Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2018

la réserve naturelle de Scandula en danger

Je partage ici l'alerte d'U Levante: 

http://www.ulevante.fr/la-reserve-naturelle-de-scandula-perdra-t-elle-son-label-europeen/

(où trop de profit tue le profit: il faut dire ici tuer le balbuzard aux oeufs d'or!)

 

La réserve naturelle de Scandula perdra-t-elle son label européen ?

 
 
 

La belle Scandula mérite-t-elle son label ?

Les espaces protégés sont un des piliers de la sauvegarde de la nature et du paysage. En 1965, le Conseil de l’Europe a créé le Diplôme européen des espaces protégés pour reconnaître la valeur exceptionnelle de certains sites et l’importance de les préserver. La décision d’attribution de ce diplôme est prise après une évaluation soignée des sites concernés, pour saluer la qualité des efforts de protection et de sauvegarde. Cela  suppose que des mesures soient prises pour assurer la protection à long terme des espaces concernés. Il y a aujourd’hui 74 espaces protégés, répartis dans 29 pays, titulaires de ce Diplôme européen.

Le Diplôme européen des espaces protégés est d’abord octroyé pour cinq ans et peut, ensuite, être renouvelé pour des périodes de dix ans. Un système de protection approprié doit être mis en place pour préserver leurs valeurs scientifiques, esthétiques et culturelles : dans tous les cas, la conservation à long terme des valeurs naturelles et paysagères doit être assurée et faire l’objet, de manière exemplaire, de la gestion correspondante.

Dans les cas extrêmes, le non-renouvellement du diplôme est la sanction logique du non‐respect des conditions d’octroi essentielles du Diplôme européen. En cinquante ans de mise en œuvre de cette distinction, le Conseil de l’Europe n’a qu’une seule fois dû prendre une décision aussi grave. Il s’agissait du Parc national des Pyrénées (France), où des constructions totalement incompatibles et explicitement proscrites lors de l’octroi du Diplôme européen avaient été réalisées.

Dans d’autres cas, le Diplôme européen n’est pas renouvelé tant que certaines conditions essentielles (comme l’adoption officielle d’un nouveau plan de gestion) ne sont pas remplies.

La menace de retrait du Diplôme européen a un impact notable et bénéfique face aux dangers qui pourraient menacer l’intégrité d’un site. Elle peut inciter à atténuer des risques et encourager les responsables à améliorer leur gestion. Elle confère au Diplôme européen sa force et son prestige. La perte du Diplôme européen a un fort retentissement dans l’opinion publique.

Qu’en est-il à Scandula ?

En France, seulement cinq autres sites (la Réserve nationale de Camargue, le Parc National de La Vanoise, le Parc national de Port Cros, le Parc national du Mercantour, le Parc national des Ecrins) détiennent ce diplôme européen des espaces protégés.

Zonage actuel de la Réserve Naturelle de Scandula

En 2010, la Direction de la culture et du patrimoine culturel et naturel pour la réattribution du diplôme européen a rendu un rapport intitulé «Projet de Résolution concernant le renouvellement du Diplôme européen des espaces protégés à la réserve naturelle de Scandula (France) »

Le renouvellement, jusqu’au 21 septembre 2020, du Diplôme européen des espaces protégés décerné à la réserve naturelle de Scandula a été rassorti de deux conditions et de 7 recommandations.

Ces conditions n’ont pas été remplies

  1. Entreprendre d’ici 2012 le projet d’extension de la réserve naturelle de Scandula qui devra consister en un élargissement conséquent de la partie marine du site et plus particulièrement de sa zone intégrale. … Des études sont en cours mais n’ont pas encore abouti.

En attendant prendre des mesures pour diminuer l’impact des mouillages sur l’herbier de Posidonie.  Il n’y a pas eu de mesures nouvelles depuis 2010.

  1. Renforcer la réglementation de manière à mieux contrôler les activités touristiques notamment nautiques, sources de dérangement pour les espèces, en particulier certaines espèces de poissons et le balbuzard, et anticiper les effets sur les milieux naturels de nouvelles activités économiques. La réglementation n’a pas été modifiée. Pire, les sources de dérangement sont beaucoup plus nombreuses avec un impact extrêmement néfaste. Dix sociétés supplémentaires se sont installées en 2018 avec 4 à 5 bateaux chacune et plusieurs rotations par jour. On compte aujourd’hui 417 dérangements par jour sous les nids de balbuzards avec pour conséquence la mort des poussins dans les nids avant leur possible envol. C’est dans la réserve naturelle de Scandula où la fréquentation touristique est la plus élevée et la plus pressante que le taux de productivité de jeunes par site de nidification est le plus bas.

Interdire de toute urgence la pratique du jet-ski dans la réserve, qu’elle soit encadrée ou individuelle. Mesure refusée par la DDTM.

Les 7 recommandations n’ont pas été suivies

  1. Finaliser au plus tard d’ici fin 2011 et mettre en œuvre dans les meilleurs délais le nouveau plan de gestion en y insérant des recommandations et des objectifs portant sur un contrôle efficace des nouvelles activités émergentes et des activités déjà existantes. Plan finalisé et validé, mais non applicable faute de moyens humains et financiers.
  2. Poursuivre les efforts engagés pour donner au gestionnaire les moyens financiers lui permettant de mener une gestion ambitieuse à la hauteur de la renommée et du caractère exceptionnel du site ; augmenter le budget de fonctionnement ainsi que le budget affecté aux travaux scientifiques. Non fait.
  3. Tendre vers une augmentation des ressources issues de la Taxe Barnier (taxe participative à la gestion de l’environnement des sites protégés marins) par une révision de cette dernière qui pourrait porter sur l’extension du paiement, sans distinction, à tous les visiteurs du site, sur l’augmentation de son montant, sur la révision du mode de prélèvement ainsi que le contrôle du nombre de visiteurs comptabilisés sur les bateaux des sociétés de promenade en mer. Non fait.
  4. Continuer de s’appuyer sur les travaux du Comité scientifique pour atteindre une gestion efficace du site ; continuer à faire jouer à la réserve son rôle de référence en l’insérant dans des programmes internationaux. Non fait.
  5. Approfondir et élargir les études notamment sur les changements climatiques engendrant un impact sur les biocénoses et les écosystèmes tant marins que terrestres : exporter les méthodes et les résultats pour contribuer à apporter des solutions aux problématiques environnementales en Méditerranée. Non fait.
  6. N’autoriser la pêche qu’avec des engins d’une forte sélectivité en supprimant à moyen ou long terme la pêche au trémail dans des zones peuplées par des forêts de Cystoseira profondes et autres espèces comprises entre moins 30 et moins 90 mètres et tout autre engin (existant ou à venir) impactant les écosystèmes marins. Non fait.
  7. Poursuivre et intensifier la sensibilisation des sociétés de promenade en mer au respect de l’environnement dans la réserve de Scandula ; sans changement de comportement constaté dans un délai donné, les sociétés seraient contraintes de contourner la zone intégrale. Non fait.

Scandula risque donc aujourd’hui de se voir retirer son Diplôme européen. Le joyau ne mérite plus son prestigieux label.

01/08/2018

Rappel: le concert d'orgue de Silvano Rodi à Corbara jeudi 2 Août à 19H

Demain, jeudi 2 Août, Silvano Rodi sera à Corbara

Attention ! le concert  est à 19 h à la Collégiale!

Corbara façade de l'orgue.jpg

Après un brillant concert sur l'orgue poétique de Speloncato, Silvano Rodi propose un nouveau programme pour le bel orgue de Corbara:

"l'orgue à la messe et l'orgue à l'Opéra"

 

JEUDI 2 AOUT  2018

 

 

L’orgue à la Messe

 

Girolamo FRESCOBALDI (1583 – 1643)

extr. de “Fiori Musicali, Messa della Madonna”:

Toccata avanti la Messa

Canzon dopo l’Epistola

Toccata per l’Elevatione

 

Toccata prima (Libro I di Toccate, 1637)

 

Nicolò MORETTI (1763-1821)

Sonata per l’offertorio

 

ANONYME TOSCAN (XVIIIs.)

Elevazione

 

Giuseppe GHERARDESCHI (1759-1815)

Fuga per organo

 

&

 

L’orgue à l’Opera

 

PASQUALE ANFOSSI (Taggia, 1727 – Roma, 1797)

Sinfonia per l’organo (extr. de l’Opera “ Tempesta di mare”, 1775)

(presto, adagio con corni, allegro vivace)

 

NICCOLO’ PICCINNI (Bari, 1728 – Parigi, 1800)

Ouverture dall’opera “ La buona figliola ”

 

DOMENICO PUCCINI (1772 – 1815)

Rondò

 

GIOVAN PIETRO BALDI (1776 - 1835)

Sonata scritta per il grand’organo di San Pietro di Pistoia

 

 

Silvano RODI

Organiste titulaire de l'église Sainte-Dévote – Principauté de Monaco

17:34 Publié dans concerts d'orgue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : corbara |  Facebook |

Renaissance de l'Orgue Corse: les concerts de Cimbalata, cru 2018

R.O.C. (Renaissance de l'Orgue Corse) présente sa saison de concerts :

Orgue et musique espagnole dans les églises corses

LES CONCERTS DE CIMBALATA du 12 au 18 Août

avec l'ensemble

"NULLA DIES SINE MUSICA"

 

p1.JPG

p.2.JPG

Attention, l'horaire de Monticello a changé: concert à 18 H

 

Deux séries de concerts de musique espagnole, profane et sacrée, de la Renaissance et du Baroque qui promettent !

31/07/2018

Speloncato concert de Silvano Rodi ce 31 Juillet

signature Saladini SPE.jpg

Rappel: ce Mardi 31 Juillet à Speluncatu

concert d'orgue par Silvano RODI

avec la participation des chantres de la Confrérie Sant' Antoniu Abbate du village

silvano rodi1.jpg

 

SPELONCATO - MARDI 31 JUILLET 2018 – 21 H à la Collégiale

Concert d’orgue et chants sacrés avec la participation amicale des chantres du village

 

speloncato

 

 

 

 

orgue de Speloncato de côté copie.jpg

L’ORGUE HISTORIQUE de Giovanni  CRUDELI ( 1810 )

à la Collégiale Santa Maria Assunta de SPELUNCATU

 

 

 Les archives paroissiales nous informent que le 20 septembre 1808 le facteur d’orgue Giuseppe CRUDELI (fils du célèbre Michelangelo CRUDELI, organier à Lucca) s’engage à fabriquer « un orgue suffisant » pour l’église : mais  Giuseppe ayant fait défaut, c’est son fils, le tout jeune Giovanni CRUDELI, qui construira et signera l’orgue en 1810. Giovanni revient en 1812 pour « arranger les cinq tuyaux principaux de l’orgue, et laconstruction de la porte du tambour d’entrée si nécessaire pour empêcher le froid parce que grande ouverte  elle menace les prêtres qui doivent y pratiquer le culte ».  A la même époque, Giovanni construit un petit orgue-armoire pour une famille du village.

Le sommier porte une date plus ancienne : 1746, et d’autres éléments antérieurs à 1810 sont réutilisés pour ce nouvel orgue, en particulier les portes latérales du buffet, peintes des deux côtés, qui sont sans doute les volets d’un instrument plus petit… Le mystère reste entier : cet orgue de 1746 ne semble pas avoir été  installé dans l’église Saint Michel - qui n’allait pas tarder à recevoir le titre enviable et très honorifique de Collégiale Santa Maria Assunta  (1749)

En 1821, un ébéniste renommé du village, Anton Giuseppe SALADINI, signe avec une fierté justifiée la magnifique tribune de bois galbé en forme de conque marine, peinte par Grunwaldo GRAFINI la même année. Cette tribune marquera durablement les esprits par sa majesté et son élégance, faisant de l’ensemble de l’orgue un chef-d’œuvre de référence.

           

   En 1863, année de la mort d’Anton Pietro  SALADINI  Victor MARCUCCI, un étonnant menuisier ébéniste du village qui se disait « Maître Encyclopédique en de nombreuses choses », signe un tuyau de la façade. Il est  probable que Marcucci (lorsqu’il n’était pas occupé  à ses observations astronomiques pour démontrer que c’était bien le soleil qui tournait autour de la terre  et non l’inverse!) a fidèlement entretenu l’orgue Crudeli.

 

  En 1905, Antonio de FERRARI, dernier représentant d’une famille                  d’ « organari »  venus de Ligurie, et installé à Pigna, signe une réparation importante, remplaçant la vieille soufflerie à soufflets cunéiformes par une nouvelle « machine pneumatique carrée »…

 

   En mai-juin 1943, Claude HERMELIN va effectuer des travaux sur l’orgue,  reconstruisant le pédalier, recoupant les tuyaux pour les mettre au goût du jour… et remet l’instrument en état de marche.

L’orgue cesse de parler après la guerre. Quarante ans plus tard, sous l’impulsion énergique de l’abbé Gérard SQUARCCIONI et de la mairie,  le village se mobilise autour de son instrument  et en 1991/92 , Antoine MASSONI va travailler, lors de la restauration, à retrouver sa personnalité de 1810 : il remplace la soufflerie à lanterne d’Antonio de Ferrari par deux soufflets cunéiformes de Saladini, datés de 1840 et retrouvés à Pigna. Il redonne à l’orgue son ancienne registration, son pédalier de  huit notes, ses accessoires (rossignol et trombe dell’angelo)…

 

   L’orgue, qui connaissait de graves problèmes intrinsèques, vient de faire l’objet d’une nouvelle et importante restauration par Alain FAYE (2017).

 

 COMPOSITION DE L’ORGUE

Clavier de quarante-cinq notes, avec octave courte

- Tirage des jeux : vers soi

- Principale, Ottava, Quintina (Quinta sopra l’ottava),Quinta decima, Decima nona, Vigesima seconda,               Vigesima sesta, Vigesima nona.

- Flauto dolce, Nazardo, Cornetto nei soprani (trois rangs), Cornetto nei bassi (deux rangs),

- Trombe nei Soprani, Trombe nei bassi,

- Voce umana.

 - Pédalier de 8 notes à octave courte: Contrabassi, Trombe dell’angeli (sol et la), Rossignoli, Tamburo.

29/07/2018

Silvano Rodi en Corse: trois concerts d'orgues en Balagne et dans le Cap Corse

Silvano RODI, l'organiste de Sainte Dévote de Monaco  

vient nous offrir trois concerts en Corse

duo harmonia.JPG

CONCERTS d’ORGUE en BALAGNE et dans le CAP CORSE

Pour notre plus grand plaisir l’organiste Silvano RODI, un fidèle ami de nos magnifiques orgues historiques de Corse, revient sur l’île pour honorer nos instruments avec une tournée de trois concerts différents :

orgue Speloncato copie.jpg

(l'orgue Crudeli de Speloncato , restauré en 2017 par Alain Faye)

SPELONCATO, Mardi 31 Juillet à 21 H (sur l’orgue Crudeli - 1810) :

« L’orgue sans frontières » entre XVI° et XIX° siècles et chants polyphoniques de la Confrérie Sant Anton Abbate de Speloncato.

orgue de Corbara tribune et buffet.jpg

(l'orgue Saladini- Agati Tronci, restauré en 2012 par Alain Sals et Alain Faye)

CORBARA, Jeudi 2 Août à 21 H (sur l’orgue Saladini/ Agati Tronci -1819/ 1890) :

« L’orgue à la Messe et l’orgue à l’Opéra »

Cagnano l'orgue Domini 1886.jpg

(l'orgue Domini de Cagnano, restauré par Alain Sals en 1971)

CAGNANO, Vendredi 3 Août à 21 H (sur l’orgue Domini – 1886):

« Le Roy danse ». Ce sera le premier concert d'orgue à Cagnano depuis de nombreuses années, avis aux amis du Cap Corse!

Organiste titulaire de l’Église Sainte Dévote de Monaco depuis 1987, Silvano  Rodi a donné plusieurs récitals d'orgue en Italie, en France et en Principauté de Monaco, mais également dans toute l'Europe.. En qualité de claveciniste et organiste, il fait partie du Collegium Musicum Alpazur, ensemble de musique baroque qui interprète, sur des copies d'instrument anciens, la musique des XVIIe et XVIIIe siècles. Depuis 2009 il s'occupe de la direction artistique du Festival d'art baroque «Les Baroquiales» de Sospel (Alpes-Maritimes) et depuis 2002 du Festival International orgues Historiques des Vallées Roya-Bévéra. Il est directeur de la Commission des Orgues du Diocèse de Ventimiglia-Sanremo, chargée d'en superviser la restauration; à ce titre, il a publié plusieurs études scientifiques sur ce délicat travail, ainsi que de nombreux enregistrements en CD. En 1993 il a été nommé Inspecteur de la Commission Supérieure des Monuments Historiques  d'Italie et depuis 2011 membre de la Commission des Orgues de la Principauté de Monaco. Fondateur de l'Institut de Musique Sacrée du Diocèse de Ventimiglia-Sanremo, il en a été nommé Directeur et professeur d'orgue, chant grégorien et musicologie liturgique; depuis 1998 Silvano Rodi est professeur d'orgue au Conservatoire Départemental des Alpes-Maritimes.