre et la croix blog.jpg

(enlacés, dans leur message cohérent, l'Arbre de la connaissance et la Croix: église pisane de la Trinité à Aregno, Balagne)

 

L'Arbre de la Croix :

 

 "(...) Cet Arbre qui s'étend aussi loin que le ciel, monte de la terre aux cieux. Plante immortelle il se dresse au centre du ciel et de la terre: ferme soutien de l'univers, lien de toutes choses, support de toute la terre habitée, entrelacement cosmique, comprenant en soi toute la bigarrure de la nature humaine. Fixé par les clous invisibles de l'esprit, pour ne pas vaciller dans son ajustement au divin; touchant le ciel du sommet de sa tête, affermissant la terre de ses pieds, et, dans l'espace intermédiaire, embrassant l'atmosphère entière de ses mains incommensurables. (...)

 

Hymne composé par Hippolyte de Rome au IIIème siècle

 

 

 

A propos du fruit offert à Eve par le serpent. 

En Corse on pourrait y voir, à la place de la pomme, une figue, ce qui faciliterait grandement par la suite le premier habillage d’Adam et Eve : les feuilles du figuier sont juste d'une taille  adéquate- sinon d'un grand confort lorsqu'on en connait les vertus urticantes - pour cacher ce sexe qu’ils viennent honteusement de découvrir – c’est du reste ainsi qu’Albert Dürer choisit de figurer cette scène - La feuille du pommier serait trop petite, la feuille de bardane assurément trop encombrante et peut-être n’en auraient-ils pas eu sous la main, bref  la figue fait parfaitement l’affaire, d’autant que c’est un fruit plutôt chargé de sens : la figue et le raisin ne sont-ils pas les attributs de Dionysos et de Priape ? Une invitation à «  consommer » la figue dont nous sommes tous issus…

Et si ce n’est pas une figue, c’est une pomme, bien sucrée et toute féminine, même si l’on sait que la pomme n’était encore présente en Orient à l’époque de la Genèse … Et si c’est une pomme, cela facilite aussi grandement l’interprétation puisque son nom latin est malum, le terme recouvrant du reste d’autres fruits comme le coing, la grenade, le citron, la pêche, l’orange, homonyme de malum, le Mal. Nous y voilà ! Et c’est Eve bien sûr qui en fait cadeau à son grand benêt d’Adam, lequel manque de s’étouffer en la mangeant trop avidement (on le représente souvent portant la main à sa gorge : d’où la pomme d’Adam). 

 

Si l’on trouve fréquemment sculptée sur nos églises romanes de Corse cette représentation de la Tentation d’Adam et Eve, elle disparaît  de l’iconographie dans les églises baroques de l’île : c’est que le Concile de Trente  est passé par là transformant cette malédiction du péché originel en message de rédemption. 

C’est ainsi que Marie, la mère du Christ venu racheter le péché originel, a transmuté le nom de EVA, notre mère originelle,  en AVE et en message de paix:

"Sumens illud ave

Gabrielis ore

Funda nos in pace

Mutans Hevae nomen"

Annonciation blog.jpg

                    ( l'Annonciation  de l' église d'Altiani )

 Désormais, sur les autels retables de nos églises,   la Vierge nimbée de lumière écrasera sous ses pieds nus le serpent du Mal, et, regardez bien, la plupart du temps, le Malin tient dans sa gueule une pomme … juste un petit rappel sympathique.

Piedicroce Immaculée Conception blog.jpg

 l'autel de l'Immaculée Conception à St Pierre et St Paul de Piedicroce

Piedicroce Immaculée Conception détail serpent.jpg

  (sale Bête, va!)

Les symboles traversent les siècles sans se soucier du politiquement correct et les sculpteurs de cette époque n’étaient pas pudibonds, on en aura quelques exemples savoureux sur les murs de cette chapelle ...

 

personnage de l 'abside.jpg

Le petit personnage impudique installé au-dessus du chevet salue béatement chaque matin le soleil levant.

 Sur les façades latérales, tous les modillons des arcs sont ornés de décors sculptés: têtes humaines ou animales, étoiles, fleurs, cordelières, croix , alternent avec des motifs géométriques.

San Quilicu Grandez'oreilles.jpg

(Oyez, oyez, Grandez'oreilles)

 

San Quilicu serpent à 2 têtes.jpg

(le Serpent bicéphale)

 

San Quilicu tireur de langue  blog.jpg

 

 

 ( le tireur de langue: faire la grimace pour éloigner les mauvais esprits ?)

  Et voici une charmante image, mi-ange, mi -diablotin , l'une de mes préférées !

s Quilicu ange blog.jpg

(Alleluia!)

et un peu plus loin, cette bien curieuse sirène bifide... que l'on retrouve du reste ailleurs sur nos chapelles (Murato, Aregno ...) :

sirène bifide.jpg

                 ... plutôt triton ou drac, non? ... En tous cas, voilà un être symbolique qui semble contrôler son aventure : thème fréquent chez les imagiers romans. Vous pouvez retrouver sur ce sujet un essai d'interprétation dans le livre d'Anne et Robert Blanc: " Monstres, Sirènes et Centaures, symboles de l'art roman" , aux Editions du Rocher.

S; Quilico tympan sud.jpg

 

 (le tympan de la porte sud)

 La façade latérale sud est percée d’une porte surmontée d’un très beau tympan posé sur un linteau massif et mouluré : sous l’arc surhaussé où courent des entrelacs élégants lui faisant une auréole, un personnage se tient solidement debout, jambes écartées, sa tunique (me semble-t-il) serrée à la taille  par une ceinture. De sa main gauche il empoigne le cou d’un gros serpent aux dents menaçantes et de l’autre il s’apprête à trancher la tête du monstre avec son glaive : le serpent monstrueux se tord puissamment autour de l’homme dont toute l’attitude déterminée et calme proclame la victoire du Bien sur le Mal…

 

 

C’est par cette porte que j'entrerai: dans la pénombre, les fresques nous attendent, nouvellement restaurées par Madeleine Allegrini ...

San Quilicu ensembledu fond blog.jpg

(à suivre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3°/ La chapelle San Quilicu di Cambia (pieve de Vallerustie), les fresques (suite)

Et les autres ...

 

San Quilicu St Michel blog.jpg

Dans l'écoinçon de gauche, le grand Saint Michel Archange à l'ouvrage : terrasser le Démon et ses diablotins, inlassablement  peser les âmes en transit , pas de répit : la retraite n'est pas pour lui . Toujours magnifiquement cuirassé et armé, chevalier céleste incontournable dans nos chapelles . Dans sa main gauche, la balance fatidique et ses deux plateaux habités:

San Quilicu la balance blog.jpg

Avez-vous remarqué ses jambières? Deux têtes menaçantes armées de crocs, de quoi mettre en déroute le Malin, qui justement tente d'attaper cette petite âme pécheresse avec une espèce de pince à sucre. L'âme de droite,  sereine et dévote, s'apprête pour l'ascension céleste ... Procédé efficace, le sol, sous le Diable ferré, marque la profondeur dans la fuite de ses carreaux.

San Quilicu Diableries blog.jpg

Grand Saint Michel, gardez-nous de cette sale engeance griffue et poilue!

 Ste Julitte et saint Quilico blog.jpg

 

 

Dans l'écoinçon de droite, le groupe imposant des saints patrons de cette chapelle: Santa Giulitta (Sainte Julitte) en robe safran et manteau bleu et son fils , le petit San Quilicu (saint Cyr), dont on ne voit que les pieds, dépassant de sa tunique rouge ...

 

Santa Giulitta visage.jpg

Toute la grâce et la douceur du visage de Santa Giulitta ... martyrisée ainsi que son fils à Tarse, lors des persécutions de Dioclétien. Le petit San Quilicu, à peine âgé de trois ans, meurt assommé sur les marches du tribunal en proclamant sa foi chrétienne ... Il est très populaire sur l'île où il a reçu un grand nombre de lieux de culte dès le Moyen-Age (cf.l'article qui lui est consacré dans le  très précieux ouvrage Corsica Sacra , p. 29, de Geneviève Moracchni Mazel).

 

 

San Quilicu statue blog.jpg

Le petit martyre

La Vierge et l'Enfant et St Pierre blog.jpg

 

A gauche de la fenêtre meurtrière, la Sainte Vierge assise et tenant l'Enfant Jésus bénissant,  debout sur ses genoux. A leur côté, Saint Pierre les regarde, tout fondu de tendresse ...

 

... suite et fin : 

Pieds d'apôtres blog.jpg

les Apôtres   

San Quilicu série d'apôtre droite blog.jpg

Sur le côté droit de l'abside, une série de saints apôtres, drapés dans leur  beau chamarré et serrant contre le coeur le Livre : à gauche, Paul et l'épée de son martyre, puis  Jacques et son bourdon, Philippe, Barthélémy et le couteau de son supplice, Simon, et ? ...

 

San Quilicu série gauche d'apôtres blog.jpg

Et à gauche: on reconnait  le jeune Jean à son visage imberbe , André avec la croix de son supplice présumé et ses poissons (il est le saint patron des pêcheurs), Pierre et ses clefs ...

Humanité compatissante de ces visages barbus qui reflètent une même douceur dans les regards:

visage de st Barthélémy.jpg

Saint Barthélémy

 

 

visage de st Philippe.jpg

 

Saint Philippe

 

visage de st Simon.jpg

Saint Simon

 

visage de st Pierre.jpg

Saint Pierre

 

visage St André.jpg

Saint André

 

visage de st Paul.jpg

 

Saint Paul

 

visage de st Jacques.jpg

 

Saint Jacques "Fils du tonnerre"

visage de St Jean.jpg

Saint Jean, "l'apôtre péréféré"

Manquent quelques personnages, cachés par les ailes du maître-autel construit au XVII°s contre les pieds-droits de l'arc. Fallait-il détruire l'ensemble de stucs pour retrouver l'ensemble des fresques ?

 

 

San Quilicu ensemble  petit.jpg

La profusion des éléments décoratifs occupe tout l'espace possible: carrelages en perspective, papiers pliés,  tissus ornés de rinceaux, de fleurettes, étoiles ... notre fresquiste vernaculaire n'est pas avare de son art !

En tous cas il laisse ici une oeuvre poétique, naïve  et intemporelle qui nous touche profondément par sa spontanéité et sa tendresse.

 

A nouveau, je vous invite à retrouver le beau livre de Joseph ORSOLINI: L'ART DE LA FRESQUE EN CORSE DE 1450 A 1520 (édition du Parc Naturel Régional de la Corse)

le vase.jpg

ici le vase qui surplombe le sommet l'arc triomphal, travaillé à la façon d'un vase d'étain aux motifs repoussés: il contient , tel le hanap magique des romans médiévaux, toute l'abondance divine, inépuisable ...

 

 

 

 

 

09/03/2018

1-l'énigme de San Rodrigo de Cordoba à Cassano

A l'attention des amis de Cassano rencontrés aujourd'hui à Muro, je réédite ces notes de janvier février 2013, petite enquête sur une toile de l'église de Cassano ...

 

Où  San Rodrigo di Cordoba,  

Saint Rodrigue de Cordoue

s'invite à Cassanu

(village du Montegrossu, Pieve de Pino, Balagne, Corse)

Montegrosso janvier 2013.jpg

Hier, dans le Montegrossu, par une lumineuse journée d'hiver.

Selon les chroniques, vers l'an 950, le dernier des six rois maures de Corse, Nugolone - ou Hugolone, aurait choisi dans cette région l'emplacement de sa capitale, nommée Corduvella, comme la "Cordoue" d'Espagne, et l'antique cité romaine de  Corduba.

Ceci pour planter le décor. Le Montegrossu accueille désormais (1971/1972) trois villages dans sa communauté: Montemaio, Lunghignanu, Cassanu.

L'église de Cassanu, dédiée à l'Annonciation, riche d'un patrimoine pictural assez exceptionnel, nous pose par ailleurs une énigme troublante. Si l'on connait bien son très beau retable sur bois signé et daté d' Antonio de Calvi, 1505:

Cassano - Retable Antonio de Calvi - 1505 copy.jpg

l'on identifie infiniment moins bien certaines des toiles intéressantes de l'église, comme ce saint diacre martyre présent au fond du choeur, à une place fort honorifique derrière le maître-autel, et qui m'a laissée perplexe:

St Rodrigue de Cordoue Cassano blog.jpg

"d'après Murillo" ... à Cassano,

un diacre martyre ... à dire vrai, en Corse, on rencontre "d'habitude" soit Saint Laurent et le gril de son brûlant martyre, soit Saint Etienne et les dures caillasses de sa lapidation, soit Saint Césaire de Terracine précipité à la mer. Ici, notre diacre mystérieux tient à la main la palme de son martyre et une sorte de couvre-chef énigmatique qui s'avèrera être une barrette. Appelé à la rescousse, Michel-Edouard Nigaglioni me donne d'un coup de baguette magique la solution: il s'agit de Saint Rodrigue de Cordoue ...

St Rodrigue signature.jpg

En bas à gauche, malheureusement en partie illisible, un écrit signale qu'il s'agit d'une copie de Murillo, faite, me semble-t-il lire, en 1832 (?).

Murillo c.1650-55 Gemaeldegalerie Alte Meister Dresden Allemagne.jpg

Copie du Saint Rodrigue, alias Rodrigo de Cordoba, magnifiquement peint par Bartolomé Esteban Murillo, aujourd'hui à la Gemäldegalerie Alte Meister, à Dresden (Allemagne). Gal.-Nr. 704

Sur sa damaltique, bien reconnaissables, les personnages de Saint André et Saint Paul. Au cou, la blessure de sa gorge tranchée, mais rien n'exprime la souffrance du martyre, tout est extase.

Vous ne le connaissez peut-être pas ... En tous cas, le moins qu'on puisse dire est qu'il ne fait pas partie des saints "habituels" de Corse. Voici donc ce que vous pourrez lire sur le site suivant:

http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20110313&id=2669&fd=0

"Saint Rodrigue et saint Salomon de Cordoue

Martyrs  († 857)

 

         Saint Rodrigue avait deux frères vivant à Cordoue sous la domination arabe. L'un était chrétien et l'autre musulman ; ils se battaient souvent pour des questions de religion. Un jour, voulant les séparer, il reçut tous les coups et fut considéré comme mort.

 

         Son frère catholique s'enfuyant par crainte du calife d'Espagne, son autre frère musulman emmena son corps en ville et accusa le catholique d'avoir tué un musulman, prétendant que Rodrigue s'était converti.

         Rodrigue revint alors à lui et nia son attachement à l'islam, criant haut et fort sa foi chrétienne. Le Cadi le mit alors en prison pour « apostasie » où il rencontra Salomon, accusé du même crime : être chrétien. Liant amitié, ils passèrent le peu de temps qu'il leur restait en prière.

      Ils furent décapités le même jour à Cordoue."

 

Mais que diable (sic!) fait donc Saint Rodrigue dans l'église de ce petit village de Cassano ? Et qui a exécuté cette copie d'une oeuvre de Murillo attestée au Musée de Dresde depuis 1862 ? Et qui a offert cette copie à l'église de Cassano? 

 Nous avons épluché les archives paroissiales et de confréries  parfois fort anciennes (début XVII° s.) présentes à l'église en quête - sans guère d'espoir - d'un hypothétique nom de famille Rodriguez, en vain. Il nous faut explorer d'autres pistes qui risquent de nous faire voyager dans le temps et bien au-delà de la Balagne. 

 Le lien avec l'Espagne me semble évident. Dans la marmite des interrogations se mêlent entre autres  les migrations précoces des calvais - avec leur passage obligé par Séville - vers les pays du Nouveau-Monde, la légende fantasmée et noire de Don Juan de Mañara au village voisin de Montemaio, le passage à Cassano de la belle impératrice Eugénie (de Montiro) , épouse de Napoléon III, et qui était, comme on le sait, "l' Espagnole" d'Andalousie ...

( à suivre!)

 

 

 

05/12/2015

Immaculée Conception

8 décembre, fête de l'Immaculata,

l'Immaculée Conception

(note revisitée)

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

à Prunelli di Cascconi,

détail de l'Immaculée Conception,

attribuée par M.E. Nigagioni à Saverio Farinole :

un thème cher aux franciscains...

et aux Corses!



immaculée conception,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici

à Vallica (Ghjunsani),

le petit tableau de l'Immaculée Conception en compagnie de San Roccu et du jeune San Quilicu (alias, San Chirgu, Quilico, Cyr ...),

peint par Giacomo Grandi, autour de 1750.

La Vierge, conçue sans péché, les yeux baissés vers la Terre (où elle descend s'incarner), pieds nus sur le croissant de lune et écrasant le Serpent, la tête couronnée d'étoiles: à ce propos, en ces temps d'incertitude pour l'Europe, n'a-t-on pas dit que les étoiles du drapeau européen ont été empruntées à l'iconographie de la Vierge de l'Immaculée Conception ?

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

Au Musée Fesch d'Ajaccio, cette Immaculata peinte au XVIII°s par un anonyme napolitain, huile sur cuivre.

 

Petit retour en arrière:  et tout ça, la faute à qui, je vous le demande?

Eve blog.jpg

notre petite mère Eve,

vue et aimée  par Gilesbertus à Autun

Le choix d'Eve

Eve, avec son air de ne pas y toucher, voluptueusement couchée pour une petite sieste au Paradis d'Autun, le fruit défendu à portée de main ... Eve hardie et assoiffée de connaissance, décrite dans la Genèse comme la part la plus active du couple primordial: il s'agit, en mangeant le fruit défendu d'accueillir la vie avec tous ses risques, le bien et le mal: un programme illimité pour notre humanité! (Teilhard de Chardin n'aurait pas renié le choix d'Eve)... et d'un coup nous tombe dessus, marque indélébile pour ses descendants,  le péché originel avec, jusqu'à la fin des temps et indissociables de la vie, la libido et la mort. Pas de conception sans libido, pas de naissance sans mort ... du grain à moudre pour les pasteurs des familles judéo-chrétiennes et les psychanalystes.

Récit de la Tentation et de la Chute, dans la Genèse 3, 1-24:


" Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?   La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des arbres du jardin.  Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.

La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des ceintures.

 

Adam  Eve  serpent arbre.jpg

 à Cambia, chapelle San Quilicu, le récit de la Tentation.

L'arbre de la connaissance, solidement enraciné, est représenté ici sous sa forme la plus parlante: une fourche en Y, proposant les deux voies possibles du Bien ou du Mal, avec, au sommet, la Croix. Il fonctionne comme l'axe du monde et fait communiquer trois mondes: la monde des morts, souterrain; le monde des vivants, ici avec Adam et Eve; enfin le monde céleste, avec la Croix rédemptrice.

 

 

Alors ils entendirent la voix du Seigneur Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face du Seigneur Dieu, au milieu des arbres du jardin.  Mais le Seigneur Dieu appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ?   Il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.  Et le Seigneur Dieu dit : Qui t'a appris que tu es nu ? Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ?   L'homme répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en ai mangé. Et le Seigneur Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait cela ? La femme répondit : Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.  Le Seigneur Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.  Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon."

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

à Santa Maria de Rescamone,

le couple originel et l'Arbre où s'enlace le Serpent.

 

 l'Immaculée Conception

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

l'Immaculée Conception, El Greco, Musée Santa Cruz

(Sous ses pieds, la ville de Tolède, mise sous la protection de la Vierge et des éléments iconographiques qui se réfèrent  aux "Arma Virginis" dans les Litanies de la Vierge)

 

Une doctrine qui met longtemps à se mettre en place,  longtemps combattue par les dominicains, diffusée par les franciscains, puis par les jésuites, consacrée par le Concile de Trente, et qui ne devient un dogme qu'en 1854, sous le pape Pie IX.


 

" Un signe grandiose apparut au ciel: c'est une Femme; le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds, douze étoiles couronnent sa tête (...) " (l'Apocalypse de Saint Jean)

 

Tiepolo l' Immaculée Conception.jpg

Tiepolo, l'Immaculée Conception, 1769

 Lumineuse, nimbée de soleil, couronnée des douze étoiles,  protégée par la Colombe de l'Esprit Saint, écrasant de ses pieds nus le Serpent du Péché originel (regardez bien, il tient dans sa gueule le fruit défendu), Marie se tient bien droite: pas de doute, la terre peut tourner, rouler comme un vulgaire ballon de cirque, Marie reste en équilibre, les yeux baissés, non par pudeur excessive, mais par prudence, pour voir où elle met ses tendres pieds nus. A moins qu'elle ne couve de son regard attentif sa nichée humaine. C'est qu'elle descend du ciel sur terre, en mission:

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

Giorgio Vasari 1541, une oeuvre puissante:

au registre supérieur, l'Immaculée Conception, apaisante, contemple l'humanité dont elle a la charge et prie pour elle; l'arbre de la Tentation, habité par Satan, Serpent cornu à tête humaine (une femme, dites-vous?)  sépare le registre inférieur, divisant le couple d'Adam et Eve, tandis que s'agitent et supplient leurs descendants. 

"Quos Evae culpa damnavit,

Mariae gratia solvit"

(la grâce de Marie rachète la faute d'Eve)

Sous ses pieds, le croissant de lune.

Victoire de la Vierge Marie de la stabilité sur l'incertitude: la lune  est l'attribut d'Eve, un attribut lié à l'élément liquide, mouvant, insondable, dangereux mais aussi nourricier de l'eau.

 

 

Mais aussi, victoire après la bataille de Lépante, des chrétiens sur le Croissant des ottomans ...

Immaculée Conception fronton ämes du Purgatoire  détail.jpg

Fronton de l'autel des Ames du Purgatoire,

église du Couvent de Marcassu, à Catteri:

Un croissant de lune qui souvent présente ses cornes vers le haut: ces cornes sont un lointain écho du culte lunaire d'Isis, mais ici elles apparaissent surtout comme les cornes du Démon ...

La Vierge ouvre les mains pour accueillir sa mission divine (et sa future maternité).

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

 

Toujours au Couvent de Marcassu, l'Immaculée Conception, de Pietro Antonio Rossi (peintre domicilié à Bastia où son activité picturale est documentée à partir de 1692, mort avant 1722 - M.E. Nigaglioni)

La Vierge est représentée en compagnie du petit San Quilico/San Chirgu (alias St Cyr),  Ste Catherine d'Alexandrie, Ste Apollonie,  Ste Julitte (la mère du petit St Cyr), un évêque, et le donateur.

La très belle église du Couvent de Marcassu souffre hélas de l'impécuniosité de ses affectataires ...

 


http://www.youtube.com/watch?v=gVH0fkNY-xA&feature=colike

La lune encore, mais empruntée à l'iconographie de l'Antiquité:

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier


Diane Chasseresse, Ecole de Fontainebleau, 1550, Musée du Louvre.

La lune coiffe Diane/Artémis et sa nudité.

Nous voilà bien loin de l'Immaculée Conception , et pourtant : dans cette citation de la chasteté de Diane/Artémis on pourrait voir une réappropriation détournée:  la lune, symbole du cycle féminin, de la fécondité de la nature et du temps qui passe à travers ses phases successives et régulières, mort et renaissance. Les bons Pères de l'Eglise vont charger la Vierge de maîtriser toute cette part incontrôlable de la féminité:  elle sera donc représentée foulant de ses pieds nus le croissant de lune ... 

Il faut également signaler que le désir de conférer la pureté totale à la mère d’un dieu ou d’un héros se retrouve beaucoup plus anciennement dans les mythes de l’Asie: ainsi de Krishna qui nait de Devaki,  vierge chaste qui l’enfante sans connaître l’homme ou du premier Boudha, conçu sans péché ni père par la vierge-mère MayaC’est le concile d’Ephèse qui instaurera le culte de la Vierge Marie, Mère de Dieu, pour lutter contre le culte de la déesse Artémis.

***

L'histoire de Sainte Anne, mère de Marie 

avec Giotto di Bondone, église de l'Arena (chapelle Scrovegni), vers 1303.


- Vu du petit bout de la lorgnette, on pourrait dire que la conception de Marie par ses parents Sainte Anne et Saint Joachim  s'inscrit dans les gènes familiaux  et  tient du miracle. 

Nulle trace de la présence précise des grand-parents maternels de Jésus dans le Nouveau-Testament, mais les évangiles apocryphes vont se charger de réparer poétiquement cette lacune (Proto évangile de Jacques et Pseudo Matthieu). Ils nomment les parents très âgés de Marie : Joachim (Dieu accorde) et Anne (la Grâce). Ce couple exemplaire de foi et d'humilité, affligé de stérilité, moqué par son entourage, va recevoir miraculeusement l'annonce de sa prochaine descendance par l'archange messager Gabriel ... dont on connait le rôle dans l'Annonciation  faite par la suite à leur fille.

Peint par Giotto di Bondone à l'égise de l'Arena à Padoue: 


l'annonce de sa future maternité à Sainte Anne

le songe de Saint Joachim, qui, moqué par ses pairs,  a choisi de vivre au milieu des bergers.

(une préfiguration du songe de Saint Joseph ...)

 

Le chaste baiser d'Anne et Joachim devant la Porte Dorée de Jérusalem:

" La Mère de Dieu aurait été conçue non de façon naturelle (ex coitu), mais par un simple baiser sur les lèvres (ex oculo)" (Louis Réau, Iconographie de l'Art chrétien)

Toujours est-il que si la dévotion à Sainte Anne et Saint Joachim n'a pas connu le même engouement en Corse qu'en Bretagne, on la retrouve parfois dans nos églises de Corse, illustrant la naissance de la Vierge,

 

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

comme ici à l'église paroissiale de Muro: un Joachim bien pensif et que l'on pourrait prendre pour Joseph,

 

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

tandis qu'Anne, après l'effort de l'accouchement, reçoit le réconfort sous forme, traditionnelle, de deux oeufs.

 

 

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

ou à Canavaggia, peinte par Francesco Carli: la vieille Anne reçoit là aussi le réconfort tandis que les servantes ou les amies donnent son premier bain à Marie.

Scènes de la vie quotidienne ...

 

Piola Immaculée Conception blog.jpg

l'Immaculée Conception vue par le peintre génois Domenico Piola

" Nondum erant abyssi et ego jam concepta eram" (passage des Proverbes évoquant la nature immaculée de Marie): Piola illustre dans un raccourci saisissant  la pensée créatrice de Dieu concevant Marie sans péché avant même la création du monde ...  Dieu Trinitaire: le Père tient la couronne d'étoiles de l'Apocalypse, la colombe de l'Esprit Saint darde son rayon fécondant sur la Vierge, à ses pieds, l'Enfant Jésus terrasse Satan à l'aide de la croix ...

 

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

 

Et ici cette étonnante vision de Velasquez , en 1619  (collection privée) illustrant la pensée créatrice de Dieu projetant la Vierge à travers une sorte de vide sidéral, en dehors du temps et de l'espace.

 

 

Zurbaran Immaculée Conception blog.jpg

Zurbaran ... et les Litanies  de la Vierge :

(avec Marc Antoine Charpentier)

http://www.youtube.com/watch?v=XgVhpqjqnFE&feature=colike

 

immaculée conception,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

Les attributs mystiques de la Vierge - Bréviaire Grimani -Bibliothèque Nationale de Venise -1450-1510

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

(frise du décor mural de l'église paroissiale de Catteri, attribué au peinte Fortius-Joseph Marchesi, de Belgodère)

 

"(...) Speculum justiciae,

Sedes sapientiae,

Causa nostrae laetitiae,

Vas spirituale,

Vas honorabile,

Vas insigne devotionis,

Rosa mystica,

Turris Davidica,

Turris eburnea,

Domus aurea,

Foederis arca, Janua coeli,

Stella matutina,

Salus infirmorum,

Refugium peccatorum,

Consolatrix afflictorum,

Auxilium Christianorum (...)"

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

(Catteri)

 

(...) Vase spirituel, priez pour nous.

Vase d'honneur, priez pour nous.

Vase insigne de la dévotion, priez pour nous.

Rose mystique, priez pour nous.

Tour de David, priez pour nous.

Tour d'ivoire, priez pour nous.

Maison d'or, priez pour nous.

Arche d'alliance, priez pour nous.

Porte du ciel, priez pour nous.

Étoile du matin, priez pour nous.

Salut des infirmes, priez pour nous.

Refuge des pécheurs, priez pour nous.

Consolatrice des affligés, priez pour nous.

Secours des chrétiens, priez pour nous.

http://www.youtube.com/watch?v=FAbrugfuAao&feature=colike

 

Im Conception Canari.jpg

(Canari, l'Immaculée Conception,

pieds nus sur le serpent et le croissant de lune, cornes vers le bas).

Les angelots l'entourent des symboles des Litanies ("Arma Virginis") - l'un d'entre eux tend un miroir sans tache, Speculum sine macula, et elle apparait comme une véritable " Porte du Ciel", Porta coeli ...

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

Santa Lucia di Tallano, l'Immaculée Conception signée par Marc'Antonio De Santis et datée de 1668: merci Michel-Edouard Nigaglioni !

Ici l'iconographie est particulièrement riche: cette toile liée au couvent franciscain de Sta Lucia, représente, auprès de la Vierge, St François et St Jean-Baptiste, ainsi qu'un donateur qui nous regarde droit dans les yeux, nous invitant à partager sa dévotion. Le Serpent du Mal enlace  puissamment la lune, témoignant de son emprise inquiétante sur l'humanité.  Tout autour, les Arma Virginis et des détails qui évoquent les côtes corses, la mer et ses dangers:

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

voguant au large, un navire battant pavillon génois: armé par le donateur? La Méditerranée de l'époque n'est pas tranquille, pirates musulmans et chrétiens sont toujours prêts à fondre sur les navires de commerce, et les tours de guet ne suffisent pas protéger bateaux et populations riveraines. Mieux vaut se placer sous la protection de la Vierge...

Lire, sur le sujet:

- "Mer et religion", neuvièmes journées universitaires de Bonifacio (Editions A. Piazzola) et en particulier la contribution de M.E. Nigaglioni: " Périls de mer et iconographie dans les églises de Corse"

- " La Corse, la Méditerranée et le Monde musulman", douzièmes journées universitaires de Bonifacio (Editions A. Piazzola)

Cette dévotion de l'Immaculata est chère au cœur des Franciscains qui se feront les champions, avec les Jésuites, de ce qui n'était encore qu'une croyance et pas encore un dogme. C'est pourquoi il n'est pas rare, dans nos églises conventuelles franciscaines de Corse de la retrouver en bonne place, comme ici, à San Martinu di Lota, où St François place le couvent sous la protection de l'Immaculée Conception:

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

immaculée conception,joachim et anne,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

San Martinu di Lota, l'Immaculée Conception en compagnie de St François, St Jean-Baptiste, St Jacques, St Joseph et un donateur. Marc Antoine De Santis 1664

 

 

immaculée conception,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici

 

à Piedicroce , le même thème ... Ici le croissant de lune ressemble à la coiffe de Diane, pointes en l'air.

et ici encore, dans la gueule du serpent, le fruit défendu.

 

Le 8 décembre, en Corse, l'on a célèbre, avec l'Immaculée Conception, "a Festa di a Nazione" , la "Fête nationale de la Corse": en 1735, les grands hommes du moment, Sebastiano Costa, Luiggi Giafferi, Giacinto Paoli ...  définissent au Couvent d'Orezza la légitimité de la révolte des corses contre l'oppresseur génois et la naissance d'une Nation corse indépendante en commençant par ces mots:

" Le royaume choisit pour sa protectrice l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, dont l'image sera peinte sur ses armes et ses étendards. On en célèbrera la fête dans tous les villages avec des salves de mousqueterie et de canon".

Je citerai Antoine Marie Graziani:

"La Vierge avait une importance particulière à Gênes. Au 17° siècle, chaque Doge génois apparaissait lors de son couronnement avec une représentation de la Vierge d'un côté et de la Corse de l'autre. Les nationaux corses se sont sans doute approprié ce symbole génois. J'ai tendance à croire que cette référence à l'Immaculée Conception a pris de l'importance à la fin du 19°siècle lors du conflit entre l'Eglise et l'Etat. Dans une Corse encore très catholique, certains y ont sans doute vu le moyen de se  démarquer de la République. Une position qui a dû s'exacerber avec la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905 et les conflits entre catholiques et anticléricaux. (...) Cela fait une douzaine d'années maintenant, avec la montée politique du mouvement nationaliste, que cette date est réapparue dans notre actualité."

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

à Bastia, oratoire de la Conception

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

(photo M.E. Nigaglioni: merci! )

 

      Sur ce médaillon de la voûte de ce même Oratoire le peintre italien Francolini peint l'Immaculée, reprenant probablement le motif préexistant dans le décor du XVII° siècle :

 

    "Francolini : peintre italien dont l’activité est attestée en 1854-1855. A cette époque, il fait partie d’une équipe qui restaure le décor monumental de l’Oratoire de la Conception, à Bastia (sous la direction du peintre florentin Bernardo Francesco Sienni, chef de chantier). Francolini est chargé de l’exécution des trois médaillons principaux de la voûte." (M.E. Nigglioni )

 

Toujours est-il que, dans les églises de Corse, chantres, confrères, fidèles  chantent pour cette fête :

 

"Tota pulcra es , Maria

et macula originalis non es in te" (...) ,

" La Vierge immaculée est assimilée à la fiancée du Cantique des Cantiques. C'est la Sulamite du Pseudo-Salomon comme le prouvent les paroles inscrites sur un phylactère: Tota pulchra es, amica mea, et macula non est in te ,  et les métaphores bibliques semées autour d'elle comme les perles d'un collier. " ( Louis Réau: Iconographie de l'Art chrétien)

 

"Tota pulcra es , amica mea, et macula non es in te"...)

Ce beau chant alterné, transmis par des générations dans nos villages sur une trame musicale commune connait des variations d'une communauté à l'autre. A Speloncato j'ai le souvenir de la transmission de ce chant par feu notre cher sacristain Martin Ambrosini, Josette Giovansily, et par notre Marie Quilici.

Marie Quilici.jpg

Marie Quilici

Marie qui nous avait fait encore récemment le magnifique cadeau  imprévisible de sa voix et de son témoignage sur ce chant, lors des Journées du Patrimoine 2010, alors que nous évoquions les chemins de  la transmission du chant à Speloncato ... Une voix de dame âgée mais qui ne dévie pas de son centre, sans fioritures, naturelle et ferme. Une vraie leçon d'être au chant, et non de savoir faire. Malheureusement, pas d'enregistrement ...

Les chants transmis dans nos villages ne sont pas désincarnés, ni  fixés une fois pour toutes dans une partition : ils ont une vie, je devrais dire des vies,  une âme, une histoire, et toute la fragilité coriace d'un monde qui passe et résiste ...

Ce "Tota Pulcra es Maria" que l'on  retrouve dans les grands livres de chœur des couvents franciscains  des 17 et 18° siècles ...

 

 

immaculée conception,attributs mystiques de la vierge,fête nationale corse,speloncato,cambia,autun,zurbaran,piola,tiepolo,canari,piedicroce,marie quilici,litanies de la vierge marc antoine charpentier

à Speloncato, Collégiale Santa Maria Assunta:

l'autel de l'Immaculée Conception où chaque année  se célèbre la messe de l'Immaculée
(stucs du maestro Domenico Impernetti et de son élève, le jeune Antonio Sartori delle Ville, 1770)

 

05/06/2015

la Corse et la peste végétale de la Xylella fastidiosa -via corsenetinfos

La Méditerranée, la Corse et la Xylella fastidiosa :

Je vous invite à lire ce dossier - terrifiant!  publié dans Corsenetinfos :

 

Le député européen et leader du monde paysan, José Bové, s’est emparé, depuis quelques mois, à la demande des Nationalistes modérés, de la question de la Xylella fastidiosa. En visite, samedi, sur le domaine viticole d'Antoine Arena à Patrimoniu, où il a rencontré les agriculteurs et les élus de Femu a Corsica, il a qualifié la situation de grave et appelle à la mobilisation pour faire pression sur l’Europe et les Etats. Il explique, à Corse Net, que la seule issue est d’interdire toutes les entrées de végétaux, de changer radicalement le système des pépinières et de prendre des mesures immédiates et concrètes.


Enzo Manni, oléiculteur du Salento, les eurodéputés Josep-Maria Terricabras et José Bové, Fraçois Alfonsi, président de l'ALE, et Gunther Dauwen, directeur général de l'ALE.
Enzo Manni, oléiculteur du Salento, les eurodéputés Josep-Maria Terricabras et José Bové, Fraçois Alfonsi, président de l'ALE, et Gunther Dauwen, directeur général de l'ALE.
- Quelle est votre appréciation du problème de la Xylella fastidiosa ?
- C’est une situation que j’ai qualifiée de « peste végétale » parce qu’il n’y a aucun moyen de traitement, ni sur les insectes, ni sur les arbres ! A partir du moment où la bactérie atteint les arbres, la situation devient irréversible. On peut toujours tailler les branches du haut pour essayer de freiner la progression, mais, une fois que l’arbre est mort, on n’a plus d’autre choix que de le couper. C’est absolument terrifiant ! Les quatre souches de la Xylella peuvent toucher plus de 300 variétés de végétaux, des plantes ornementales jusqu’à la luzerne ! La souche, qui a été identifiée, peut infecter 39 végétaux. Avec la vigne, l’olivier, les agrumes, c’est tout le patrimoine méditerranéen qui est atteint. Du jamais vu !
 
- N’y-a-t-il pas eu de fléau équivalent dans le monde agricole ?
- Le seul parallèle, que l’on peut faire dans la mémoire paysanne, est l’épisode du phylloxera quand la vigne a été totalement anéantie. Là, c’est pire, vu la multiplicité des végétaux à risque ! La situation est excessivement grave.
 
- Que peut-on faire pour éviter le désastre ?
- Il faut agir à plusieurs niveaux. Le premier est de mettre en place une protection européenne  pour blinder l’ensemble des importations des pays tiers de l’Europe. Il faut une protection et une vérification de tous les plants qui arrivent des pays à risques. Si un plan de caféier contaminé n’avait pas, dernièrement, été repéré à Rungis, on n’aurait pas su où il partait ! Tous les pays européens doivent prendre cette responsabilité collective.
 
- Est-ce possible ? Jusqu’à présent, la législation européenne ne le permettait pas.
- Maintenant, oui. Nous avons eu une réunion à ce sujet, il y a 15 jours. Nous en aurons une autre, la semaine prochaine, pour renforcer la mesure. Nous aurons un débat en séance plénière au Parlement européen, jeudi matin, sur la question spécifique de la Xylella. C’est pour cela que nous devons faire pression ! Ensuite, il faut agir autour de la zone des Pouilles pour empêcher que la bactérie évolue vers d’autres régions d’Italie ou soit exportée vers d’autres secteurs. La Corse est directement menacée, mais aussi la Sardaigne, la Sicile, la Grèce, la Toscane…
 
- Comment enfermer la bactérie au niveau des Pouilles ?
- C’est très difficile, d’une complexité folle ! Les insectes volent, rentrent dans les camions, les voitures… Comme ils sont polyphages, on ne sait pas, aujourd’hui, les neutraliser. Les insecticides ne servent à rien ! Les autorités italiennes ont déjà dépensé de l’argent et tenté de mettre des zones tampons, mais la bactérie avance et atteint de nouveaux foyers. L’Italie doit aller beaucoup plus loin dans la protection.
 
- Que peut-on faire pour protéger la Corse ?
- Il faut protéger un territoire comme la Corse qui a l’avantage d’être une île. Théoriquement, ce que l’on est capable de faire sur une île comme l’Australie, qui interdit toute entrée de végétaux, peut être fait en Corse qui est une passoire ! Cette semaine encore, des vendeurs de plants d’oliviers ou d’autres végétaux, venant d’Italie, ont été repérés sur les bords des routes. Les vendeurs ont nié la provenance, mais l’administration a identifié les plants. Des gros oliviers sont arrivés, récemment, par bateau dans le port de Bastia… Aujourd’hui, la protection de la Corse n’est pas assurée ! Les autorités préfectorales doivent assumer leurs responsabilités.
 
- C’est-à-dire ?
- Il faut verrouiller les entrées ! Ne garder qu’un seul port d’entrée pour les végétaux, si on n’est pas capable de surveiller tous les ports. Et, détruire tous les végétaux qui arrivent ailleurs. Avec la saison touristique, il faudra, aussi, sur les ferries, renforcer les contrôles des importations et informer en amont les passagers qui transportent, en toute bonne foi, des plantes. Ces mesures sont une urgence absolue ! Si elles ne sont pas prises, le risque est inqualifiable !
 
- Est-on sûr que la bactérie n’est pas présente en Corse ?
- On n’est jamais sûr à 100% car le virus peut-être dormant. Les analyses menées jusqu’à présent n’ont repéré aucune présence de la Xylella sur l’île. Aucun foyer n’a été détecté. C’est, quand même, un espoir pour la Corse. Même si la présence de la Xylella se vérifiait, il faut, de toute façon, fermer l’île aux importations ! Ensuite, changer radicalement le système des pépinières et tester, comme l’a dit Enzo Manni, la résistance des variétés. Si des souches sont identifiées, leur multiplication doit se faire en milieu confiné.
 
- De quelle manière ?
- Il faut bannir les pépinières à ciel ouvert ! Et opter pour des pépinières en serre à double porte où les plants seront en milieu isolé. L’idée est de reconstruire un capital végétal de substitution. Depuis l’attaque sur les orangers et une autre maladie, le Brésil, depuis 1993, a voté une loi qui interdit toute pépinière en plein air. Il faut mettre ce système en place dans tous les territoires qui possèdent ces variétés à risque, cela relève, à la fois, de la responsabilité de l’Union européenne et des Etats. Il faut agir en amont, avant que la catastrophe n’arrive !
 
- Le gouvernement est-il conscient de l’urgence ?
- J’ai alerté, deux ou trois fois par semaine, les autorités sur la xylella. La prise de conscience existe. La réunion d’il y a 15 jours, lors de la fête de l’olive, a été un autre moment d’interpellation. Maintenant, il faut prendre des mesures qui ne sont pas sympathiques ! Il faut rigoureusement interdire d’importation les 39 souches à risque, sans même se demander si elles sont ou non infectées ! La seule solution est d’interdire, interdire, interdire… !
 
- Les agriculteurs continentaux ont-ils pris la mesure du problème ?
- J’ai alerté les viticulteurs et les oléiculteurs languedociens. J’ai rencontré les gens qui siègent à Bruxelles et dans les instances professionnelles. Aujourd’hui, ils ont compris qu’il y a un vrai danger, même si la souche de la Xylella n’est pas celle de Californie ou de Floride qui touche la vigne. Mais, le risque est là ! Nous sommes en train d’avancer et d’alerter pour que l’Europe ne traite pas ce problème comme un petit phénomène, mais comme la crise végétale majeure !
 
- Avez-vous le sentiment qu’elle est prête à le faire ?
- Le fait d’avoir un débat en plénière sur le sujet prouve que le Parlement européen a déjà pris le niveau de l’enjeu. La Commission européenne a fait une réunion technique et en fera une deuxième, lundi et mardi. Les choses bougent sous la pression. Il faut continuer à mettre cette pression sur les instances dirigeantes, que ce soit l’Europe ou les Etats. Il ne faut pas céder ! En Corse, le Préfet de région doit aller beaucoup plus loin. Son travail en termes de brochure d’information est honnête, mais il faudrait les distribuer, par exemple, à tous les passagers qui descendent des avions. Il faudrait des panneaux d’information dans les aéroports. Sans quoi, comment les gens vont-ils savoir ? Les médias en parlent. La prise de conscience est là. Maintenant, il faut des mesures concrètes !
 
- Combien de temps faudrait-il pour mettre en place ces mesures ?
- Le contrôle des ports ou le blocus peut se faire, tout de suite, par un arrêté préfectoral. La France peut prendre des mesures supplémentaires, plus fortes que les premières préconisations de l’Europe. Il lui suffit de les signaler à Bruxelles. A la suite d’une question écrite que j’ai posée, le commissaire européen a répondu que l’Europe étudie les mesures qu’elle doit prendre, mais que chaque Etat est libre, dans l’attente, de prendre les mesures qu’il veut. Aujourd’hui, l’Etat français peut décider de mettre la Corse sous protection.
 
- Que pensez-vous du refus de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, en visite, dans une exploitation voisine, de rencontrer le Collectif Xylella ?
- Elle va répondre : « Je suis ministre de l’environnement, ce n’est pas mon sujet ». Je pense que cette question est la plus grave pour la Corse. Il est, donc, de la responsabilité de la ministre de l’Environnement de la prendre en considération et d’appuyer la demande unanime de tous les professionnels du monde agricole et des élus de la Corse. Ce serait important qu’elle transmette à son gouvernement le risque majeur qui existe.
 
- Vous êtes un vieux routier du militantisme paysan. Pensez-vous, vraiment, que le gouvernement fera, cette fois-ci, ce qu’il faut ?
- J’ai dit très clairement aux autorités qu’il fallait qu’elles fassent très attention parce que la patience a, parfois, des limites. Si des mesures concrètes ne sont pas prises immédiatement, les gens peuvent, très bien, les prendre eux-mêmes ! Je comprendrais très bien qu’un contrôle citoyen se mette en place avec les conséquences induites. Si les autorités ne veulent pas le bordel, c’est à elles d’assumer cette responsabilité !
 
Propos recueillis par Nicole Mari.
 
 

Les élus nationalistes modérés autour de José Bové.
Les élus nationalistes modérés autour de José Bové.