Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2011

Comment Lépante s'invite à Aïti ...

Aujourd'hui où l'on célèbre à la fois l'anniversaire de la bataille de Lépante ( 7 Octobre 1571) et la dévotion du Rosaire, je vous invite à découvrir une oeuvre singulière à Aïti  (Pieve de Vallerustie) ...

 

Aiti vu de loin blog.jpg

 ce village de Castagniccia fièrement implanté dans un paysage à couper le souffle ...

l'église d'Aiti blog.jpg

en l'église st Etienne: vous pourrez tout savoir sur Aiti et son église en allant visiter le site amoureusement réalisé par René Casamatta:

http://aitipaese.canalblog.com

Dans cette église étonnante à plus d'un titre, nous allons rencontrer une iconographie bien en phase avec la commémoration d'aujourd'hui:

la Remise du Rosaire, par la Vierge et l'Enfant à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne. Jusqu'ici, rien de bien extraordinaire:

Remise du Rosaire détail haut blog.jpg

 cette dévotion est si coutumière dans nos églises de Corse que l'on finit par s'étonner lorsqu'elle manque. Mais qui donc sont  ces personnages énigmatiques représentés au registre inférieur sous ce premier groupe?

Remise du Rosaire détail bas blog.jpg

A gauche, le Pape Pie V et à droite, le Roi Philippe II d'Espagne, les vainqueurs de la Bataille de Lépante en ce 7 Octobre 1571 qui opposa la flotte chrétienne de la Sainte Ligue ( laborieusement liguée ...  ) à la flotte ottomane -

Je vous renvoie à l'oeuvre magistrale de Fernand BRAUDEL: la Méditerranée et le monde méditerranéen et aux pages foisonnantes qui resituent cette immense bataille dans le contexte pour le moins complexe de l'époque - en particulier dans le chapitre "Aux origines de la Sainte-Ligue: 1566 -1570".

Avec, en prélude, l'élection de Pie V, portant sur le trône pontifical le cardinal Ghislieri, "un de ces innombrables fils de pauvres en qui l'Eglise a souvent trouvé, au siècle de la Contre-Réforme, ses serviteurs les plus passionnés."(...). "A cette époque, ce vieil homme chauve, à longue barbe blanche, cet ascète qui n'a plus que la peau sur les os, est cependant d'une vitalité exceptionnelle, d'une activité sans bornes." (Braudel).

Et c'est ce pape visionnaire, vertueux, intransigeant jusqu'à la violence qui, par son ardente conviction qu'il faut mener une nouvelle croisade sans merci contre les Infidèles, va contribuer à l'armement maritime de l'Espagne,  sceller le destin de la Chrétienté alors mise à mal en Méditerranée par l'expansion ottomane, bref va arriver à constituer,  malgré les intérêts divergents des uns et des autres,  une alliance entre Venise (qui vit entre autres du commerce avec l'Empire Ottoman), les royaumes espagnols et les puissances qui leurs sont affiliés, comme la République de Gênes  : la prise terrifiante de Chypre (possession de la République de Venise) par les Ottomans en 1570 et le massacre qui l'accompagne convaincra la Chrétienté de l'urgence de cette coalition réclamée par Pie V.  La Sainte Ligue est née.

Sainte Ligue où brillera par son absence la (très catholique) France, elle-même alliée des Turcs depuis quelques décennies pour lutter contre l'hégémonie espagnole - alliance ambigüe à laquelle la Corse se trouvera mêlée lors du soulèvement de Sampiero Corso:

" On ne peut pas ( écrit le roi Philippe II ) laisser Sampiero (...) s'emparer de l'île entière, lui, un aficionado de la France qui ferait de la Corse une "scala para los Turcos moros enemigos de nuestra santa fe catholica"...

 

Revenons-en à nouveau au Rosaire. Pie V, entré très jeune chez les dominicains, voue un culte passionné à la Vierge et au Rosaire. Ce culte s'était développé au siècle précédent sous l'impulsion d'un autre dominicain, Alain de la Roche (1428/1475), qui avait en son temps contribué à la (re)naissance de nombreuses confréries du Rosaire.

Pie V demande donc à toute la chrétienté, pour aider la Sainte-Ligue dans sa croisade, de prier la Vierge du Rosaire et lui attribuera la victoire à l'issue de la bataille de Lépante...

Emile Mâle rappelle (dans l'Art religieux après le Concile de Trente): "Le Sénat de Venise fit inscrire sous un tableau de la bataille de Lépante (...) cette inscription: "Non virtus, non arma, non duces, sed Maria rosarii victores nos fecit" (Ce ne sont ni les armes , ni les chefs, ni le courage, qui nous ont donné la victoire, mais la Vierge du Rosaire)

Serpotta Bataille de Lépante Oratoire du Rosaire Palerme.JPG

(Serpotta: la bataille de Lépante et la Vierge du Rosaire, à l'Oratoire du Rosaire, à Palerme).

La dévotion du Rosaire s'était auparavant déjà  largement répandue sous l'impulsion de la Contre-Réforme: on avait bon espoir que le Rosaire ayant gagné la bataille contre les hérétiques albigeois, il serait également d'un grand secours contre tous les autres hérétiques - comme les protestants ... ou les Infidèles qui écumaient la Méditerranée.

117139417669.jpg

(Chapelle Sixtine, le Jugement dernier peint par Michel-Ange)

Ce Rosaire  était: "une chaîne qui unit la terre au ciel" (sainte Thérèse):

dans l'ensemble de la fresque du Jugement dernier de la Chapelle Sixtine, peint entre 1535 et 1541, quelques années avant l'ouverture du Concile de Trente (1545),

Michel Ange chapelle Sixtine l'ascension des élus  Rosaire salvateur.jpg

Michel-Ange montre un élu qui tend, pour les hisser vers le ciel, un rosaire à deux autres élus, soulignant ainsi l'importance du culte de Marie (en réponse aux protestants ...)

 

 

Une génération plus tard,  la bataille de Lépante:


bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

 

Dans le Golfe de Lépante, non loin de Patras en Grèce, sous le commandement du prince Juan d'Autriche, un tout jeune stratège de 24 ans lors de la bataille de Lépante et demi-frère de Philippe II, la Sainte Ligue aligne ses forces composées par l'Espagne, la République de Venise, les Etats Pontificaux, la République de Gênes (et ses Corses) , le Duché de Savoie, l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem. En face d'elle l'Empire Ottoman et ses alliés barbaresques, sous le commandement du kapudan pacha Ali Pacha Moezzin,

 

bataille de lépante,bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,algajola,fernand braudel,cervantès,don quichotte et la bataille de lépante

qui finira la journée la tête tranchée au bout d'une pique, pour le plus grand effroi des Ottomans ...

 

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

Un "recyclage" qui dit en dit long : exposé à Madrid, au Musée de la Marine, cet étendard d'un général des galères espagnoles en 1670, peint sur une voile de galère ottomane prise lors de la bataille de Lépante, un siècle plus tôt.

 

 

Veronèse 1572 Lépante.jpg

(Véronèse 1572, Gallerie dell'Accademia, à Venise)

 

             Un an après la bataille, Véronèse peint cette image de ce qui fut bien un carnage d'une violence indescriptible: côté ottoman, 62 galères coulées, 117 galères et 13 galiotes capturées -   les Turcs  perdent plus de 30.000 tués et blessés, 3.000 prisonniers; 15.000 forçats sont libérés. Côté Chrétiens, perte d'une douzaine de galères, 8.000 morts, 21.000 blessés ... Certes cette bataille est une victoire éclatante des Chrétiens sur les Infidèles, mais à quel prix!

Comme on le sait, Miguel de Cervantès, "le Manchot de Lépante",  y perdit l'usage de sa main gauche... On peut penser qu'il eut de la chance - et notre chance, à nous, est qu'il n'y perdit pas la vie. Il passera, après sa capture pendant son retour en 1575 par les Barbaresques, 10 années en captivité à Alger... de quoi, pour le moins,  affûter sa volonté de vivre et son sens de l'observation.

Il dira (dans son prologue de Don Quichotte) que la bataille de Lépante fut " le plus grand évènement que virent les siècles passés, présents, et que ceux qui viennent ne peuvent espérer" ...

"Heureux esprits qui francs du voile de la mort, pour le bien que vous fîtes vous vîtes élevés de cette vile terre au plus haut des cieux.

Une fureur, un honorable zèle ont animé vos corps et vous ont fait rougir de votre sang et du sang étranger la mer voisine et le sable des plages.

La vie vous fit défaut, non la valeur, et vos bras fatigués, en retombant vaincus, emportèrent la victoire.

Entre le mur et le fer, une si funeste chute vous acquiert à tout jamais la glore que donne le monde et celle que donne le ciel "

Don Quichotte, Partie I, chapitre XL: ce sonnet est intégré dans le récit du Captif, qui raconte, dans le chapitre XXXIX sa vie et ses aventures - dont sa participation à la bataille de Lépante:

"Et en cette journée -là, qui fut si heureuse pour la chrétienté, parce qu'en cette journée tout le monde fut désabusé de l'erreur où l'on était, croyant que les Turcs fussent invincibles sur mer " ...

bataille de lépante,bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,algajola,fernand braudel

 

Le Pape Pie V instituera, à la suite de Lépante,  la fête du Rosaire qui sera désormais célébrée dans toute la chrétienté chaque premier dimanche d'Octobre, en mémoire de la bataille de Lépante.


 

Si vous pouvez acquérir à la boutique de l'Ina un documentaire déjà bien ancien (1977) sur la bataille de Lépante, vous aurez une idée de ce que fut réellement cette bataille et de ce que vécurent les pauvres  bougres galériens enchaînés dans leurs excréments sur les bancs de leurs galères et autres galéasses, toutes origines confondues ... et parmi ces galériens, des corses ...

www.ina.fr/art-et-culture/musees-et-expositions/video/CPC77054136/lepante-1571.fr.html
 

Revenons à Aïti:

quant au personnage de Philippe II, fils de Charles Quint,  Roi d'Espagne en 1571, la Corse génoise de l'époque est sous sa suzeraineté, et de nombreux Cap Corsins  vont partir se battre au sein de la Sainte-Ligue:

"à partir de Macinaggio sur quatre galéasses (la Capitana, la Padrona, la Bastarda et la Quarta) armées par les Negroni de Rogliano. A l'issue de la bataille, gagnée par les Chrétiens sur les forces ottomanes de Sélim II, successeur de Soliman le Magnifique mort en 1566, la Vierge foulant aux pieds le croissant ottoman se mit à apparaître sur les drapeaux corses" (in: Les Corses, la Méditerranée et le Monde Musulman, p. 161, douzièmes Journées Universitaires de Bonifacio, Juin 2011éditions Piazzola)

Aiti Remise du Rosaire blog.jpg

 

Sur le Rosaire d'Aïti, entre Pie V et Philippe II, l'on a représenté des dévots et des dévotes en prière, et, au-dessus d'eux, un paysage maritime avec une côte battue par les flots: venant de la mer, évocation du danger toujours omniprésent des razzias barbaresques, dont on espère se protéger par l'intercession de la Vierge du Rosaire. Ce qu'elle a fait pour  la gloire chrétienne de Lépante, elle peut encore le faire au jour le jour pour les petites gens victimes de coups de main à terre ou sur mer... il faut bien continuer à vivre, cultiver, caboter, commercer malgré le risque ...

Murato le Rosaire Blog.jpg

(Murato, église du couvent, le Rosaire)

A Murato, l'église conventuelle des franciscains héberge un autre exemple de ce Rosaire accompagnés des vainqueurs de la bataille de Lépante:

Rosaire détail bas gauche.jpg

 st Dominique est  aux pieds de la Vierge en compagnie de st Pie V, st Jean-Baptiste,

Rosaire détail avec Jean-Baptiste, François, Philippe 2 et un Roi blog.jpg

st François, ste Catherine de Sienne, Philippe II, un roi (?) : cette peinture où couronnes et auréoles sont rehaussées de feuilles d'or est datable des années 1590/1610, donc assez peu de temps après la bataille de Lépante.

D'autres dévotions similaires se trouvent dans les églises de Corse, comme ici à Nonza, ce retable de 1613, date de l'érection de la confrérie du Rosaire:

 

le Rosaire, 1613 blog.jpg

(Nonza, église sainte Julie, le Rosaire)

 

La Vierge et l'Enfant, entourés de St Antoine Abbé et st Jean-Baptiste,


Nonza le Rosaire 1613 détail central blog.jpg

 remettent le Rosaire à st Dominique, ste Catherine d'Alexandrie (offrant un vaisseau  battant pavillon génois), Pie V, Philippe II, Don Juan d'Autriche , la reine Anne d'Espagne etc ...

bataille de lépante,bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,algajola,fernand braudel,cervantès,don quichotte et la bataille de lépante

don Juan d'Autriche: quel beau jeune homme!

bataille de lépante,bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,algajola,fernand braudel,cervantès,don quichotte et la bataille de lépante

... en tous cas un portrait proche des représentations habituelles de ce prince hors du commun, comme ici (à gauche) en compagnie d'autres vainqueurs de la Bataille de Lépante.

 

Et à Algajola, ce beau Rosaire du XVII°s....

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

qui présente une scène inquiétante:

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

 Algajola encerclée par seize galères barbaresques

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

battant le pavillon de l'Islam ...

 

Je vous renvoie pour toute cette thématique  à l'excellent article écrit par Michel-Edouard Nigaglioni dans: "Périls de mer et iconographie dans les églises de Corse", publié dans l'ouvrage collectif: Mer et religion, neuvièmes Journées Universitaires de Bonifacio (mai 2008), éditions Piazzola.

Michel Edouard Nigaglioni que je remercie ici à nouveau pour son aide et ce formidable travail mené patiemment depuis tant d'années pour mettre en lumière le patrimoine artistique et religieux de la Corse.

 

En appendice ...

A propos des galères de cette époque et plus particulièrement celle de Juan d'Autriche, consultez cet article très intéressant:

Sylvène Édouard « Un songe pour triompher : la décoration de la galère royale de don Juan d'Autriche à Lépante (1571) », Revue historique 4/2005 (n° 636), p. 821-848.
URL :

www.cairn.info/revue-historique-2005-4-page-821.htm.
DOI : 10.3917/rhis.054.0821.

 

Extrait:

"En 1568, durant les négociations pour la constitution d’une Sainte Ligue, Philippe II ordonna la construction d’une galère royale pour son jeune frère, don Juan d’Autriche, qu’il venait de nommer capitaine général de la mer. L’année suivante, l’humaniste sévillan Juan de Mal Lara élabora le programme iconographique pour la décoration des poupes extérieure et intérieure de la galère. Les décorations renvoyaient au discours messianique des Habsbourg, avec, entre autres, des représentations de la quête de la Toison d’or par Jason. Les tableaux et les statues de la poupe servaient à légitimer l’ambition hégémonique de Philippe II. Toutefois, l’essentiel du programme était destiné au capitaine don Juan pour le guider sur le chemin des vertus, à travers la représentation d’un combat intérieur pour le triomphe des vertus chrétiennes, les seules pouvant vaincre le Turc infidèle".

bataille de lépante et le rosaire en corse,aïti,murato,nonza,fernand braudel

 

une galéasse espagnole

hélas, non! ce n'est pas une image de la fameuse Galère royale de don Juan d'Autriche: mais il en existe une reconstitution au Musée de la Marine à Barcelone.


 

 

 

 

 

 

 

 

16/09/2011

les Journées du Patrimoine ... une précision ...

Dimanche matin, la visite commencera à Belgodère sous la conduite éclairée de notre ami érudit Louis Belgodère, qui nous entraînera non seulemnet dans l'église saint Thomas, mais aussi vers l'ancien couvent des Servites et à la chapelle saint Jean. Une matinée qui promet d'être riche d'enseignements.

fronton de l'autel servite de Belgodère blog.jpg

(le fronton du premier maître-autel à ailes de l'église conventuelle des Servites à Belgodère, conçu et réalisé par le maître ébéniste Marcangiole vers 1663, menuisier inspiré et originaire de ce village ... )


 

Sur le thème des pérégrinations du patrimoine, celui du couvent des Servites est particulièrement éclairant : voyage des autels, des statues, de l'orgue ... à suivre!

 

Pour l'ensemble du programme, voir la note précédente.

Je rappelle également la journée de demain, qui sera elle aussi riche de découvertes: la conférence sur les sepolcri nous amènera à la découverte de ce monde étonnant des mises en scène de la Semaine Sainte, à travers une iconographie foisonnante. Un univers qui pose de nombreuses questions.

11/09/2011

Mardi 13 Septembre, la Montagne des Orgues

 

Bandeau RECTO blog.jpg


Mardi 13 Septembre 2011:

une journée en HAUTE BALAGNE et dans le GHJUNSANI

Une journée initiatique et conviviale pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés villageoises, découvrir son riche patrimoine religieux, son histoire, ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et vous faire entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue pendant le parcours …

Ces parcours de découverte du patrimoine sont signalés dans de nombreux guides : Bleu,  Routard, Géo, Michelin, Arthaud …

Les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation de ce patrimoine.

 

 Accueil à 9h à COSTA, sur la place de l’église,

costa,speloncato,pioggiola,olmi cappella,vallica

 

puis découverte de l’étonnante petite église de COSTA ( orgue anonyme début 19°s.), de la Collégiale de SPELONCATO (et de son orgue Crudeli 1810), puis de la  vallée haute du Ghjunsani avec PIOGGIOLA (orgue Saladini 1844),  OLMI CAPPELLA (orgue anonyme 1805) , et enfin VALLICA …

costa,speloncato,pioggiola,olmi cappella,vallica

 

Renseignements et réservations au :

Tel : 04 95 61 34 85 - Portable : 06 17 94 70 72

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Sites : www.montagne-des-orgues.com/           elizabethpardon.hautetfort.com

 

08/07/2011

La Montagne des orgues jeudi 23 Juin 2011

 

Mardi 12 Juillet

une journée en Haute Balagne et Ghjunsani

 

palasca,vallica,olmi cappella,pioggiola,speluncatu

St Joseph au travail à Palasca


Accueil à Palasca à 9h sur la place de l’église, puis visite de Vallica, Olmi Cappella, Pioggiola et enfin de Speloncato …

 

angelots de l'Assomption blog.jpg

les angelots de l'Assomption à Palasca

La journée, commencée dans la belle église de Palasca se déroule en partie dans la vallée haute du Ghjunsani, sous le tutélaire Monte Padre (2390 m),  une région de montagne granitique magnifique et lumineuse dont les habitants travaillent à préserver le patrimoine naturel et humain : évocation des légendes, vitalité du tissu social et des confréries, du chant polyphonique, des orgues historiques, et présence internationale du théâtre de l’Aria …

palasca,vallica,olmi cappella,pioggiola,speluncatu

le petit orgue d'Olmi Cappella

Cette balade patrimoniale et musicale  vous permettra de monter à la tribune des orgues historiques pour comprendre leur fonctionnement et elle se terminera dans le beau village médiéval de Speloncato, avec sa Collégiale – la première  des quatre de Corse  avec l’un des plus beaux instruments de l’île.

Speloncato paysage.jpg

sur son éperon rocheux, Speluncatu

 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85/ 06 17 94 70 72

E mail : elizabethpardon@orange.fr

 http//:elizabethpardon.hautetfort.com

www.montagne-des-orgues.com

Vallica sta reparata.jpg

à Vallica, Santa Devota (Giacomo Grandi)


 

16/05/2011

la Montagne des Orgues: vendredi 20 Mai

RECTO blog.jpg

VENDREDI 20 MAI 2011 :

une journée en CASTAGNICCIA

 

 

Accueil à Ponte Novu, à 9h15, sur le parking de la poste, face au pont historique réhabilité, puis découverte des admirables fresques de San Tumasgiu de Castellu di Rustinu,

la gourmandise.jpg

                                          (l'enfer)

 

ange au cistre blog.jpg

                                    (un ange musicien)

 

puis des églises baroques à Piedicroce (où l’on entendra l’orgue le plus ancien de Corse),

 

castelludi rustinu,piedicroce,ficaghja,la porta,stoppia nova,santa maria di rescamone

                        Ficaghja et son sepolcru ,
puis La Porta (où l’on entendra une petite merveille d’orgue de couvent) , et enfin ...

 

Sta Maria di Rescamone ensemble blog  église et baptistère paleo.jpg

du site paléo-chrétien et roman de Santa Maria di Rescamone à Valle di Rustinu.



Renseignements et réservations au :

Tel : 04 95 61 34 85 / 06 17 94 70 72

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.montagne-des-orgues.com/