Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2010

Bon Natale!

 

Bon Noël !

 Nativité

nativité Maître de Moulins détail.jpg

avec Jean Hey, dit le Maître de Moulins, vers 1480 (Musée Rolin d'Autun), actuellement exposée à Paris au Grand Palais ("FRANCE 1500")

 

Noël blog.jpg

 

 avec la tenture de la Vie de la Vierge

( Collégiale  Notre Dame de Beaune)

 

Campana Zurbaran blog.jpg

Avec cette toile inattendue attribuée à Zurbaran- ou de son école , à l'église saint Andreu de Campana  (Castagniccia, Corse) ...

A ce propos, peu de scènes de nativités de Jésus représentées dans les églises de Corse: on trouve en revanche  beaucoup plus fréquemment des toiles célébrant la nativité de la Vierge ...

Erbajolo naissance de la Vierge blog.jpg

(naissance de la Vierge, F. CARLI)

... comme celle-ci, dans l'église d'Erbajolo ...

Dans la nuit de Noël peut-être chanterez-vous comme nous le ferons à Speloncato , entre autres chants ... cette version corse du célèbre "Il est né le Divin Enfant":

35630_1622457734926_1640943116_1418150_6093234_n.jpg

(la main de la petite Louise, naissance)

"Ohhje hè nata una maraviglia

A l'iniziu d'a nova storia

Oghje hè nata una maraviglia

Tuttu hè pace è tuttu hè gioia

 

Prumessa fatta seculi fà

Festighjemu oghje l'arrivata

Di quellu chi hà da salvà

Di u mundu a rinumata.

 

Eranu seculi è piu

I prufetti l'avianu detta

Chellu si chiamarebbe Gesu

Tutti inseme femuli festa.

 

Fra un boie è un sumere

Per agrottu solu una stella

Incu e stelle pè lumere

O cusi bella sta nuttata ..."

Beaune collégiale naissance de Jésus blog.jpg

(Beaune)






 

 

 

12:04 Publié dans corse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2010

Toujours Novembre ...

Et après ... comment ça se passe ?

(nous chantait-on alors)

... DIES IRAE DIES ILLA ...

Calenzana Jugement dernier et intercession Vierge blog.jpg

En Balagne, à Calenzana, comme dans une bande dessinée, ce Jugement dernier:

bon, ce que je constate,  c'est que de l'autre côté il y a foule!

 

Calenzana Jugement centre blog.jpg

Le moment semble venu de  définitivement  séparer les Bons des Méchants, les Elus des Maudits: heureusement pour le tribunal céleste, les enquêtes sont menées rondement et sans risque d'erreur ... rien n'échappe à l'oeil du Juge suprême, pas même les plus petites rétrocommissons occultes ... ça va faire mal!


Calenzana Jugement, haut blog.jpg

 Une version jupitérienne de Dieu le Père, nimbé de gloire,   foudroie les "MALEDICTI",   désigne de sa main droite la Croix salvatrice et de sa gauche armée du sceptre montre les Ecritures, tandis que sonnent les trompettes annonçant la résurrection des morts.  A ses côtés, la Vierge "nostra advocata" plaide, en compagnie d'une nuée de saints, reconnaissables à leurs symboles habituels,  leur  palme,  l'instrument de leur martyre ... tous intercèdent en faveur des Morts: c'est qu'ils ont des trésors inépuisables de bienfaits à déverser sur nous ...

Calenzana Jugement les saints martyres blog.jpg

... foule animée, le regard tendu vers la lumière de Dieu le Père, à moins qu' on ne vous contemple vous, pour vous mettre en garde, comme ce Saint François qui prie pour vous ... ce qui me fait penser que cette oeuvre était peut-être destinée à la pastorale franciscaine ...

Calenzana Jugement les Elus blog.jpg

en dessous, les élus, nombreux et sereins

Calenzana Jugement St Michel blog.jpg

tandis qu'au centre de la toile Saint Michel Archange continue de terrasser Satan et de chasser les Damnés (beaucoup moins nombreux que les Elus, je vous rassure)

Calenzana l'Enfer monstre blog.jpg

voués irrémédiablement  à leur sort misérable :

voyez ce qui nous attend si par malheur ...

Calenzana diableries féroces blog.jpg

... hé hé hé! ...

Calenzana toile Jugement 1728 blog.jpg

... j'espère que cet acte de dévotion lui aura été profitable, à ce Giuseppe,

le moment venu !

(à suivre)

 

 

 

 

 

 

06/11/2010

Cimetière: Bonifaziu

Le cimetière marin de Bonifacio,

( quelques pas avec Jean Tardieu, Philippe Jaccottet, Jean-Baptiste Stachino et Paul Valéry)

ville des morts vue sur la mer blog.jpgle 20 septembre dernier, la ville des morts, vue sur la mer

" Choeur d'enfants

(à tue-tête et très scandé)

Tout  ça qui a commencé

il faut bien que ça finisse:


la maison zou l'orage

le bateau dans le naufrage

le voyageur chez les sauvages.


ce qui s'est manifesté

il faut que ça disparaisse:


feuilles vertes de l'été

espoir jeunesse et beauté

an-ci-en-nes vérités.

 

Bonifacio cimetière ruelle blog.jpg

Moralité.

Si vous ne voulez rien finir

évitez de rien commencer.

Si vous ne voulez pas mourir,

quelques mois avant de naître

faites-vous décommander"

( Jean TARDIEU dans"Chansons avec ou sans musique",

Le fleuve caché , édition Poésie Gallimard)

Bonifacio édredon fleuri blog.jpg

petite tombe sous sa couette fleurie:

"S'il se pouvait (qui saura jamais rien?)

qu'il ait encore une espèce d'être aujourd'hui,

de conscience même que l'on croirait proche,

serait-ce donc ici qu'il se tiendrait,

dans cet enclos, non pas dans la prairie?

Se pourrait-il qu'il attendît ici

comme à un rendez-vous donné "près de la pierre"

qu'il eût l'emploi de nos pas muets, de nos larmes?

Comment savoir? Un jour ou l'autre, on voit

ces pierres s'enfoncer dans les herbes éternelles,

tôt ou tard il n'y a plus d'hôte à convier

au repère à son tour enfoui,

plus même d'ombres dans nulle ombre."

(Philippe Jaccottet: "A la lumière d'hiver"

édition nrf, Poésie Gallimard)

Bonifacio tombe Libre blog.jpg

et celle là, dans un coeur:

"LIBRE"


En fait dans notre errance au cimetière, je cherchais un nom, celui de l'ancien organiste de Sainte Marie Majeure, J.B.  STACHINO, rencontré chez lui vers 1988 à Bonifacio. Alors très âgé - plus de quatre vingt dix ans - il nous avait reçus  très gentiment, nous montrant le Cahier d'orgue manuscrit de son père, à qui il avait succédé dans sa charge d'organiste à Ste Marie. Témoignage précieux d'un répertoire joué au XIX° siècle à Bonifacio : entre deux messes, entre deux hymnes, des transcriptions d'airs d'opéras à la mode mises à la sauce liturgique, pour des entrées et des sorties tonitruantes, des offertoires musclés, des élévations sentimentales, des communions guillerettes, bref, un univers musical bien éloigné de l'esprit de nos concerts actuels mais certainement moins fade que la soupe insipide que l'on doit trop souvent servir aux messes d'aujourd'hui ...

Stacchino, page de garde blog.jpg


Puis il s'était mis à son vieil harmonium asthmatique, pédalant avec la dernière énergie pour plaquer de ses mains immenses quelques grands accords fièvreux  : tout ce qui lui restait de ce monde ancien où la vie musicale des gens de Bonifacio passait par l'église ... Je rappellerai seulement que Bonifacio était riche au début du XX°s. de ses quatre orgues de facture italienne, hélas  tous hors d'usage actuellement :

- Saint Dominique (orgue classé aujourd'hui): L.De Ferrari 1843. Cet orgue comporte des éléments du XVIII° s et l'on nourrit des espoirs de le voir restauré dans les années à venir.

- Saint Erasme : A. De Ferrari ?

- Saint François: L. et G. De Ferrari 1852

- Sainte Marie Majeure: L. et G. De Ferrari 1842.  

Cet orgue que jouaient les Stachino père (Lazare) et fils (Jean-Baptiste) avait été remanié à plusieurs reprises: actuellement il git dans un  état  alarmant, démonté et entreposé dans l'église saint Dominique ... de quoi se retourner dans sa tombe!

Bonifacio orgue ste Marie étiquettes et autres blog.jpg

faux sommier,  étiquettes de registre ...

 
 
 

Bonifacio abrégé ste Marie blog.jpg

abrégé ...

 

Bonifacio orgue  ste Marie clavier blog.jpg

le clavier (refait) de 54 notes (pas d'octave courte),

et les grandes mains fantômes de Lazare et Jean Baptiste dessus ...

Bonifacio tuyaux orgue ste Marie blog.jpg

... tuyaux ... misère de misère!

 

Tombe famille Stacchino blog.jpg

Est-ce une tombe de la famille de "notre" Stacchino? Toujours est-il que cette rencontre reste accrochée dans ma mémoire comme une présence douce-amère et tisse des liens avec ce cimetière de Bonifacio ...

 

Bonifacio cimetière forum blog.jpg

un forum des morts

 

Bonifacio faste passé blog.jpg

 

fragile pertpétuité


(...) "Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change!

Après tant d'orgueil, après tant d'étrange

Oisiveté, mais pleine de pouvoir,

Je m'abandonne à ce brillant espace,

Sur les maisons des morts mon ombre passe

Qui m'apprivoise à son frêle mouvoir (...)

 

Bonifacio éternité sanglée blog.jpg

 

 éternité sanglée


(...) Les morts cachés sont bien dans cette terre

Qui les réchauffe et sèche leur mystère.

Midi là-haut, Midi sans mouvement

En soi se pense et convient à soi-même ...

Tête complète et parfait diadème,

Je suis en toi le secret changement. (...)


 

Bonifacio falaises blog.jpg

 

(...) Le vent se lève! ... Il faut tenter de vivre!

L'air immense ouvre et referme mon livre,

La vague en poudre ose jaillir des rocs!

Envolez-vous, pages tout éblouies!

Rompez, vagues! Rompez d'eaux réjouies

ce toit tranquille où picoraient des focs!"

(Paul VALERY: LE CIMETIERE MARIN)

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

 

03/10/2010

Altiani, suite et fin : deux toiles de Giacomo GRANDI et autres ...

ALTIANI, église de l'Annonciation, suite:

deux peintures de Giacomo GRANDI

1°/ La Vierge du Scapulaire avec l'Enfant Jésus

entre saint Antoine de Padoue

et saint Nicolas

 

Giacomo Grandi -Vierge du Scapulaire entre St Antoine de Padoue et St Nicolas blog.jpg

Cette toile pleine de douceur nous présente la Vierge apparaissant avec l'Enfant Jésus à Saint Antoine de Padoue et à Saint Nicolas. Une athmosphère intime règne dans cette pièce, ouverte sur un paysage familier des alentours. La Vierge d'une main délicate tend le Scapulaire à Saint Antoine, cet objet de dévotion que l'on mettait au cou des enfants pour les protéger des entreprises du Diable et de la gente malfaisante des mauvais esprits et autres sorcières malveillantes ... Pochette  (ici double et peinte) contenant des morceaux de cierge béni de la Chandeleur ... et du sel (on n'est jamais trop prudent: les sorcières, on le sait, détestent le sel)

Vierge du Scapulaire détail blog.jpg

La Vierge, toute de bienveillance, ouvre largement les bras, tout en gardant debout contre elle l'Enfant Jésus: ce  blondinet tout frisotté  pose sa menotte bien gentiment sur la tête de l'humble Saint Antoine, en prière devant un livre sacré et tout confit de tendresse. Dans l'autre main, Jésus tient le globe terrestre: le message est simple ... les hommes - et plus précisément nos bons villageois d'Altiani - peuvent s'en remettre à ces deux bons saints intercesseurs, Antoine et Nicolas.

 

Altiani Remise du Scapulaire à St Antoine Padoue et St Nicolas détail St Nicolas.jpg

De l'autre côté l'évêque Saint Nicolas de Bari regarde intensément la Vierge. Il porte un somptueux habit épiscopal, manteau chatoyant de roses rouges  par-dessus sa robe travaillée de dentelles raffinées. C'est l'Eglise glorifiée à travers la richesse et la beauté de son costume chamarré ... Ce style fleuri est l'une des marques  propres à l'inspiration de Giacomo Grandi .

Le grand saint Nicolas, si populaire dans toute l'Europe, porte la mitre, la crosse pastorale et un livre  surmonté de trois boules d'or (or donné anonymement par le bon Nicolas pour empêcher la prostitution de trois jeunes filles pauvres que leur père s'apprêtait à livrer au bordel, faute d'argent ... terrible histoire, non?). On connait aussi l'autre histoire, celles des " trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs" , "mis au saloir comme des pourceaux" et ressucités par saint Nicolas... Nous la chantions tous les ans le soir du 6 décembre , en bonnes petites filles de notre papa lorrain, pour fêter dignement notre grand saint Nicolas et en espérant bien que le Père Fouettard ne viendrait pas à sa place nous tourmenter.

Giacomo Grandi -Vierge du Scapulaire entre St Antoine de Padoue et St Nicolas paysage blog.jpg

... tandis que par la fenêtre la vie continue...

 

2°/ La Mort de Saint Joseph en compagnie de la Vierge Marie et de Jésus

Altiani Mort de St Joseph Grandi blog.jpg

 Saint Joseph est au bout du rouleau, il vit ses derniers instants. A son chevet, la Vierge le soutient de ses prières et à ses côtés Jésus plein de compassion l'accompagne de sa bénédiction : ceci se passe avant le début de sa vie publique. Un angelot bouclé s'apprête à donner au vieillard l'huile de l'extrême onction . Joseph git sur son  joli lit aux pieds artistement travaillés: c'est que, toute sa vie, le bon Joseph a travaillé comme "falegname"," bancalaru", bref comme un honnête et excellent menuisier. Il a même, dit-on, travaillé jusqu'à son dernier souffle, en témoignent ses outils qui jonchent le sol: scie, hache, marteau, tenailles, rabot, équerre, compas, rien ne manque ... C'est que Saint Joseph est le patron des menuisiers, et Dieu sait s'il a du travail en cette région de Corse où poussent tant d'arbres magnifiques ...

A la tête du lit un élégant récipient qui pourrait bien être un pot de chambre: Saint Joseph n'est plus en état de se lever ... scène bien familière pour accompagner la fin de celui que l'on vénère ici aussi comme le " le patron de la Bonne Mort" : mourir dans son lit, entouré de l'amour des siens,  et muni des sacrements de l'Eglise, un espoir pour des populations soumises à bien des risques de mort subite ...

Mort de St Joseph détail outils blog.jpg

 

Giacomo GRANDI, peintre originaire de Milan, a choisi de vivre en Corse où l'on suit sa riche production picturale de 1742 à 1772. Après avoir vécu en Balagne dans le village de Monticello où il s'était marié, il se remarie en 1758 après le décès de sa première épouse avec une jeune fille de Quercitello , village qui surplombe La Porta, en Castagniccia, et y vit de nombreuses années avant de s'éteindre (1772) à Borgo où il est enterré.

 Beaucoup d'indices nous font penser que Grandi et Carli se connaissaient, Carli ayant peut-être même travaillé dans l'atelier de Grandi avant de voler de ses propres ailes: en tous cas, leur style est proche, sans toutefois se confondre. Pour l'anectote, leurs nuages en forme de galettes bretonnes semblent sortir de la même fabrique .

***************************************************************************************

   ... Dernières oeuvres ...

 

Altiani San Michele (église) copie petit.jpg

Saint Michel terrassant le Dragon de son épée de feu:

peinture anonyme du XVIII°siècle. M.E. Nigaglioni pense qu'il s'agit peut-être du "Maître des Anges Musclés" (sic !), bon peintre fort prolifique de la deuxième moitié du XVIII° que nous rencontrons souvent en Balagne.

IMG_8162.JPG

                                                                   (la sale Bête)

 

 

 En attendant de découvrir enfin dans quelque fond de tiroir de sacristie le nom de cet artiste qui ne signe jamais, mais compose toujours fort habilement ses toiles et ses séries de Chemin de Croix,  je remarque que notre saint Michel d'Altiani a bien sa place dans l'église paroissiale, doublant ainsi la dévotion  déjà en place à la chapelle romane qui lui est dédiée un peu plus bas dans la campagne. Nos amis d'Altiani ont entrepris de sauver cette chapelle aujourd'hui ruinée mais qui dut être fort belle et ornée de fresques ... dont nous avons retrouvé quelques traces, en particulier au fond de l'abside. Restes trop lacunaires pour pouvoir imaginer l'iconographie de l'ensemble. Cela dit, surmontant le maître-autel de cette chapelle romane de saint Michel, l'on aperçoit encore l'épée brandie par l'arhange:

Décor mural- l'épée de St Michel.jpg

... deux épées  qui se ressemblent étrangement!  Altiani décor mural S Michel.jpg

( l'ensemble, bien que fort dégradé, laisse voir encore ce décor fleuri et élégant)

Revenons à l'église paroissiale pour une toile accrochée en dehors de toute dévotion d'autel: sans doute un legs du cardinal Fesch, mais dont on ne saisit pas , à ce jour le sens. En tous cas, une belle toile du XVII° siècle, en mauvais état hélas.

Altiani ( sujet -) copie.jpg

Les personnages gardent beaucoup de présence,

Altiani jeune homme copie.jpg

  figés dans une gestuelle noble et efficace ... mais demeurée mystérieuse.

Voilà, mes bons amis d'Altiani! Bon courage pour votre courageuse entreprise de sauvegarde du patrimoine!

 

 

ALTIANI, suite

Continuons notre visite virtuelle de l'église paroissiale d'Altiani avec deux autres toiles de Francescu CARLI :

 3°/ La Vierge à l'Enfant entre saint ROCH et saint ALEXIS, Francescu CARLI

 

Altiani Carli Vierge st Roch st Jacques blog.jpg

La Vierge à l'Enfant entre Saint Roch et un Saint que j'avais tout d'abord pris pour Saint Jacques Majeur (à cause de son bourdon), mais qui est beaucoup plus sûreme Saint Alexis: il existe, non loin du village d'Altiani, une petite chapelle dédiée à ce saint (Sant Alessio):

040210 046.jpg

   ... dont voici l'image naïve en sa chapelle ...

Altiani Carli Vierge st Roch st Jacques détail chien et paysage.jpg

Détail du chien de St Roch, avec en prime un paysage de montagne bien local et une feuille roulée dont il faudrait décrypter le texte ... mais qui est très certainement la lettre retrouvée entre les doigts du saint mendiant à sa mort le désigant comme "Alessio romano":

" Ce mendiant fort populaire, dont la légende remplace l’histoire, était l’objet d’un culte populaire extraordinaire au point que le Pape Innocent XII dut déclarer le jour de sa fête, jour chômé au 17ème siècle. Fiancé contre son gré, il s’était enfui de Rome en pleine cérémonie nuptiale et s’embarqua pour la Syrie. Il gagna Edesse, mendiant sous les porches. Devant la popularité qui l’entourait, il reprit la mer. Le navire, à cause des vents contraires, le ramena à Rome. Sa fiancée lui était restée fidèle. Ni ses parents ni elle ne le reconnurent dans ce miséreux couvert de loques. Il resta dix-sept ans, dormant sous l’escalier extérieur de la maison paternelle, visitant les églises, maltraités par les esclaves qui lui jetaient des détritus. Une voix céleste révéla sa présence à l’empereur et au pape qui vinrent sous l’escalier et le trouvèrent mort, serrant un manuscrit racontant ses origines. "

( site : nominis.cef.fr)

Saint Alexis est le patron des pélerins, des mendiants, des portiers, mais aussi, comme saint Joseph, on l'invoque pour recevoir la grâce d' une "bonne mort" .

 

         4°/ La Décollation de Saint Jean-Baptiste, Francescu CARLI

 

 

Altiani Carli Décollation st Jean Baptiste blog.jpg

 

Certainement l'un des fleurons de cette église: si certains  thèmes précédents (Annonciation,  Rosaire) illustrés par Carli se retrouvent fréquemment dans d'autres églises de Corse, celui-ci est infiniment plus rare ... 

 La tête du saint, pour peu de temps encore sur ses épaules, se trouve au centre de la toile entre les deux groupes: d'un côté les deux femmes à l'instigation de ce meurtre, de l'autre le bourreau.

La scène saisit l'instant crucial où le bourreau va trancher la tête de Jean-Baptiste qui s'apprête à gagner, par les voies les plus rapides, le ciel (un ange brandit déjà la couronne du martyre) : Jean-Baptiste, le cousin du Christ,  devient le premier "proto-martyre" du monde chrétien (martyrisé avant la mort du Christ). A ses pieds la croix enlacée d'un phylactère annonçant le Christ. Cela se passait sous le règne d'Hérode Antipas

Altiani Carli Décollation JB Détail Hérodiade et Salomé blog 2.jpg

ces chipies de dames : Hérodiade ( veuve de Philippe Antipas et épouse de son beau-frère Hérode Antipas) et sa fille, la divine Salomé, mine boudeuse. Hérodiade, la torche à la main, vérifie que le travail sera bien fait. Salomé, elle nous regarde, indécise, nous prend à partie:  danser pour l'amour, oui! mais pour la mort ? Serait-elle dans le regret?

Altiani Carli Décollation st Jean Baptiste détail bourreau blog.jpg

(détail: le bourreau, aux traits accusés,  "à la mauresque")

Décollation ST J B à Bastia.jpg

Bastia, Eglise Saint Jean Baptiste:  merci à l'historien de l'art Michel Edouard Nigaglioni qui m'a communiqué ce cliché et l'article suivant:

 

"Anonyme

(école romaine du XVIIe siècle, copie d’après Gerrit Van Hornthorst)

 

La décollation de saint Jean-Baptiste

XVIIe siècle

Huile sur toile (420 cm x 274 cm), châssis rectangulaire vertical

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

 

ICONOGRAPHIE

- Saint Jean-Baptiste est représenté agenouillé, en prière, devant un bourreau brandissant une hache (à droite). Au-dessus du saint, un ange apporte une couronne de feuillage. A gauche de la composition, sont figurées Salomé tenant un plateau sous le bras, et Hérodiade brandissant une torche.

- Cette œuvre est la copie d’un grand retable, peint en 1618 par Gerrit Van Hornthorst (dit : « Gherardo delle notti ») pour l’église Santa Maria della Scala à Rome, à la demande du cardinal Scipione Borghese.

 

HISTORIQUE

- Le peintre hollandais Van Hornthorst (né à Utrecht en 1590, mort dans cette même ville en 1656) séjourna à Rome une dizaine d’années, entre 1610 et 1620, où il travailla pour l’aristocratie et les princes de l’église. Il acquit alors une réputation internationale. Surnommé Gherardo delle notti parce qu’il aimait peindre principalement des sujets nocturnes.

- Ce tableau, qui représente le martyre du saint titulaire de l’édifice, fut vraisemblablement commandé pour orner originellement le maître-autel de l’église primitive (érigée en église paroissiale en 1618 par Paul V). Après la reconstruction de l’église (1636-1665) la toile ne prit pas place dans le nouveau chœur et fut installée dans une chapelle latérale. Le plus ancien plan connu de l’église, daté de 1693, mentionne que la chapelle porte le vocable de « La decollazione ».

- L’œuvre est classée Monument Historique au titre d’objet mobilier (30 - 07 - 1970)."

(Michel Edouard Nigaglioni)

 

Michel Edouard Nigaglioni estime que nous avons ici à Altiani, avec la toile de la Décollation,  la preuve que Francescu Carli a visité les églises de Bastia : il est vrai qu'il semble bien s'être inspiré de la toile de Bastia, mais en mettant sa touche personnelle dans la réalisation de cette scène ...

"Francescu CARLI est né dans l'Etat de Lucques, vers 1735. Il s'installe très jeune en Corse, à San Lorenzo (en Castagniccia) où ilé pouse une jeune fille du village. Carli est mort à San Lorenzo, le 17 août 1821, à l'âge de 86 ans.

(...) Francescu Carli est l'un des peintres les plus productifs de l'école corse, on lui doit plusieurs centaines d'oeuvres (tableaux d'autel, bannières de procession, chemins de croix)  (...)

Michel Edouard Nigaglioni , dans CORSE ( page 43) ouvrage collectif publié par Christine Bonneton.

 

(à suivre! Prochaine note sur Altiani:  deux toiles de Giacomo GRANDI))