Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2014

la Montagne des Orgues, jeudi 21 août en Castagniccia

Association Saladini de Speloncato

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

Itinéraire pastoral et musical

à la découverte du PATRIMOINE

 

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.

 

Crucifixion et Mère blog.jpg

San Tumasgiu

Cette semaine :

Jeudi 21 Août 2014

une journée en CASTAGNICCIA

 

corse avril 07 104.jpg

La Porta

Accueil à Ponte Novu, à 9h, sur le parking de la poste. Découverte des fresques de la chapelle San Tumasgiu à Castellu di Rustinu, puis des églises baroques de Stoppia Nova (Notre-Dame du Mont-Carmel, une petite merveille de l’art baroque récemment restaurée), La Porta (église saint Jean Baptiste et son petit orgue Maracci de 1780 ), Verdèse (église saint Sébastien et son orgue Agati-Tronci de 1896), Piedicroce (Saint Pierre et Saint Paul, et son orgue historique Spinola, le plus ancien de Corse, 1619) …

 

DSC_0091.JPG

 

2 b-  Piedicroce orgue Spinola clavier ancien et augmenté détail.jpg

 Piedicroce

Ces parcours reposent sur le bénévolat et les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.Ils sont recommandés par de nombreux guides : Arthaud, Bleu, Geo, Michelin, Routard, Petit Futé et ont fait l’objet de plusieurs reportages pour les télévisions nationales et internationales …

 

 

 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85 / 06 17 94 70 72

 

31/03/2014

Balade en Casinca, via FAGEC

«In vivo» nous emmène cette semaine en Casinca, pour une balade patrimoniale sur ce territoire de la Haute-Corse. Christophe Zagaglia a donné carte blanche à Stéphane Orsini. Stéphane est agent à la communauté des communes de Casinca, en charge de la culture et du patrimoine, il est aussi spécialiste de l'histoire médiévale de la Corse. Il nous propose une visite patrimoniale de la microrégion. Nous sillonnerons ensemble les villages de l'ancienne pieve de Casinca à la découverte de certains de ses édifices et lieux remarquables...

Ce reportage sera diffusé en extraits sur les ondes de Radio Corsica Frequenza Mora (RCFM) : du mardi 1er au vendredi 4 avril, à 7h55 ; du mardi 1er au jeudi 3 avril, à 12h40 ; du lundi 31 mars au vendredi 4 avril, à 16h30.

Le magazine sera diffusé en intégralité : le dimanche 6 avril, entre 15h et 16h ; le mercredi 9 avril, entre 21h et 22h.

Bonne écoute !

 

21/01/2014

2- le blues des orgues historiques de Bastia: l'orgue de l'oratoire Sainte Croix de Bastia

Dans la continuité de la note précédente, je réédite cette note d'avril 2010
 Mais pourquoi donc restaurer les orgues de Corse?
Un cas de figure particulier parmi tant d'autres:
dans la cité de Bastia,
l'orgue de l'Oratoire Sainte Croix,
"cappella della Santissima Annunziata,
oratorio della veneranda confraternita
della Santa Croce"
orgue Ste Croix Bastia ensemble blog.jpg
Mardi 20 avril 2010, avec l'aide précieuse d'Emile Tomasi,  de Frédéric Antomarchi et de Jean-Baptiste Raffali, il m'a été possible de rendre visite à quelques un(e)s des orgues les plus intéressant(e)s de Bastia .
 Ici, le magnifique petit orgue de l'Oratoire Sainte Croix à BASTIA, classé monument historique en 1992,  attend toujours un  réveil espéré dans son écrin fastueux, théâtral et doré ...
*
L'orgue, construit à l'origine pour la confrérie  de la Conception (dépendant de l'église saint Jean-Baptiste) de la ville basse de Bastia ,  par le  facteur  romain Biasio VISCHEA, fils de Brutus Vischea,  va être vendu en juin 1642 à la vénérable confrérie de la Sainte Croix  (dépendant de l'église cathédrale Santa Maria Assunta ) de la ville haute . Le beau buffet XVIIe de l'époque que l'on peut admirer aujourd'hui abrite une tuyauterie datant de la reconstruction en 1762 de l'orgue,  vraisemblablement, d'après Sébastien Rubellin, par le  milanais Giuseppe LAZARI , auteur de nombreux instruments en Corse entre 1747 et 1761 ... L'orgue a connu plusieurs interventions plus ou moins heureuses au cours des siècles suivants - de Giovan Filippo SISCO  à partir de 1793 , puis des frères Luigi et Giovanni De FERRARI à partir de 1841 , puis de Joseph ORLANDINI à partir de 1880; au XXe, Antonio de FERRARI entretient l'orgue, puis Giuseppe TRONCI en 1931, jusqu'au relevage en 1954 effectué par Claude Hermelin ... 
*
Je vous renvoie à la notice détaillée rédigée par Sébastien RUBELLIN dans la belle monographie  sur l'Oratoire Sainte Croix, réalisée sous la Direction du Patrimoine de la Ville de Bastia en 2002.
*
orgue ste Croix de Bastia blog.jpg
 (La tribune reconstruite vers 1762, oeuvre de Stefano Solari, repeinte  autour de 1856)
Double dédicace de cet orgue: 
au centre de la tribune, une scène de l'Annonciation,
et au centre du fronton interrompu couronnant le buffet XVIIe, la Croix dans sa gloire rayonnante.
 
 C'est que cette confrérie de la Sainte Croix est placée sous la protection de la Vierge de l'Annonciation :
 
  tableau Annonciation autel blog.jpg
(Au-dessus du maître-autel, l'Annonciation peinte en 1633 par le florentin Giovanni Bilivert)
Ce thème de l'Annonciation se trouve répété à différents endroits de l'édifice, sur la voûte, sur le tableau du maître-autel, sur les stalles des confrères ...
Toujours est-il que cette confrérie de la Sainte Croix accueillait environ 300 confrères au milieu du XVIIe (cf. la monographie citée plus haut) et qu'elle avait un rôle primordial pour la vie de Bastia  alors génoise : non seulement   elle s'attreignait aux obligations habituelles des confréries, prières, processions, charité envers les misérables et les défunts dont elle organisait et assumait les funérailles , mais de plus elle gérait depuis 1596 l'hôpital voisin dédié aux infirmes, aux enfants trouvés, aux pauvres.
 
  C'est la confrérie la plus ancienne de la ville (début XVe), mais ce n'est pas la seule. Deux autres confréries ne vont pas tarder à rentrer en concurrence avec cette confrérie Sainte Croix, alors dirigée par les Génois: les Corses de la ville basse "font sécession" et créent celle de Saint Roch puis celle de l'Immaculée Conception. Des rivalités qui vont se traduire par la reconstruction d'oratoires plus vastes et par une compétition acharnée dans le faste des décors et des cérémonies .
 
 Lacréation des orgues de ces trois confréries s'inscrit dans cette dynamique et traduit leur volonté de se distinguer par l'excellence ... Elle souligne aussi l'intensité de la vie musicale de cette cité génoise, où chanteurs et musiciens étaient nombreux, le maître de chapelle et organiste accompagnant les offices à l'orgue lors des jours de fête ...
 
sainte Croix clavier blog.jpg
Le clavier de l'orgue de sainte Croix refait en 1841 par les frères Luigi et Giovanni De Ferrari ...)
 

ste Croix tuyaux de façade blog.jpg

(et sa tuyauterie de 1762 :
même modifié au cours de son histoire, cet orgue reste l'un des plus anciens et des plus intéressants de l'île.)
Ste Croix, la voûte blog.jpg
(au centre de la voûte, le médaillon peint en 1758 par le bastiais et membre de la confrérie de Sainte Croix,
Saverio Farinole  , représentant l'Annonciation)
 
Même le très chauvin Prosper Mérimée, missionné en 1839 pour inspecter le patrimoine de la Corse par l'administration des Beaux-Arts,  habituellement peu enclin à célébrer l'art baroque italianisant de l'île - la prise en main de la Corse par la France est encore trop fraîche et l'Italie encore trop présente au goût du pouvoir français dans les moeurs quotidiennes et culturelles des corses - ,  notre Prosper, donc , va être ici impressionné par tant de richesse et de luxe ostentatoires ...
*
Le raffinement de l'ensemble du décor barocheto génois de cette confrérie trouverait un accomplissement prestigieux si l'on arrivait à débloquer le dossier de la restauration de l'orgue.  Redonner sa voix à l'église Sainte Croix contribuerait à enrichir le statut de Ville d'Art et d'Histoire de Bastia en la dotant d'un lieu particulièrement harmonieux pour la musique sacrée et la musique de chambre. Digne des plus belles capitales européennes ... et surtout digne des confrères actuels qui continuent d'y faire vivre la tradition de l'oratoire.
 
Les anciens Bastiais avaient su conjuguer ici dans une même émotion la beauté des images et celle de la musique pour la plus grande gloire de Dieu ... et de la cité . Leurs descendants actuels ont fait d'immenses efforts pour entretenir, restaurer et transmettre au mieux ces décors stuqués élégants et gais, mais on attend aujourd'hui que renaisse le chant de l'orgue en osmose avec  l'esprit barochetto des ors, des lapi-lazuli, des turquoises : faire l'impasse de cette restauration , serait se condamner à vivre amputé d'un sens essentiel à la perception de cette église.
Enfin cet orgue dont on pourrait aisément retrouver l'âme du XVIIIe, donnerait cet exemple de l'esthétique musicale de l'époque qui manque aujourd'hui à la ville de Bastia. Rappelons que le magnifique orgue Serassi (1844) de la cathédrale Sainte Marie toute proche honore l'évolution musicale du XIXe siècle : Bastia mériterait bien de retrouver toute la diversité de cette richesse organistique, d'autant que la ville est dotée d'une  classe d'orgue au sein de son école de musique ...
 
Il faudrait  qu'enfin l'on reconnaisse cette place primordiale du  patrimoine des orgues au sein de la Corse, un riche héritage qu'on nous envie dans l'Europe toute entière mais dont on ne sait toujours pas saisir les enjeux humains et économiques sur l'île .
l'archange Gabriel, stalle du Prieur blog.jpg
 
(l'archange Gabriel, stalle du Prieur)
... à suivre, pour les images des confréries de saint Roch et de l'Immaculée Conception ...

06/10/2013

Un nouveau site sur les chapelles romanes de Corse

A découvrir!


http://www.corse-romane.eu/spip.php?page=contexte


Je vous invite à découvrir ce nouveau site très intéressant mis en ligne par mes amis Claudine et Philippe Deltour: pour tous les amoureux de la Corse romane, enfin un site utilisable pour localiser et trouver ces innombrables chapelles dont la connaissance et l'amour nous vient en premier de l'énorme somme de travail effectué pendant des décennies par la grande archéologue Geneviève Moracchini-Mazel ...

Et, ce qui ne gâche rien, les photos sont fort belles!

 

28/06/2013

500 ans d'histoire au Couvent San Francescu de Caccia

  

 Le couvent San Francescu de la Pieve de Caccia, implanté sur le col qui relie les communautés de Moltifau et Castifau ...

 

façade latérale.jpg500 ans d'histoire de ce haut lieu vont être célébrés à partir du 24 Juillet à Castifau: je relaie cette information confiée par l'historien Jean-Raphaël CERVONI, enfant de Castifau.

Rappel:

Le couvent a été fondé en 1510 par Giovacchino, un religieux franciscain originaire du village aujourd'hui abandonné de Sepula, proche de Moltifau et Castifau.

 

couvent de caccia,castifao,moltifao,famille stuart

Ruines de Sepula (merci Colette!)


Ecoutons J.R. Cervoni:

"Le couvent, dont on dit que Fra Giovacchini aurait lui-même dressé les plans était très modeste au départ, peut-être même construit en bois; il comporta bientôt dortoir, réfectoire, cuisine, salle capitulaire, déambulatoire ouvrant sur une cour intérieure et surtout une église dédiée à Saint François.


En 1553, au temps des Guerres de Sampiero, la région est dévastée, le couvent est détruit par les Génois et abandonné.


Grâce au père Gardien, fra Agostino della Popolasca, les bâtiments vont être restaurés, agrandis et améliorés. L'église est reconsacrée en 1569; on y vénérait deux reliques: San Grato et Santa Costanza ("due cosce"). Ces saints étaient fêtés le 5 décembre.


Vers 1750 on construit une seconde église.

Le 8 août 1744, Caccia, connaît une affluence extraordinaire de fidèles venus suivre les célèbres prédications de Leonardo da Porto Maurizio, frère mineur envoyé par le pape Benoît XIV.


Le Couvent fut le siège de nombreuses consulte (assemblées chargées de prendre des décisions importantes). Le 21 avril 1755, Pasqual Paoli qui est un familier de Caccia, convoque la plus célèbre d'entre elles qui jette les bases de la future Constitutuin, adoptée plus tard à Corte.


Après Ponte-Novu, les français installent leurs troupes et leurs juridictions d'exception. Le Couvent de Caccia héritera des deux: le Régiment Provincial, et en 1772, une des quatre Juntes Nationales créées par Marbeuf, gouverneur de l'île pour la France.


Deux ans plus tard, en 1774, il sera le théâtre d'affrontements sanglants entre les derniers fidèles paolistes et les soldats français.


Une véritable catstrophe va encore endeuiller la population: en 1782, la voûte de l'église s'effondre  au cours d'une cérémonie, tuant et blessant un grand nombre de personnes


Voûte grande église.jpg

La fin du couvent est proche: en 1792, dans l'esprit de la Révolution, tout est mis à sac et démoli; l'église est vidée de son mobilier, les objets d'art sont emportés et dispersés dans les villages alentour ou volés, les registres et autres livres et papiers jetés au feu. L'année suivante, les bâtiments sont vendus et deviennent propriété de la commune."


 


 

Choeur 1° église.jpg

La partie crépie du choeur de la seconde église, construite perpendiculairement à la première, correspond  au choeur de l'église primitive. Au fond du choeur l'on aperçoit la grande niche qui accueillait à l'origine l'orgue du couvent, construit en 1758 par G. Lazari -

orgue de Castifau copie.jpg

l'orgue sera transféré vers 1792 dans l'église paroissiale Saint Nicolas de Castifau.

 

tombes.jpg

En 1824, le Conseil Municipal de Castifau décide de faire des ruines du Couvent le nouveau cimetière communal,

 

 

couvent de caccia,castifao,moltifao,famille stuart

et ses souvenirs de pierre

couvent de caccia,castifao,moltifao,famille stuart

ou de dentelle

 

Statue 1° église.jpg

A l'entrée de l'église, une Vierge (?) accueille les fidèles

 

Les restes de la première église portent le témoignage de son décor

1° église autel latéral.jpg

avec ses autels de stucs

entrée du cloître.jpg

Passé cet arc, c'est le cloître,

 

Couvent de Castifau bâtiments conventuels blog.jpg

                          avec sa citerne, son puits principal et ses deux vasques.

Le rez-de chaussée comportait les cuisines, le réfectoire, les dispenses, la salle capitulaire, la bibliothèque, la sacristie ... Au premier étage se trouvaient les dortoirs , l'infirmerie (au-dessus de la cuisine pour profiter de la chaleur des cheminées), la salle d'études, la pièce du "Gardien" du Couvent - la plus haute autorité de cette communauté religieuse qui accueillait une douzaine de religieux, Franciscains Observants - Osservanti, Zoccolanti (chaussés de sandales) .

réfectoire cheminée.jpg

 

détail réfectoire.jpg

détail décor réfectoire.jpg

 

Pour découvrir ce patrimoine et son histoire :

ASSOCIU SAN FRANCESCU DI CACCIA

20218 CASTIFAU                          

06 83 20 36 81                      

Adresse email : moore@voila.fr

 

 

Castifau,   15 ghjunghju  di u 2013

                                                           

                                                          

Caru (a) amicu (a),

 

 

 

L’année 2013 sera, pour tous les gens de Castifau, une date importante car on célébrera comme il se doit la présence sur son sol du couvent San Francescu di Caccia, vieux de cinq cents ans.

Plus qu’un symbole d’architecture franciscaine, ce couvent est aussi un grand livre qui a gardé la mémoire des plus belles pages de notre Histoire.

 

Voilà pourquoi nous nous devions de commémorer dignement ce bel anniversaire et nous avons le plaisir et l’honneur de vous convier à participer aux manifestations qui marqueront cette date mémorable.

Seriemu propriu felici d’accoglievi indè u nostru paese pè festighja cu noi iss’aniversariu.

A truvaci dunque u veneri 26 di lugliu prussimu, a parte di cinqu’ore Piazza Cumuna.

Rendez-vous donc vendredi 26 juillet à partir de cinq heures, place commune…

            V’aspettemu… A prestu…

 

                                               Le Président, G.R CERVONI

 

 

PROGRAMME

JOUR

HEURE DE DEBUT

EVENEMENTS

LIEUX

 

 

 

 

 

 

MERCREDI 24  JUILLET

5 H

ACCUEIL

SALLE COMMUNALE

 

 

5 H 1/2

CONFERENCE DIAPORAMA

J.R CERVONI

LE COUVENT 500 ANS D HISTOIRE

SALLE COMMUNALE

 

 

7 H

VERNISSAGE EXPO PHOTOS

LE COUVENT SOUS L OBJECTIF

CHRISTINE MARIANI

CHAPELLE CONFRERIE

 

 

7 H 1/2

APERITIF

DEVANT LA CHAPELLE DE LA CONFRERIE

 

JEUDI 25

3 H

CONFERENCE JACQUES DENIS

PROCES AU COUVENT

SALLE COMMUNALE

 

 

4 H 1/2

ACCUEIL DES CONFRERES

SALLE COMMUNALE

CHAPELLE CONFRERIE

 

 

5 H 1/2

PROCESSION EN TENUE JUSQU’AU COUVENT

ROUTE

 

 

6 H

MESSA

A VENTULELLA

 

 

VENDREDI 26

 

4 H 1/2

CONFERENCE DIAPORAMA

J.R CERVONI

LE COUVENT 500 ANS D HISTOIRE

SALLE COMMUNALE

 

 

6 H

MUSIQUE CLASSIQUE

QUARTET JEUNES

CHAPELLE CONFRERIE

 

 

7 H 1/2

APERITIVU

PLACE COMMUNE

 

 

8 H 1/2

REPAS

PLACE COMMUNE

 

 

10 H

SOIREE

PLACE COMMUNE

 

 

 

 

 

 

MARDI 30

 6 H

CONFERENCE DIDIER RAMELET

LES STUART

SALLE COMMUNALE

 

MERCREDI 31

5 H 1/2

         JEU POUR LES ENFANTS

PLACE COMMUNE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A retouver sur le site:

paesedicastifau.fr

Quant à la famille Stuart, dont on trouve tant de tombes au Couvent de Caccia, voir la note:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2010/12/30/la-famille-des-stuart-en-corse.html