Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2014

Les Stuarts et la Corse

 

Hier à Speluncatu,

la conférence de Desideriu Ramelet-Stuart:

merci!

Desideriu Ramelet-Stuart.jpg

 

 En février 2011, nous avions convié l'historien Desideriu Ramelet-Stuart  à nous faire découvrir son premier livre sur les Stuarts de Corse, voir la note:

Desideriu Ramelet Stuart à Speluncatu : ELIZABETH PARDON

elizabethpardon.hautetfort.com/.../desideriu-ramelet-stuart-a-speluncatu....
 

Trois ans plus tard, nous avons à nouveau invité Desideriu Ramelet-Stuart  pour présenter son deuxième ouvrage sur les Stuarts de Corse à l’époque de Pascal Paoli : « Un Stuart dans la nation corse ».   Qui ne s’est  interrogé, au cimetière du Couvent de Caccia, en découvrant les tombes de la mystérieuse famille Stuart ? D.Ramelet-Stuart, en suivant à la trace la destinée particulière de l’un de ses ancêtres, Manuel Stuart, le premier Stuart installé en Corse,  croise les  complexes manoeuvres diplomatiques internationales qui  accompagnèrent l’histoire de la jeune nation corse.

Cette conférence dense, soutenue par une iconographie efficace,

 

carte d'Italie.jpg

(diaporama D. Ramelet-Stuart)

 

nous a fait découvrir une histoire foisonnante, étroitement liée aux activités des libérateurs de la nation corse,  et où l’île, dépassant ses frontières naturelles,  se retrouve au centre d’un vaste échiquier stratégique où s’affrontent les grands personnages de l’Europe, du Nord au Sud, de Castifau au Vatican, du Piémont-Sardaigne à l'Angleterre, de Gênes à la France. Mais aussi une histoire humaine où l'amitié fidèle de quelques unes des familles de Balagne et de la région de Castifau a permis l'enracinement de cette branche des Stuarts en Corse malgré un contexte politique particulièrement défavorable.

 

Ainsi des Grimaldi d'Esdra de Castifau, dont notre ami Joseph Grimaldi à Speluncatu garde la tradition orale familiale:

 

Desideriu Ramelet Stuart et Joseph Grimaldi d'Esdra blog.jpg

(en février 2011, Joseph Grimaldi d'Esdra et Desideriu Ramelet-Stuart)

En 1890, Théodore Stuart, descendant direct de Manuel Stuart et qui épousera une jeune fille d'Ochjatana, Lucie Siacci,  s'interroge le premier sur l'identité de sa famille :

 

Théodore Stuart.jpg

(extrait du diaporama de la conférence: un air certain de ressemblance avec Desideriu!)

 

Enfin, ultime interrogation : pourra-t-on un jour démontrer la filiation des Stuarts de Corse avec la famille royale d’Ecosse ? D. Ramelet-Stuart  recourt à une discipline moderne, la généalogie génétique, pour tenter de combler les lacunes des archives ... Une méthodologie prometteuse qui réserve déjà de belles surprises : à suivre! 

 

Evelyne Luciani.jpg

 

Parmi d'autres auditeurs attentifs, notre amie Evelyne Luciani, qui vient de publier sa traduction de la "Justification de la révolution de Corse", de Don Gregorio Salvini : autre travail de bénédictin!

 

 


31/01/2014

Conférence- débat: "Un Stuart dans la Nation Corse"

Samedi 8 février à Speloncato

salle Paul Giuliani à 16 H

l'Association Saladini invite Desideriu Ramelet-Stuart

qui présentera son livre:

"Un Stuart dans la Nation Corse"

 

Untitled-1.jpg

Après trois nouvelles années de recherches en Corse et à l'étranger, Desideriu Ramelet-Stuart publie un second volume qui , suivant à la trace une destinée particulière, celle de son ancêtre, lève le voile sur les interactions diplomatiques et les enjeux internationaux autour de la Corse du XVIIIe siècle.

Voir la note :

Desideriu Ramelet Stuart à Speluncatu : ELIZABETH PARDON

elizabethpardon.hautetfort.com/.../desideriu-ramelet-stuart-a-speluncatu....

 

 

A suivre!

25/01/2014

la célèbre "Giustificazione delle Revoluzione di Corsica", de don Gregorio Salvini

Un travail que nous attendions avec impatience,

la traduction de la célèbre

 

JUSTIFICATION DE LA REVOLUTION DE CORSE,

(l'édition de 1764)

de Don Gregorio Salvini

Combattue par les réflexions d'un Génois,

l'évêque Pier Maria Giustiniani,

et défendue par les observations d'un Corse, Buonfigliolo Guelfucci

 

giustificazione delle revoluzione di corsica,don gregorio salvini,evelyne lucciani

 

giustificazione delle revoluzione di corsica,don gregorio salvini,evelyne lucciani

Présentation, traduction et notes d' Evelyne Lucciani:

un travail de titan mené à bien, édité chez Albiana  et enfin mis à disposition dans toute bonne librairie! Je vous invite à en lire le commentaire qu'en fait l'historien Jacques Denis dans sa lettre d'information du site de Mausoleu.Giussani: aller à Gregorio.

 

http://mausoleo.giussani.free.fr/Mausoleo_aPages_Textes/News/News_2014/2014-01/News-70_01_2014.html

 

Magnifique travail, chère Evelyne! et qui éclaire grandement notre compréhension de cette période historique exemplaire de la révolution corse, la première dans ce XVIII° siècle des Lumières...

A propos de Don Gregorio Salvini, un enfant de Nessa (Balagne), comme l'est devenue notre amie Evelyne Lucciani ... :

en 2006 sortait l'ouvrage collectif d'Evelyne Luciani, Louis Belgodère et Dominique Taddei: Trois prêtres balanins au coeur de la Révolution Corse- Bonfigliolo Guelfucci, Erasmo Orticoni et Gregorio Salvini (éditions Alain Piazzola). Où l'on apprend l'implication d'un clergé insulaire éclairé pendant ces quarante années de combat: autre temps, autres moeurs ...

 

giustificazione delle revoluzione di corsica,don gregorio salvini,evelyne lucciani

giustificazione delle revoluzione di corsica,don gregorio salvini,evelyne lucciani

En 2009 paraissait chez Albiana un second ouvrage, co-rédigé par Evelyne Luciani et Dominique Taddei:

 

Je cite la quatrième de couverture:

Jusqu’en 1730, quelques rares Corses avaient fait parler d’eux, mais personne ne parlait de la Corse : il n’en existait presque aucune description, ni aucune carte ! Or, en 1730, à partir de ce qui a pu sembler une simple jacquerie, commence dans cette île une Révolution qui va durer 40 ans et passionner l’Europe des Cours et des Lumières. Désormais de Pascal Paoli à Napoléon Bonaparte, le monde entier ne pourra plus ignorer la Corse !

 

L’hypothèse que retient habituellement l’historiographie est celle d’une jacquerie, spontanée, qui se serait transformée au fil des années en révolution, orientée et dirigée vers l’émancipation intégrale des Corses vis-à-vis de la République de Gênes.

Le présent travail remet en cause cette interprétation traditionnelle. Il s’appuie sur de nombreux textes — donnés ici dans leur transcription originale et dans leur traduction — produits au cours de cette période : lettres entre insurgés, doléances exposées aux Génois, rapports des gouverneurs génois aux autorités centrales, des généraux autrichiens à leur monarque, etc.

L’ensemble de ces documents met en évidence le rôle d’un groupe d’hommes, qui sont à proprement parler les " pères fondateurs de la Nation corse ", composé des chefs d’un clan originaire d’un périmètre géographique restreint et de religieux, dont les noms sont restés vivaces dans la mémoire insulaire : Luigi Giafferi, Andrea Ceccaldi, Giacinto Paoli, Erasmo Orticoni, Giulio Matteo Natali, Gregorio Salvini, etc. La cohérence, la rapidité et la quasi-unanimité avec lesquelles ils agirent montrent que la révolte populaire ne fut pas aussi spontanée qu’il est commun de le dire. Très habiles stratèges, organisés entre eux, conscients de leurs forces et de leurs faiblesses, ils furent d’excellents manœuvriers qui réussirent à s’attirer la sympathie des cours européennes et, de fait, furent souvent écoutés et respectés par les grands de ce monde. 

Les Génois ne purent contenir cette première insurrection que par l’intervention militaire de l’Empereur d’Autriche, qui entraîna l’emprisonnement des chefs corses. Mais quelques mois plus tard, en 1733, dès leur libération, ils reprirent le combat au nom des mêmes valeurs et des mêmes principes, profondément révolutionnaires dans une Europe absolutiste qui s’ouvrait avec peine aux idées des Lumières. Ces derniers constituent les fondements théoriques, théologiques et politiques sur lesquels se fonderont les revendications corses des décennies suivantes. Au-delà, les Pères fondateurs de la Nation Corse sont les précurseurs des débats qui ébranleront le reste du monde, notamment celui du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes!"

 

giustificazione delle revoluzione di corsica,don gregorio salvini,evelyne lucciani

Des livres de référence à découvrir s'ils ne sont  pas déjà dans votre bibliothèque!

13/01/2014

Un Stuart dans la Nation Corse


UN STUART DANS LA NATION CORSE

Je vous propose de découvrir cette histoire singulière dont je m'étais fait l'écho en 2010 avec la sortie d'un premier ouvrage de Desideriu RAMELET-STUART  sur l'origine des Stuart en Corse, sa famille:

Stuart of Corsica blog.jpg

à retrouver ici:

[PDF]

STUART OF CORSICA, L'origine dévoilée

stuart-corsica.com/stuartofcorsica.pdf

 

Ces Stuart dont on retrouve les sépultures intrigantes dans le cimetière du couvent de Caccia ...

Castifao-couvent-fronton[1].jpg

La famille des Stuart en Corse : ELIZABETH PARDON

elizabethpardon.hautetfort.com/.../12/.../la-famille-des-stuart-en-corse.ht...

 

Desideriu Ramelet Stuart à Speluncatu : ELIZABETH PARDON

elizabethpardon.hautetfort.com/.../desideriu-ramelet-stuart-a-speluncatu....

 


 

Après trois nouvelles années de recherches en Corse et à l'étranger, Desideriu Ramelet-Stuart publie un second volume qui , suivant à la trace une destinée particulière, lève le voile sur les interactions diplomatiques et les enjeux internationaux autour de la Corse du XVIIIe s. :

Untitled-1.jpg

présenté en dos de couverture par notre ami historien Jacques Denis:

Untitled-3.jpg

A découvrir, donc, et à suivre!

A relire également, ce bel article de Véronique Emmanuelli dans l'Hebdomadaire La Corse du 22/11/2013:

 

les stuarts et la nation corse,desideriu ramelt stuart

http://stuart-corsica.com/lacorse22112013.html

 


 L'association Saladini recevra prochainement Desideriu Ramelet-Stuart à Speluncato pour la présentation de son ouvrage (probablement en février).  Speluncato qui fut un village d'accueil pour le premier Stuart de Corse se réjouit d'accueillir à nouveau son descendant !



Pour tout contact et renseignement, retrouvez Desideriu Ramelet-Stuart sur son site:

 

Stuart of corsica

stuart-corsica.com/

03/03/2013

Conférence de Michel-Edouard Nigaglioni au SPAZIU

Vendredi 8 mars à 18 h, au Spaziu à l'Ile Rousse,

conférence de Michel-Edouard Nigaglioni

sur l'invitation du Spaziu et de l'Association Saladini 


C'est avec beaucoup de plaisir et d'intérêt que nous viendrons écouter ce passionné du patrimoine insulaire: merci à Marie-Noëlle Acquaviva et au Spaziu de l'accueillir en Balagne.


Pour ceux qui ne connaitraient pas Michel-Edouard Nigaglioni:

 

Michel-Edouard Nigaglioni, né en 1964 à Marseille, est issu d’une famille originaire de Morsiglia, dans le Cap Corse. Historien de l’art, il est diplômé de l’Université de Provence et de l’Université de Corse ; il s’est spécialisé dans la peinture corse de la période baroque. Directeur du Patrimoine de la Ville de Bastia, et Conservateur Délégué des Antiquités et Objets d’Art du Département de la Haute-Corse, il est l’auteur de nombreux articles publiés dans des revues historiques ou des catalogues d’exposition, publiés en France et en Italie. Il est l’auteur de notices biographiques concernant des peintres corses publiées dans l’Encyclopaedia Corsicae (2004), le Dictionnaire historique de la Corse (2006) et l’Encyclopédie Bonneton – Corse (2006). Il vient de publier récemment aux éditions Alain Piazzola une Encyclopédie chronologique illustrée des peintres, dessinateurs et graveurs actifs en Corse, des origines à la fin du XIXe siècle. Cet ouvrage de 372 pages fait la synthèse de 18 années de recherches menées dans les archives, les musées, les églises, les collections particulières et les demeures privées.

 

***

 

J'avais fait l'annonce (ci-dessous) de la parution de son Encyclopédie en décembre 2012 : un ouvrage essentiel à acquérir impérativement, si vous ne l'avez pas encore fait!

 

 

 

La nouvelle qu'on attendait avec impatience:

Encyclopédie  des peintres recto.jpg

  l'Encyclopédie des peintres actifs en Corse  de Michel-Edouard NIGAGLIONI vient enfin de sortir en librairie, une somme et un très bel ouvrage édité par Alain Piazzola, qui couronne d'innombrables années d'études et de recherches de notre infatigable ami historien de l'art .

Encyclopédie verso.jpg

Une prouesse et une mine de renseignements pour tous ceux qui s'intéressent à l'expression artistique en Corse et à ses créateurs, que ce soit dans le patrimoine public ou privé.Merci, cher Michel-Edouard, de ce beau cadeau de fin d'année, à consommer et à offrir sans compter!

Nous manque seulement la note biographique de Monsieur ANONYME, né il y a déjà tant de siècles, et toujours vaillant en plein XIX°, omettant d'apposer sa signature sur les chemins de croix populaires des petites églises ou les ex-votos, bref, un artiste humble et protéiforme, toujours prêt à mettre son pinceau ou sa gouge au service de la communauté, parfois bien inspiré, et malgré quelques maladresses, toujours efficace.



Encyclopedie des peintres corses.pdf