Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2017

une journée en Costa Verde le 9 septembre dernier- 2° partie: Santa Lucia di Moriani, Cervione, Santa Cristina di Valle di Campuloru

Echos de la journée du 9 septembre dernier, deuxième partie

L'après-midi à Santa Lucia di Moriani, Cervione et Santa Cristina di Valle di Campuloru 

Santa Lucia di Moriani:

Ave Spes Unica.jpg

(médaillon cental du sepolcru de Santa Lucia di Moriani)

Santa Lucia.jpg

l'église Santa Lucia di Moriani, premier quart du 17° siècle, remaniée au 18° et 19° siècles

Sta Lucia découverte sepolcru.jpg

Nous avions proposé, le 1° mai dernier, une journée de découverte du monde des sepolcri avec la FAGEC, pour sa trentième sortie ... et pour beaucoup ce fut ici une première rencontre avec ces extraordinaires décors éphémères de la Semaine Sainte. Même étonnement ce 9 septembre devant le sepolcru monumental de Santa Lucia di Moriani!

 

sepolcru Sta Lucia Moriani copie.jpg

Un grand sepolcru anonyme de la fin du 18° siècle, certainement inspiré par ses grands frères de Ficaghja et de San Damianu. Sur les côtés, les "Arma Christi": les instruments de la Passion. Les panneaux peints forment une sorte de chapelle funéraire évoquant la Passion du Christ.

 

panneau gauche.jpg

Le jardin des Oliviers et l'arrestation de Jésus

panneaux de droite copie.jpg

Le portement de croix

plafond détail 1.jpg

le plafond, détail

Mater Dolorosa.jpg

et au fond, la Vierge des Douleurs pleurant son Fils.

Pour comparaison, voici les deux sepolcri de San Damianu et de Ficaghja, en Castagniccia:

San Damianu à Gênes copie.jpg

le sepolcru monumental de San Damianu, peint par Giacomo Grandi en 1751, ici exposé à Gênes en mai 2013 lors de la grande exposition d' "Il gran Teatro dei cartelami"

le sepolcru de Ficaghja blog.jpg

(le sepolcru de Ficaghja, le plus grand! peint par Francesco Carli autour de 1760) 

A Santa Lucia , outre ce beau sepolcru, vous avez pu admirer le chemin de croix peint en 1760 par "le Maître des Anges musclés" cher à Michel-Edouard Nigaglioni, alias Giuseppe Ronchi, dont on a découvert enfin récemment le nom sinon encore l'identité ! 

 

Chemin de croix 1760 copie.jpg

C'est du reste grâce à ce tableau de la 2° station de Santa Lucia de Moriani que nous avions la seule date (1760) qui situait dans le temps ce bon peintre prolifique du 18° siècle, date inscrite sur le soubassement de la colonne, à droite.

Sta Lucia di Moriani crucifixio copie.jpg

12° station, le soldat Longinus et la mort de Jésus

 

Comme dans les églises voisines, Santa Lucia a reçu les soins des Raffali, ces excellents stucateurs de Castagniccia au 18° siècle:

 

Sta Lucia ange chaire.jpg

ici un angelot charmant de la chaire de prêche , réalisée par Giovanni Raffali "le vieux" dans le premier quart du 18° siècle.

 

sta Lucia décor Gherardi 1858.jpg

Au 19° siècle, l'église a reçu un décor peint par les Gherardi, Pietro (le père) et Ernest (le fils) entre 1850 et 1858: couleurs vives garanties!Sta Lucia San Matteo Gherardi.jpg

  1. Le boeuf de Saint Mathieu a un petit côté caprin, non?

Sta Lucia orgue muet.jpg

Au fond de l'église, l'orgue que vous n'avez pu entendre: l'engouement pour l'instrument, à cette époque, est bien réel, mais les bourses un peu plates de la communauté n'ont pas permis son ramage et l'on s'est contenté du plumage!

Ste Lucie et J Baptiste Purgatoire MA D SANTIS.jpg

Dans l'une des chapelles latérales, une toile attribuée par ME Nigaglioni à Marc Antonio De Santis (peintre d'origine napolitaine actif en Corse entre 1647 et 1681): Intercession de Sainte Lucie, Saint Jean-Baptiste et de la Vierge à l'Enfant pour les Âmes du Purgatoire .

***

Cervioni

 cathédrale Sant' Erasmu di Cervioni

- voir: https://fr.wikipedia.org/wiki/Pro-cath%C3%A9drale_Saint-%C3%89rasme_de_Cervione

 

La cathédrale Sant'Erasmu élevée sous l'épiscopat du grand Saint Alexandre Sauli en 1578 était certainement beaucoup plus petite: elle va être reconstruite dans ses dimensions actuelles à partir de 1714 et ne sera terminée que trente années plus tard. Quelques images:

choeur et orgue.jpg

Le choeur et le petit orgue anonyme du XVIII° siècle (orgue transféré du couvent San Francescu di Cervioni). 

voûte choeur Giavarini.jpg

 

Toute cette grande église baroque a reçu un beau décor peint en 1828 par Francescu Giavarini (né à Ciamannacce 1781 - ) :

 

angelot Giavarini.jpg

un angelot

Giavarini San Gregorio.jpg

San Gregorio

Giavarini Sant'Ambrogio.jpg

Sant'Ambrogio

 

Giavarini St Marc.jpg

Giavarini Vierge Assomption.jpg

détail de la voûte: la Vierge de l'Assomption

Cervione St Marcel et st Erasme aux pieds de la Vierge copie.jpg

Au fond du choeur, la grande toile représente Sant'Erasmo (San Teramo, alias Saint Elme)  et le Pape San  Marcello aux pieds de la Vierge , attribué à Tomaso Piccioni de Gaete (18° s.)

 

Giavarini St Paul.jpg

 

Giavarini St Pierre.jpg

 entourée par Saint Pierre et Saint Paul peints en grisaille par Giavarini dans le choeur

orgue de Cervione copie.jpg 

dans le choeur, côté épître,  le petit orgue de l'église du couvent San Francescu di Campulori, transféré à la cathédrale à la fin du 18° s. (?) et restauré par Barthélémy Formentelli en 1974, que vous avez pu entendre cet après-midi là.

Cervione la Cène.jpg

et côté Evangile, le tableau de la Cène, provenant lui aussi du réfectoire du couvent San Francescu .

 

arrivée de Sauli à Cervione.jpg

Au fond de l'église, Francesco Giavarini raconte l'arrivée de Saint Alexandre Sauli à Cervioni,

miracle S Alexandre Sauli 1584.jpg

et  le miracle de Saint Alexandre Sauli repoussant en 1584 les felouques barbaresques au large de Prunete.

[Évêque d’Aléria, fêté le 11 octobre dans sa cathédrale de Cervione. Né le 15 février 1535 à Milan, il est nommé Évêque d’Aléria le 10 février 1570. Il entreprend aussitôt la réforme de son diocèse (vie et formation des prêtres, catéchismes...) dans le sillage du Concile de Trente. Dans le bref de béatification, le Pape Benoît XIV rend cet hommage à celui qui était devenu "Corso da sua voluntà": "Pendant vingt ans, ce ne fut pas seulement comme Évêque d’Aleria, mais comme apôtre de la Corse toute entière qu’il répandit ses salutaires enseignements et ses lois. Les mœurs furent amendées, le clergé ramené à sa première ferveur, les fidèles guidés dans la voie des commandements". ]

(http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1999/Saint-Alexandre-Sauli.html)

Alexandre Sauli par Ucalacci 19.jpg

Saint Alexandre Sauli repésenté en Barnabite par Jean Ulacacci (Cargèse 1820 - Cortè 1907)

Santu Lisandru Sauli, l'apôtre de la Corse, mériterait un long article: supérieur général des Barnabites de Milan, il est nommé en février 1570 par le pape Pie V évêque d'Aleria et consacré par le grand Saint Charles Borromée,  fonde un séminaire à Bastia, puis à Algajola, arpente la Balagne avec une impressionnante simplicité, opérant de nombreuses guérisons; plus tard, en 1576, il s'établit à Cortè, puis s'installe à Cervioni, où il fait construire dès 1578 le séminaire (qui accueillait en 1589 24 élèves qui portent l'habit clérical et suivent un règlement très sévère...) qui fournira pendant plus d'un siècle une élite religieuse au diocèse. Contemporain de Pie V, il développe la dévotion du Rosaire et travaille inlassablement à réformer le clergé de Corse et faire appliquer les décrets du Concile de Trente, tout en restant proche des plus pauvres et des malades. Rappelé par le pape Grégoire à Pavie pour remplacer le cardinal Rossi, il quitte à regret sa chère Corse et meurt à Pavie le 11 Octobre 1593.

Rosaire.sts Dominique Alain de la Roche Catherine Rose de Limajpg.jpg

Dans le croisillon nord du transept, le Rosaire : la Vierge et l'Enfant remettent le chapelet à Saint Dominique et Sainte Rose de Lima, au premier plan, et à Saint Alain de la Roche et Sainte Catherine de Sienne au second plan; les quinze mystères du Rosaire sont regroupés en trois emplacements, les mystères joyeux  et les douloureux, en haut à gauche et à droite, les glorieux en bas au centre.

 

Cervione 6° station.jpg

Un beau chemin de croix du 18° siècle, qu'il me faudra détailler un jour ... ici la sixième station, rencontre de Sainte Véronique: au loin, en haut et à droite, une église ... la cathédrale de Cervione ?

Sant Erasmu Cervioni.jpg

Sur sa barque, la statue de San Teramu / Saint Erasme de Gaète/ Saint Elme, saint patron de la cathédrale de Cervioni:

" L'église de Cervioni fut consacrée à Saint Erasme pour une raison bien particulière: lorsqu'il entreprit sa construction, saint Alexandre Sauli décida qu'il dédierait l'édifice au saint dont la fête coïnciderait avec la fin des travaux. Tout fut terminé un 2 juin, et sant' Erasmu en fut le bénéficiaire! " (Almanach de la mémoire et des coutumes, de Claire Tiévant et Lucie Desideri, chez Albin Michel)

 

Promis, je compléterai une autre fois cette description très lacunaire de la cathédrale ...

***

Enfin, la visite de la chapelle 

Santa Cristina di Valle di Campuloru,

où nous attendaient les Amis de la chapelle Santa Cristina ... 

santa lucia di moriani,cervione,santa cristina di valle di campuloru

 

Un accueil formidable! Je vous renvoie à leur blog: 

http://valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com/

arrivée à Sta Cristina.jpg

l'arrivée à la chapelle: merci aux amis de la chapelle Santa Cristina pour la parfaite organisation, et en particulier au voisin amical qui a ouvert son champ pour garer les voitures.

Sta Cristina découverte 1.jpg

découverte pour beaucoup! 

Sta Cristina découverte 2.jpg

vous pouvez également visiter: http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2009/12/06/santa-cristina-di-valle-di-campuloru.html)

Sta Cristina Francis.jpg

Francis évoque ici les graves problèmes d'étanchéité de la toiture qui ont contribué à dégrader les fresques restaurées en 2009: depuis le 9 septembre, les choses ont enfin bougé et la Municipalité a pu faire poser en octobre les solins qui auraient dû être en place dès la restauration de la chapelle (voir le blog de Santa Cristina)

Merci à Francis Orsini pour son engagement passionné: les Amis de Santa Cristina sont un excellent exemple de la surveillance de proximité que devrait exercer chaque communauté responsable de son patrimoine, sans se reposer aveuglément et uniquement sur les acteurs du Patrimoine et des Monuments historiques. 

20170909_182041.jpg

et merci à tous de cet accueil si amical qui clôturait cette longue et riche journée en bonne compagnie!

 

02/09/2017

la Costa Verde et la Haute Balagne avec la Montagne des Orgues cette première semaine de Septembre

MARDI 5 SEPTEMBRE 2017

et

SAMEDI 9 SEPTEMBRE

( Samedi en compagnie des Amis du Musée de Bastia et de la Dante Alighieri)

 

une journée avec l’Association Saladini

( la Montagne des Orgues)

en Costa Verde

 

 

 S Nicolau chaire à prêcher Ignazio Saverio Raffali 29 mai 1740.jpg

 (San Nicolau, la chaire de prêche d'Ignazio Saverio Raffali, 1740)

 

Rendez-vous à 9H 30 devant la poste de Moriani plage, à côté du centre commercial du Casino.

Au programme, le matin, trois belles églises baroques de la Pieve de Moriani où se sont illustrés des artistes locaux, en particuliers les Raffali de Castagniccia:

- San Nicolau, étonnante église au décor foisonnant dont on pourra découvrir la récente restauration et où l’on retrouvera remis en place le Polyptique restauré du florentin Raffaele de Rossi (XVIème siècle).

San Nicolau Polyptyque Raffaele de Rossi 1° moitié XVI° copie.jpg

Santa Lucia , où l’on évoquera la Semaine Sainte avec la rencontre d’un sepolcru monumental, l’un des plus importants de Corse. 

sepolcru Sta Lucia Moriani copie.jpg

(le sepolcru de Santa Lucia di Moriani: un monde à découvrir!)

- et San Giovanni dont on goûtera l’harmonie et le charme et où l’on fera connaissance de San Mamilianu …

S Giovanni anges copie 2.jpg

 

(les anges de San Giovanni di Moriani)

 

Pique-nique dans les environs, puis, l'après-midi :

 l'orgue de Cervione copie.jpg

(Cervioni, le petit orgue du couvent, transféré à la cathédrale à la fin du 18° s. (?) et restauré par Barthélémy Formentelli en 1974)

  • la cathédrale Sant' Erasmu di Cervioni, où l’on pourra entendre le petit orgue anonyme du XVIII° siècle (orgue du couvent San Francescu di Cervioni) : reconstruite au XVIIIème siècle à l’emplacement de la cathédrale élevée lors de l’épiscopat du grand Saint Alexandre Sauli, cette imposante église a été dotée au XIXème siècle d’un riche décor peint par Giavarini et Giordani.miracle S Alexandre Sauli 1584.jpg(Cervioni: le décor monumental de Francesco Giavarini, ici le miracle de Saint Alexxandre Sauli repoussant en 1584 les felouques barbaresques au large de Cervioni)

hippolyte- severine blog.jpg

(Sant Ippolito , chapelle Santa Cristina di Valle di Campuloru)

  • Enfin, pour clore cette journée, visite en compagnie des amis de   de Sainte Christine (une équipe formidable!) de la belle chapelle de Santa Cristina di Valle di Campuloru, avec sa double abside et ses magnifiques fresques datées de 1473, restaurées en 2007-2009 : l’un des plus beaux fleurons des chapelles à fresques de Corse …

    la double abside sta Cristina copie.jpg

  • (la double abside de Santa Cristina)

N'hésitez pas à visiter le blog très intéressant de la chapelle : 

http://valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com/

et le site fabuleux de nos amis belges "Corse-romane": 

http://corse-romane.eu/cmpcri/

 

Une belle journée en perspective à partager!

Renseignements au 06 17 94 70 72 / 04 95 61 34 85

 

***

 

Le JEUDI 7 septembre 2017

 

Un parcours très musical en HAUTE-BALAGNE 

 

Costa orgue anonyme vers 1818.jpg 

(l'orgue anonyme de Costa)

 

 Accueil à COSTA, à 9 h sur la place de l’église, et découverte de San Salvatore (orgue anonyme début XIX° s.), puis de  MURO (église de la Santa Nunziata,  orgue Pagnini 1796/ Agati Tronci 1878), de CATERI (église Santa Maria, orgue Domini 1902),  AREGNO (église romane de la Trinità)

Elle face (2).jpg

(Aregno, église de la Trinité)

et enfin CORBARA :

orgue volets ouverts blog.jpg

(église de la Nunziata, orgue Saladini/Agati Tronci )…


 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85/ 06 17 94 70 72

 

adresse mail : elizabethpardon@orange.fr

Blog : elizabethpardon.hautetfort.com

Site : www.lamontagnedesorgues.com/

 

Les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.

 

 

 

 

08/08/2017

Les concerts de Cimbalata Academia du 13 au 19 Août 2017

flyer-recto.jpg

flyer-verso.jpg

IL GIARDINO D’AMORE

le programme:

 

GIOVANNI MARIA TRABACI                              Toccata pour Orgue ou Clavecin

CLAUDIO MONTEVERDI                                     Aria  « Si Dolce é Il Tormento »

BERNARDO PASQUINI                                          Pastorale pour Orgue ou Clavecin

JOHANN HIERONYMUS KAPSBERGER            Aria  « Alma Mia »

STEFANO LANDI                                                   Aria  « T’Amai Gran Tempo »

STEFANO LANDI                                                   Aria  « Amarilli, Deh ! Vieni »

JOHANN HIERONYMUS KAPSBERGER            Canario   ( instrumental )

STEFANO LANDI                                                   Aria « Lagrime Estreme »

STEFANO LANDI                                                   Aria « A Che Piu L’Arco Tendere »

ANONYME MANUSCRIT DU VATICAN                         Ballo Del Gran Duca pour Orgue ou Clavecin

STEFANO LANDI                                                    Aria  « Passacaglia Della Vita »

JOHANN HIERONYMUS KAPSBERGER            Aria  « Ite Sospiri Miei »

JOHANN HIERONYMUS KAPSBERGER            Aria  « Avrilla Mia »

JOHANN HIERONYMUS KAPSBERGER            Aria  « O Cor Sempre Dolente»

ALESSANDRO PICCININI                                    Ciaconna  ( instrumental )

GIOVANNI FELICES SANCES                                         Aria  « Usurpator Tiranno »

 

BIS   ANONYME TRADITIONNEL ITALIEN      Aria  « Donna Isabella »      

 

Les musiciens:

Jean-Paul-Bonnevalle.jpg

Jean-Paul Bonnevalle - Contre-ténor

Après des études de psychologie, Jean-Paul Bonnevalle suit la formation musicale professionnelle du Centre de Musique Baroque de Versailles.

A la scène, il se fait remarquer au Théâtre des Amandiers de Nanterre dans Medea Material de Pascal Dusapin, dirigé par Laurence Equilbey et mis en scène par André Wilms, puis à l’Opéra de Rouen où il chante le rôle de l ‘Esprit dans Dido and Aeneas de H.Purcell sous la baguette d'Oswald Sallaberger.

C’est donc tout naturellement que sa voix de Contre-ténor le conduit depuis vers la musique ancienne et la création contemporaine.

Il interprète notamment en 2004 le rôle de l'Ange dans la création Le Vase de parfum, opéra de Suzanne Giraud, mis en scène par Olivier Py et dirigé par Daniel Kawka avec l'Ensemble Orchestral Comtemporain à Nantes, Angers, Paris, Lausanne.

Après ce succès, il se voit confier des rôles de premier plan aussi différents que celui de La Nutrice dans le Sant’ Alessio de Stefano Landi en 2007 et 2008, dirigé par William Christie et ses Arts Florissants dans une mise en scène de Benjamin Lazar aux Théâtre de Caen, des Champs Elysées à Paris, et en tournée à Londres, New York et Luxembourg ( DVD Virgin Classics ) ;ou bien ceux du Révolutionnaire et de l’Indien dans la production de l’Opéra Comique Roméo et Juliette de Pascal Dusapin en 2008, mis en scène par Ludovic Lagarde et dirigé par Alain Altinoglu à la tête de l’Orchestre National de France.

Citons encore en 2008 le personnage intense d’Henri III dans Massacre, opéra très haut en énergie du compositeur autrichien Wolfgang Mitterer mis en scène par Ludovic Lagarde sous la direction musicale de Peter Rundel, donné à Porto, Strasbourg, Orléans et Saint Quentin en Yvelines, et repris à Madrid en 2009 puis à Reims, Nimes et la Cité de la Musique à Paris en 2010.

En 2010 et 2011, il participe à des représentations d’Orféo de Claudio Monteverdi et de Fairy Queen de Henry Purcell avec les Nouveaux Caractères dirigés par Sébastien d’Hérin à Oulins, Versailles, Besançon, Uzès.

Il poursuit également une série de concerts de musique sacrée italienne Lamentazione dirigés par Paul Agnew et les Arts Florissants (CD Virgin Classics) et l’Indian Queen de Henry Purcell.

En 2012 et 2013, il poursuit sa collaboration avec les Ensembles Arts Florissants (Belshazzar de Haendel), Accentus (Orphée et Euridyce de Glück, CD Archiv Production), les Musiciens du Louvre (Alceste de Glück).

En 2014 et 2015, il participe à une reprise d’Alceste de Glück et de Platée de Jean Philippe Rameau à l’Opéra Garnier avec les Musiciens du Louvre, ainsi qu’à une reprise du Messie de Haendel avec le Choeur Accentus et l’Orchestre de Chambre de Paris dirigé par Douglas Boyd à la Philarmonie de Paris.

Son intérêt musical le porte aussi vers le concert et le récital ; Au disque, il a également chanté le rôle de Jésus dans l’oratorio inédit d’Alessandro Scarlatti Il Martirio di Sant’Orsola au Festival de la Chaise-Dieu (CD Harmonia Mundi-Ligia Digital).

 

 

maxresdefault.jpg

TRIO À CORDES PINCÉES DE PARIS

GÉRARD VERBA – GUITARE, THEORBE, GUITARE BAROQUE

ZDENKA OŠŤÁDALOVÁ – CLAVECIN, ORGUE

JOSÉ MENDOZA – CHARANGO, PERCUSSION

Le TRIO À CORDES PINCÉES DE PARIS, formation de musique de chambre originale est né de la rencontre de trois artistes exceptionnels:

Zdenka Ostadalova (claveciniste, organiste et pianofortiste), José Mendoza

(charangiste et percussionniste) et Gérard Verba (guitariste et théorbiste).

Ces virtuoses nous offrent une musique unique, alliance inouïe d'arrangements savants et de pièces originales. Les timbres de ces trois instruments issus de la famille des cordes pincées nous emmènent de l'Espagne de la renaissance jusqu'à la musique populaire  d'Amérique Latine.

Leur répertoire mêle les musiques savantes de compositeurs baroques et contemporains européens (L. de Narvaez, A. Mudarra, G. Sanz, H. Kapsberger, J.P. Rameau, L. Boccherini, A. Mitéran, P. Lemaigre …) à des oeuvres du répertoire latino américain ( M. M. Ponce, A. Ramirez ...) .

Dès la création du Trio en avril 2011 celui ci remporte un immense succès, il est invité dans de nombreux festivals, et effectue une tournée en Corée du Sud au mois d’aout et en Argentine en octobre 2011.

Chaque concert du TRIO À CORDES PINCÉES DE PARIS enthousiasme un public ravi de vivre un moment de rare bonheur musical.

 

Les orgues historiques :

La Porta orgue Marracci 1780.jpg

Le petit orgue de couvent emblématique de LA PORTA

(B. Marracci 1780 - restauration B. Formentelli 1963/84)

 

01 orgue Crudeli volets ouverts blog.jpg

L'orgue de SPELUNCATU

(G. Crudeli 1810 - Restauration A. Massoni 1991/92 - entretenu par J.F. Muno - Nouvelle restauration A. Faye 2017)

Lumio orgue ensemble blog.jpg

L'orgue de LUMIO

(L. De Ferrari 1831: actuellement hors-jeu, il va faire très prochainement l'objet d'un chantier de restauration, enfin !!!)

l'orgue de Cervione.jpg

L'orgue de CERVIONE

(petit orgue anonyme de couvent, XVIII° siècle - restauration B. Formentelli 1994)

 

Résultats de recherche d'images pour « orgue de corte »

L'orgue de CORTI

(Orgue C. Werle vers 1760 - restauration B. Formentelli 1991)

orgue de Pioggiola blog.jpg

L'orgue de PIOGGIULA

(orgue A.P. Saladini 1844 -  restauration A. Sals 1996)

 

BONS CONCERTS !