Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2011

Deux videos autour de l'orgue de Costa

L' orgue anonyme (début XIX°s.) de l'église san Salvatore de COSTA

 

 

costa clavier et pédalier blog.jpg

 

 

A  prendre comme un témoignage amateur et amical de ce petit orgue attachant, classé Monument historique et  restauré par Alain Sals et Alain Faye, pour la partie instrumentale, et par le regretté Pierre Sibieude , pour la partie décor de la tribune et du buffet (décor de Bernardu Zigliara, 1819). A propos de cette restauration, voir les notes des 4 et 7/12/ 2007.



Merci à l'ami Gerard Adriaanse (Pays Bas) qui l'a aimé, enregistré et envoyé!

 


 

13/02/2011

" Si simples sont les images, si saintes ..."

 

Balade proche sous Costa,

avec HÖDERLIN (et JACCOTTET)

"Si simples sont les images, si saintes,

que parfois on a peur, en vérité,

Elles, ici, de les décrire ..."

(Hôlderlin, "En bleu admirable")

 

 

 

invitation à la balade blog.jpg

 

arbres et plaine blog.jpg


FEV 2011 le vieux chêne blog.jpg


le vieux chêne tronc blog.jpg

 

"Chacun trouve pourtant sa joie et qui donc la dédaignerait entièrement? La mienne, c'est maintenant le beau temps, le gai soleil, la verdure, et je ne puis me reprocher cette joie, quel que soit le nom qu'on lui donne. D'ailleurs je n'en ai pas d'autre sous la main, et même si j'en avais une, je n'abandonnerais et n'oublierais jamais celle-ci, car elle ne fait de tort à personne, ne vieillit jamais et l'esprit y trouve tant de signification; et quand je serai un enfant aux cheveux gris, je voudrais que le printemps, l'aurore et le crépuscule me rajeunissent chaque jour un peu davantage, jusqu'à ce que je sente venir la fin et que j'aille m'asseoir dehors pour m'en aller vers la jeunesse éternelle."

(lettre de Hôlderlin à sa soeur , en juillet 1799, citée par Philippe Jaccottet - in: Paysages avec figures absentes, nrf  Poésie Gallimard)

 

paysage avec San Bastianu blog.jpg

 

 "Tout proche

Et difficile à saisir, le dieu ! "

(Hölderlin, "Patmos", citation idem de P. Jaccottet)

 

 

 

 

 

 

 

20/01/2011

Sentiers de Balagne, suite

 

Des sentiers et des hommes:

sentiers de la nécessité et sentiers de loisir

carte sentiers.jpg

(voir le site de la Communauté de communes du Bassin de vie de l'Ile Rousse: CCBVIR)

Un projet ambitieux de réouverture de ces sentiers vitaux qui irriguèrent des siècles durant  la vie des villages de Balagne s'est concrétisé ces derniers mois, grâce à la volonté conjuguée de l'association du Pays de Balagne et des trois intercommunalités: Calvi-Balagne, Bassin de vie de l'Ile Rousse, et e Cinque Pieve di Balagna.

pancarte 1 blog.jpg

Un investissement lourd pour permettre aujourd'hui la redécouverte de ce maillage serré des chemins entre les villages, entre lieux d'habitation et lieux de travail:  ces sentiers répondaient autrefois à une nécessité vitale pour un monde rural d'agriculteurs et de bergers  en perpétuel mouvement. Les sentiers autrefois utilisés au quotidien ne connaissaient pas de problèmes d'entretien: sous le sabot et la dent des ânes et des chevaux, ronciers et  broussailles n'avaient pas le temps de s'installer ... Ce monde a  bien changé:  beaucoup d'anciennes exploitations ont cessé depuis longtemps de nourrir leurs familles, on ne descend plus par ces sentiers  pentus pour semer, récolter, cueillir, vanner, moudre ... et la farine, bien trop blanche pour être honnête nous arrive sans efforts en jolis paquets bien conditionnés. Bref nous voici désormais à l'ère de la grande surface,  du 4X4 et du téléphone portable ...

Ce monde ancien n'est plus. Il a pourtant laissé cet héritage d'un patrimoine rural qu'il faut apprendre à connaître , à condition de le à  parcourir autrement qu'en voiture. Un important travail a été fait en 2010 pour la Balagne: dégagement des sentiers, balisage et signalétique sont déjà en place, de quoi marcher dès maintenant entre les villages sans se perdre ni buter sur des obstacles infranchissables grâce à l'installation de portails qu'il ne faudra pas oublier de refermer derrière soi. Nous sommes toujours au pays des bergers et notre liberté doit respecter celle des troupeaux ...

pancarte Monticellu Belgodère blog.jpg

           ... et à pas d'hommes ...

pont génois blog.jpg

enjamber l'histoire (pont génois)

San Rocu sous Belgodère blog.jpg

découvrir les petites chapelles (San Roccu)

 

 

 

Palasca paysage blog.jpg

se réjouir de la beauté du monde (Palasca)

A Vaccaghja mangeoires dans un mur blog.jpg

du travail des gens d'hier

labours blog.jpg

et d'aujourd'hui

sous Belgodère blog.jpg

voir autrement le village (Belgodère) d'en-dessous

 

Costa blog.jpg

(Costa)

 

pancarte boucle San Bastianu blog.jpg

vers San Bastianu ...

san Bastianu et nuages blog.jpg

(San Bastianu)

 

 

vue sur Speluncatu blog.jpg

au loin voir Speluncatu ... y aller à pied par les sentiers.

Ces sentiers qui doivent faire l'objet d'un entretien régulier: mais le meilleur service que l'on puisse leur rendre, c'est de les utiliser en gardant en mémoire la présence de tous ceux qui, par le passé, les ont sillonnés au gré de leur nécessité .

 

Ce projet est né du désir de dynamiser ces 944 km2 de territoire rural de la Balagne et d'offrir des itinéraires intelligents non seulement aux touristes mais également aux gens de Balagne: parcourir "son" territoire et se le réapproprier au pas de l'homme c'est aussi aller à la rencontre de "sa" mémoire collective, en particulier à travers les nombreux lieux-dits encore présents sur les cadastres - en sachant toutefois qu'autrefois chaque parcelle de terrain portait un  nom et avait son histoire ... L'occasion aussi de découvrir le "petit patrimoine" des fontaines, des fours à chaux, des moulins, des murs, des aires de battages ...

Ce devrait être une obligation pour les  enfants des écoles de les familiariser avec leur patrimoine rural, comme c'est déjà le cas, par exemple, avec les enfants de l'école d'Olmi Cappella, dans le Ghjunsani grâce à la complicité et le travail opiniâtre de Santu, leur infatigable et cher mentor, et de tous les bénévoles de cette magnifique région ... Allez donc visiter leur site:

www.ecolepublique-olmicappella.com

 

 

Vallica blog.jpg

 

(Vallica)

Sans oublier à chaque fois que cela sera possible de rentrer dans le coeur du village: l'église ...

Ne jamais oublier que ce sont ces mêmes gens qui piochaient la terre et couraient derrière les troupeaux  qui ont créé ce merveilleux patrimoine religieux populaire,  si festif ...

Costa voûte.jpg

l'occasion d'admirer l'exubérance des décors (Costa: la voûte de San Salvatore)

 

 

orgue blog.jpg

 

 ... et d'entendre leurs orgues ... (Costa),

à l'initiative de l'Association Saladini de Speluncatu , dans le cadre des journées de découverte de "La Montagne des orgues", qui va proposer, hors été, des balades patrimoniales sur ces sentiers autour des villages proches: Belgodère, Occhjatana, Costa, Ville di Paraso, Speluncatu ...

www.montagne-des-orgues.com

(à suivre !)

Merci à Alain Colombani de Speluncatu qui oeuvre avec passion depuis tant d'années à l'ouverture de ce réseau des sentiers, et à Olivier Franceschini, du CCBVIR, pour la qualité de son travail et de son accueil!

 

 

 

 

 

 

 

29/07/2010

CONCERTS ET CONFERENCES ... une actualité chargée!

Tout d'abord ce fort joli concert de demain vendredi 20 Juillet dans la délicieuse église de Costa: nous accueillons avec grand plaisir Catherine Zimmer-Lorenzi (orgue) et Yves Grollemund (fûte à bec) pour un beau programme baroque:
costa affiche juillet 2010 blog.jpg
Demandez le programme!

[ Dio vi salve regina

Johann Jakob Froberger (1616 – 1667) Toccata

L’art de l’ornementation est un des aspects les plus marquants de la composition musicale à cette époque.

À l’aube de ce 17ème siècle que l’on allait dénommer « baroque », tout exprime l’ivresse de la musique instrumentale : virtuosité, ornementation, diminution, improvisation. Dans ses toccata (pièce destinée à être toquée c'est-à-dire jouée

sur l’instrument), Froberger utilise avec science tous les aspects de la musique instrumentale de son époque.

Dario castello (ca 1590 – ca 1630) sonate prima

allegro – adagio – allegro – allegro - adagio

Dario Castello fut maitre de chapelle de l’église saint Marc à Venise

vers 1625 ; il a publié deux recueils de Sonate concertate in stil moderno per sonar nel organo, overo spineta con diversi instrumenti, à 2 et 3 voix et basse continue. Ces sonates,encore librement construites, dénotent un goût nouveau pour la virtuosité.

Girolamo Frescobaldi (1583 – 1643) Toccata prima

Principal maître du clavecin et de l'orgue en Italie pendant la première

partie 17ème siècle, sa renommée dépassa la péninsule italienne et son

influence s'étendit, notamment par l'intermédiaire de son disciple Froberger, dans le reste de l'Europe musicale.

Son oeuvre est marquée du sceau de son génie de mélodiste. Le style de Frescobaldi, très personnel, fait une large place aux dissonances,

à la modulation, aux ruptures subites de rythme, à l'invention mélodique toujours renouvelée qui évoquent l'improvisation.

Louis Couperin (1626 – 1661) allemande et passacaille

Membre d’une célèbre dynastie de musiciens, Louis Couperin fut organiste à Saint

Germain ainsi que claveciniste et gambiste. C'est son oeuvre pour le clavecin qui le fait passer à la postérité. Ces pièces (environ 130) ne furent pas éditées de son vivant, mais rassemblées dans plusieurs recueils manuscrits. Elles sont groupées sous la forme de suite de danses. Ses préludes non mesurés à la manière des luthistes et ses chaconnes sont les pièces les plus personnelles et les plus remarquables.

Henry Purcell (1659 – 1695) ground in Gamut

anonyme ground Pauls steeple

Le ground est une basse obstinée sur laquelle se développent des variations ou diminutions. Ce principe d’écriture fut utilisé dans tous les styles de l’époque baroque:

français (dans les passacailles et chaconnes), italien (variations sur la follia), anglais (divisions sur les ground), espagnol (differencias), allemand (variations sur un choral).

catellulurcu

Johann Ludwig Krebs (1713 – 1780) choral Jesu meine Freude

Krebs était un des trois fils de l'organiste et Kantor de Weimar, Johann Tobias Krebs duquel il a reçu les premières

instructions musicales. En juillet 1726 Johann Ludwig devient élève de l'école de l’église saint Thomas de Leipzig. Il fut élève privé et copiste du Cantor Johann Sebastian Bach.

Pietro Castrucci (ca 1679 – 1752) sonate pour flûte et basse continue en ré mineur

adagio – allegro – largo – allegro

Elève de Corelli, Pietro Castrucci a conduit l’orchestre d'opéra de Haendel à Londres pendant plus de 22 ans et a été un violoniste très populaire. Il a inventé la violetta marina (un type de viole d’amour). Ses oeuvres incluent des sonates

pour violon, flûte, et des concerti grossi dans un style virtuose.

Giovanni Picchi ( 1575 ? – 1643)- Saltarello del pass’e mezo – Todesca (1621)

On sait peu de choses de sa vie : seul est assurée sa période d'activité entre

1600 et 1625. Il est présenté jouant du luth sur la page de garde de la Nobiltà di Dame

(Venise, 1600) ce qui nous renseigne sur l'estime dont on le créditait à son époque

comme maître de ballet et l'importance comme maître de luth. Il est ensuite connu

comme organiste de la basilique Santa Maria dei Frari (Casa Granda) à partir de 1615 et jusqu'en 1625. Le 5 mars 1623 il est nommé organiste de l’école de San Rocco.

Il publie les huit oeuvres pour clavier incluses dans les Intavolatura di balli d'arpicordo (chez l'éditeur Vincenti, Venise 1618, rééd. 1621) ainsi qu'un recueil séparé Canzoni da sonar (Venise 1625), composé de 16 canzonas et de trois sonates pour diverses combinaisons de vents et cordes.

Les Intavolatura di balli d'arpicordo sont l’un des plus importants recueils italiens de

danses pour le clavier du début du17ème s. L'écriture, très personnelle témoigne de l’émergence d’une littérature destinée au clavecin.

« Je promets de montrer des choses d’une manière différente de l’habituelle, et pour cela les étudiants trouveront non seulement les oeuvres difficiles à jouer, mais encore presque impossibles à lire. » Picchi, Préface des balli d'arpicordo)

L'oeuvre de Picchi est d'ailleurs caractérisée par sa bizarrerie. Il prend soin d'ajouter dans sa préface :

« J’avise ceux qui pourraient, dans de nombreux endroits, découvrir quelques unes de mes

musiques discordantes et comportant des fausses notes : malgré tout, si on les joue telles

qu’elles sont écrites et non différemment, on entendra des mélodies suavissimes... »

Bernardo Storace (1637 – 1707) passagagli (Venezia 1664)

Les seuls détails de sa vie qui nous sont connus sont ceux figurant dans l'édition 1664 de ses travaux, Selva di varie

compositioni d'intavolatura per cimbalo et organo, dans lesquels le compositeur est décrit comme « sous-maître de Chapelle à Messine (Sicile)». Cette collection d’oeuvres se compose d'une série de variations sur des danses célèbres de l'époque, parmi lesquelles on compte le « Passagagli » (une forme espagnole de danse qui s'est probablement produite à la fin du XVIe siècle) ; celles-ci constituent une des premières apparitions du terme « pastorale » dans le domaine purement instrumental. ]

°°°°°°°°°°°°

Samedi dernier, 24 Juillet  à la cathédrale saint Jean-Baptiste de CALVI:

les sonneurs à Calvi 24 juillet 2010 blog.jpg

 

le concert des amis sonneurs de trompes de chasse en dialogue avec l'orgue historique tenu par votre servante ... Toujours aussi puissant (les trompes, car l'orgue, lui, n'était pas au mieux de sa forme: vivement la visite attendue du facteur d'orgue Barthélémy Formentelli).

24 Calvi orgue Ciurlo StJean B blog.jpg
le bel orgue Ciurlo 1774, restauration Formentelli
°°°°°°°°°°°°°°
... et ce dimanche dernier 25 Juillet, à l'église saint Michel de PIEDIGRISGIU,
Piedigrigsio volets ouverts blog.jpg
(le petit orgue anonyme de Piedigrisgiu, 1843, remis en voix par J.L. Loriaut)
 ce fut la conférence/exposition de photos sur le patrimoine des orgues de Corse, manifestation organisée dans le cadre des 40 ans de Renaissance de l'Orgue Corse :  les amis du village étaient venus nombreux écouter leur petit orgue et participer au débat qui a suivi la présention des orgues ... Une fois de plus, Piedigrisgiu se distingue par l'extrême chaleur de son accueil, en témoigne ce gâteau fabuleux (bien arrosé!) qui nous attendait en clôture de la journée :
25072010180.jpg
... de quoi nous regonfler le moral, s'il en était besoin!
Altiani Hérodiade.jpg
Enfin, à ALTIANI, église de de Santa Nunziata, ce Samedi 30 Juillet, j'aurai l'honneur de présenter le riche patrimoine iconographique de l'église paroissiale ...
(à suivre pour le programme de la semaine prochaine, si Diu vole!)

 

 

06/06/2010

la journée de découverte des élèves du conservatoire d'Ajaccio

Aujourd'hui, nous avions le plaisir d'accueillir les enfants et les adultes du Conservatoire de Corse Henri TOMASI, et plus particulièrement ceux de la  classe de clavecin de Catherine Zimmer ainsi que son Ensemble de Musique Ancienne pour une journée fatigante (ils étaient partis le matin en car d'Ajaccio ...) mais riche ! de découverte des orgues historiques de Costa et de Speluncatu suivie d'un concert  à la Collégiale de Speluncatu. Pour certains,  qui avaient eu la chance de participer les années précédentes aux stages de formation sur les  orgues historiques de Corse, organisés par Renaissance de l'Orgue Corse, c'était des retrouvailles avec ces merveilleux  instruments . Pour beaucoup c'était une première ...

Merci aux amis de Costa qui nous ont ouvert leur espace privé ... et logistique!

Quelques images ...

 

Tout d'abord sur le petit orgue anonyme (début 19 ème siècle) de COSTA,

(Restauration Alain Faye et Alain Sals)

et sous l'oeïl vigilant et attendri de Catherine,

Costa 1.jpg
... en fait, sous les doigts, ce n'est pas si différent que ça du clavecin ... mais pour le son, c'est autre chose, non?
Costa 2.jpg
les grandes, Bach, et le petit orgue
 découverte de l'octave courte
Costa 3.jpg
... tout dans la tête ...
Costa 5.jpg
... à deux c'est bien aussi ...
Costa 6.jpg
... dis, t'aurais pas du Zipoli ? ...
Speloncato 1.jpg
... à Speluncatu, sur l'orgue Crudeli (1810) ...
mieux vaut  choisir entre regarder ses doigts ou la partition ...
Pas de problème!
Speloncato 3.jpg
... concentrée ...
Speloncato 5.jpg
... pleine d'assurance ...
Speloncato 2.jpg
les touches sont plus larges qu'à Costa,
 d'autres sonorités aussi :
eh oui! chaque orgue est différent !
Speloncato 6.jpg
Mais vient l'heure du concert:
petit raccord avant l'arrivée du public ...
Speloncato 7bis .jpg
Devant un public nombreux,  tout d'abord  les flutistes à bec sont à l'honneur :
danceries d'Etienne Du Tertre (16 ème s.) et concerto de Joseph de Boismortier (+ 1755),
tout en légèreté : tout comme les laudes passionnées, chaque matin à l'aube, des  oiseaux mes amis tout autour de la gare ...
speloncato 10.jpg
 ... puis l'ensemble ...
speloncato 9.jpg
... pour des concerti qui mettaient en valeur tour à tour les jeunes musiciens:
Speloncato 7.jpg
Concerto pour violon d'Etienne Mangean (18 ème s.): Léa Antona au violon,
concerto pour violoncelle d'Antonio Vivaldi (faut-il le présenter ? + 1741):  Antoine Charlez au violoncelle,
concerto pour clavecin de Michel Corrette (+ 1795): Petru Casanova au clavecin solo et Lisandru Gambarelli à l'orgue positif,
concerto pour flûte à bec de Michel Corrette : "Le voyage du berger fortuné aux Indes Orientales" (!): Pierre Bossennec à la flûte à bec solo
speloncato 11.jpg
Bravo à tous pour tout ce bel enthousiasme ...
Bravo aussi pour le choix des musiques parfois fort peu connues et bien agréables à découvrir!
Merci à Catherine et à Yves qui rendent possibles ce partage et cette aventure musicale ...
Merci à tous ces jeunes musiciens de prendre le temps, dans leur vie d'ados et de lycéens, de travailler à ce partage ...
Merci à l'Ecole de Musique d'Ajaccio qui a permis ce déplacement!
Merci aussi aux amis de l'association Saladini de Speloncato qui a bien accueilli tous ces jeunes musiciens ...
Et une pensée très affectueuse à Paul qui n'a pas pu se joindre à nous aujourd'hui et à qui l'on souhaîte un très prompt rétablissement !
Catherine m'envoie ce message:
"Les enfants étaient plus que ravis, cette journée restera gravée dans leur
mémoire toute leur vie je pense, c'était pour certains une véritable aventure,
et pour d'autres une révélation.Les grands ont chanté avec leur guitare jusqu'à
Ajaccio, pleurant presque à la fin car c'était la dernière prestation de
l'ensemble pour cette année (il faut bien qu'ils révisent un peu le bac
maintenant!)
Je te remercie vraiment de ton accueil, de ton enthousiasme, de ta passion que
tu partages volontiers.
Remercie aussi chaleureusement ton association pour la collation qui nous a été
reservée à la fin du concert;

On me demande déja où on va l'an prochain...


Mille bises
Catherine