Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2012

les Sepolcri de Corse du Rustinu et de Castagniccia, Jeudi Saint 5 avril

 

 comme chaque année l’Association Saladini propose une journée de découverte autour

du patrimoine de la Semaine Sainte en Corse:

Chemins de Croix et Sepolcri dans le Rustinu et en Castagniccia

Ficaghja sepolcru 2011 carré blog.jpg

le sepolcru de Ficaghja

VENDREDI 18 AVRIL 2014

 

à la rencontre d'un patrimoine caché et éphémère de la Corse :

u sepolcru, le sépulcre, quel que soit son support, fait partie intégrante de la mise en scène dramatisée de la Semaine sainte, où se joue toujours, au sein d’une communauté villageoise ou citadine, le partage ritualisé de la Passion du Christ. Dans certains villages l’on a créé de véritables décors peints  qui accompagnent l’ardente religiosité de la Semaine Sainte : en Castagniccia, en particulier, des décors, parfois de très grande taille,  furent peints au XVIII° et au XIX° siècle – et ne sont, par principe, visibles que quelques jours par an. La journée du Vendredi 18 Avril sera donc l’occasion d’aller à la rencontre de ce patrimoine extraordinaire de quelques villages des pieve du Rustinu, de l’Ampugnani et d'Orezza, et d’éclairer l’ensemble des rituels de la Semaine Sainte : Chemins de Croix, Granitula, Cerca, Parata  …

Nous commencerons notre pélerinage à Frassu, où nous avons rendez-vous avec l'église romane St Côme et St Damien et son petit sepolcru peint et avec des habitants de la région qui apporteront leur témoignage sur ces pratiques fortement ancrées naguère dans ces communautés.

Rendez-vous à 9 H sur le parking de la gare de Ponte Novu.

Renseignements :

06 17 94 70 72 ou 04 95 61 34 85

 

25/03/2012

Mines et métallurgie du fer en Corse

Mines et métallurgie du fer en Corse - Pierre Comiti.jpg

Mines verso.jpg

 

Toujours en recherche sur le monde énigmatique des stèles de l'Ampugnani, il nous a paru intéressant d'explorer l'environnement humain de cette région. Nous avions découvert l'existence dans la toponymie de Casalta d'une "ferriera". J'ai eu la bonne surprise de découvrir dans cet excellent ouvrage de Pierre Comiti sur les mines et la métallurgie du fer en Corse, la référence (p. 253) de cette  "ferriera" de Casalta au lieu-dit Li Santelli, établissement de type  "plan à bas-foyer", construit en 1740 par Carlo Casella, et encore en activité en 1857 ...

 

Le livre de P. Comiti regorge de renseignements précieux nous permettant de mieux appréhender ce monde  de la métallurgie si important dans une société rurale, les forgerons de chaque communauté transformant le fer produit dans la ferreria la plus proche en outils indispensables à la vie agro-pastorale de la région.

Il en ressort que le fer traité provenait en majeure partie des mines de l'Ile d'Elbe,  que les ouvriers spécialisés étaient en majorité italiens, et que les charbonniers qui produisaient la grande quantité de charbon nécessaire au fonctionnement de la ferriera étaient parfois aussi italiens, en particulier de Lucca. On apprend aussi que lorsque Carlo Casella entreprend la construction de cette ferriera de Casalta, " Les hommes de la communauté de Bonifatio de Monte d'Olmo et ceux d'Alzi, sachant les bienfaits procurés par un tel établissement, se réunissent à la sortie de la messe, sur la place de l'église Saint Cosme-Saint Damien et décident de fournir gratuitement le bois à charbonner. Ils s'engagent aussi à fournir tout le bois nécessaire au bon état de la ferriera et à le conduire gratuitement à l'établissement. Casella pour sa part s'engage à fournir aux communautés tout le fer dont elles auront besoin, à 2 sous 4 deniers la livre. Deux actes signalent le même engagement des communautés de Pruno et Scata." (p.122) ( Des communautés proches de Casalta).

On peut suivre les échanges, voire les conflits, entre les travailleurs italiens et leur patron - et les habitants de la Pieve, ainsi que les problèmes de gestion de l'eau et du bois, tous deux nécessaires au fonctionnent de la ferriera.

Cette population italienne aurait-elle en son temps ( au XIX° siècle) contribué à la diffusion des idées des carbonari ou de sa forme locale - i Pinnuti - dont nous trouvons peut-être un écho sur les stèles de l'Ampugnani ?

 

pierre comiti,mines en corse,métallurgie en corse,alain gauthier,carbonarisme,topi pinnuti,casalta,ampugnani

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/12/30/le-mystere-des-steles-gravees-de-campiestru.html

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/01/02/les-steles-gravees-de-campiestru-suite.html

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/03/04/deux-autres-steles-esoteriques-de-l-ampugnani.html)


Cet ouvrage est complémentaire du beau livre, généreusement illustrée et riche de documents, d'Alain Gauthier, chez Albiana: deux livres qui évoquent l'aspiration légitime de la Corse au monde du progrès, les espoirs souvent déçus des investisseurs ...

Alain Gautier Mines et mineurs de Corse.jpg

 Et si le véritable progrès et la véritable "mine" de la Corse résidaient dans le respect de cette nature si généreuse, tour-à-tour grandiose, rude et douce aux yeux et au pas, lentement humanisée mais sans les excès de l'industrialisation et du profit à court terme? 

 

pierre comiti,mines en corse,métallurgie en corse,alain gauthier,carbonarisme,topi pinnuti,casalta,ampugnani

hier, un oriu sous le Capu Bracaghu (territoire de Lavatoghju): aménagement d'un abri sous-roche naturel.

pierre comiti,mines en corse,métallurgie en corse,alain gauthier,carbonarisme,topi pinnuti,casalta,ampugnani

(sur les pentes de Bracaghju: montagnes granitiques et plaines)

(à suivre!)


06/03/2012

les stèles de Truchinacce à nouveau

 

Nous sommes retournés ce dernier samedi 3 mars au bon soleil d'hiver réexaminer le site mystérieux de Truchinacce (Casalta), limitrophe de Silvareccio.


(voir les notes précédentes:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/12/30/le-mystere-des-steles-gravees-de-campiestru.html

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/01/02/les-steles-gravees-de-campiestru-suite.html

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2012/03/04/deux-autres-steles-esoteriques-de-l-ampugnani.html)


Voici deux nouvelles photos parlantes (merci Toussaint!). Les arbres ont poussé depuis les années 1950. Le lieu, désigné comme un cimetière ancien, porte encore des traces de cette éventuelle fonction: plusieurs petites pierres fichées dans le sol pourraient signaler des épultures.

Truchinacce le 'podium' et ses stèles blog.jpg

L'enclos, fermé par un mur,  contient une sorte d'enceinte arrondie et surélevée, où se dressent les pierres.

Les trois "stèles" encore en place se présentent bien face à l'Est.

Truchinacce la face ouest blog.jpg

L'ensemble des trois stèles, vues du côté Ouest: le tout mesure 2m 83 de large, avec deux espacements d'environ 85 cm. Les trois stèles sont alignées, mais sur une ligne légèrement incurvée. Il est regrettable qu'on ne sache pas comment étaient disposées la quinzaine de stèles qui existaient encore dans les années 1950. Les trois stèles qui nous restent ici présentent deux types de pierre différents:

 

Truchonacce Stèle 1 schiste gris face est.jpg

(face Est)

1°/ La plus petite (à droite sur la photo) , réalisée dans une dalle de schiste gris bleuté qui pourrait provenir du lieu, mesure 115 cm de hauteur, 35 cm de large à sa base, 8 cm à son sommet; son épaisseur à la base est de 9 cm.

Les deux autres stèles semblent venir d'ailleurs: manifestement elles contiennent du minerai de fer, ce qui leur donne cet aspect rougeâtre et laisse un dépôt jaunâtre sur les doigts. Leur analyse serait bienvenue: il est intéressant de signaler qu'il existe un lieu-dit Ferrera sur le territoire de Casalta et qu'on y signale une ancienne forge  et une mine de fer .(Tupunimia di Casalta)

 

Truchinacce stèle 2 face Est.jpg

(face Est)

2°/ La stèle du milieu mesure 136 cm de hauteur, 42 cm de large à la base, 32 cm au sommet; son épaisseur à la base est de 10 cm.

 

Truchinacce stèle 3 face Ouest.jpg

(face Ouest)

3°/ La stèle de gauche mesure 156 cm de hauteur, environ 37 cm de large à la base, 2 cm au sommet. Cette stèle est malmenée par les racines de l'arbre qui a poussé contre elle.

Ces trois stèles sont profondément enfoncées dans le sol.

 

Enfin, nous avons examiné les alentours immédiats de ce site: juste en-dessous se trouve un important chaos rocheux avec de grandes dalles de schiste (d'où a pu être extraite la petite stèle n°1) et, semble-t-il, par endroits des aménagements de pierres faisant mur. Devant, une terrasse adossée à l'ensemble: on peut penser que ce lieu a une très longue histoire ...

(à suivre donc)

05/03/2012

à Silvareccio, deux autres stèles ésotériques de l'Ampugnani

(Je reprends cette note)

Balade dans l'environnement de Silvareccio:

Samedi 3 mars, rencontre en compagnie amicale du maire de Silvareccio, Monsieur Straforelli, et de Toussaint Quilici de deux nouvelles stèles gravées énigmatiques:

voir les notes précédentes sur les stèles ésotériques de Truchinacce, sur le territoire de Casalta, et les interrogations sur leur origine (protohistoire?) et leur iconographie récente (19°s - liée au carbonarisme?)

Silvareccio et paysage blog.jpg

Silvareccio, dans son environnement escarpé, limitrophe de Truchinacce, sur le territoire de Casalta.

Silvareccio stèle cimentée village blog.jpg

cette stèle a été déplacée de son lieu d'origine (Truchinacce? tout proche) et cimentée au pied d'une maison du village.

Silvareccio village stèle détail haut blog.jpg

le haut de la stèle, on reconnait le pentacle, et une sorte de compas à l'envers ...

A 4 kilomètres de là, sur le territoire de Porri:

Porri stèle recto blog.jpg

à l'entrée d'un chemin - profondément enfoncée dans le sol, cette partie visible d'une autre stèle, cimentée, elle aussi. Le "recto" présente cette sorte d'ostensoir-soleil, surmonté d'une croix et de G et F

Porri stèle verso blog.jpg

tandis que le "verso" s'orne d'une grande croix pointue: un discours qui s'apparente clairement aux trois stèles de Truchinacce.

Porri bas du recto de la stèle blog.jpg

le bas du "verso" de la stèle de Porri:

l'énigme continue ...

 

silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme

Au sommet de la crête qui sépare les pieve de Casinca et d'Ampugnani, dominant Silvareccio et Porri, le col de sant' Agostino,

silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme

et sa chapelle Sant Agostino

 

Citons Geneviève Moracchini -Mazel, dans:  Les églises romanes de Corse, p. 291:

La vue y est magnifique sur la plaine orientale et le Fiumalto. On y célèbre encore la messe une fois l'an le jour de la fête, le 28 août. Elle (...) figure en plan sur l'ancien cadastre de Silvareccio en 1876 à la section C feuille 4 de Fungaja

C'est un édifice de plan rectangulaire orienté d'Est en Ouest, ne comportant plus son abside."

Cette chapelle a fait l'objet de nombreuses réfections,

silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme

 " reconstruite" en 1864.

" (...) mais il n'est pas douteux  que sa fondation soit bien ancienne. L'examen de quelques pierres  (en particulier celles aui sont réemployées dans la partie inférieure de l'angle N6O.) montre que la taille en est ancienne; la trace laissée par les outils est identique à celle que l'on remarque dans l'architecture  dite de Monte-Cristo au IX°-X°s.

(...) La porte occidentale remploie des architraves monolithes en arc de tracé plein cintre qui proviennent d'une porte primitive.

 

silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme,sant agostino


Une maisonnette est accolée au flanc Sud de la chapelle. (...)

Déjà en 1646, au temps de Mgr Marliani, les fonctions paroissiales ne s'exerçaient plus à Sant'Agostino, jugée trop éloignée de Silvareccio."

(Idem, G.Moracchini-Mazel)

 

Toujours est-il que le site est magnifique, et les morts enterrés dans le petit cimetière tout proche jouissent d'une paix que j'imagine à peine animée du beuglement des taureaux au printemps. Et d'une vue imprenable sur cette vaste région ouverte sur la mer. 

silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme

Le chaos rocheux des falaises, sous la crête, mériterait sans doute une étude.


silvareccio,porri,ampugnani,casalta,préhistoire corse,carbonarisme

 Le lieu-dit: "i Castelli",  en est prometteur:

(à suivre)