Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2013

Jeudi 13 Juin, la Montagne des Orgues en Balagne et Ghjunsani

 

Jeudi 13 Juin 

une journée en HAUTE BALAGNE et dans le GHJUNSANI

 

antependium droit blog.jpg

Speloncato détail d'un antependium


 Accueil à 9h à COSTA, sur la place de l’église, puis découverte de SPELONCATO et de sa Collégiale, de la vallée haute du Ghjunsani avec PIOGGIOLA,  OLMI CAPPELLA , PALASCA …

 

Ces parcours de découverte du patrimoine reposent sur le bénévolat. Les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation de ce patrimoine. Ils sont signalés dans de nombreux guides : Bleu,  Routard, Géo, Vert, Arthaud, Petit Fûté etc …

 

 

Renseignements et réservations au :

04 95 61 34 85 /  06 17 94 70 72

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.lamontagnedesorgues.com/ 

01/10/2012

la chapelle de saint Jean à Belgodère

Reprise de la note de l'an dernier:

( journées du Patrimoine 2011: les voyages du Patrimoine ...

ce dimanche 17 septembre, l'année dernière, suite de la balade patrimoniale à Belgodère)

 La chapelle saint Jean "Ante Portam Latinam"

Louis à St Jean.jpg

Cet oratoire, construit en 1711, est dédié à saint Jean l'Evangéliste,

 martyre st Jean blog.jpg

ainsi qu'en témoigne cette peinture inspirée par la Légende Dorée, illustrant le supplice de st Jean, plongé comme un homard dans un chaudron d'huile bouillante devant la Porte latine (l'une des portes de Rome) pour avoir refusé à l'empereur Domitien de sacrifier aux dieux:  Jean est représenté dans l'attitude du martyr en prière, protégé par la Vierge et l'Enfant, puisqu'il sortira indemne de cette cuisson. L'artiste le représente déjà âgé: il lui restera pourtant de nombreuses années à vivre, en exil à Patmos où il rédigera son Evangile et son Apocalypse. Il est ici en compagnie de st Antoine de Padoue.

Jean et le chaudron Metsys détail.jpg

... détail de la même scène peinte par Quentin Metsys (Anvers, Triptyque de st Jean, 1511) ...

Cette chapelle oratoire est devenue l' annexe de l'église paroissiale de St Thomas depuis 1825 et en ce dimanche 17 septembre, justement, l'on va y célébrer la fête de Notre-Dame des Sept Douleurs, la grande dévotion du village, héritage du couvent des Servites de Marie de Belgodère ...

Notre Dame des Douleurs blog.jpg

"Ah mère, toi qui es le refuge des malheureux, donne-nous une seule de tes larmes pour purifier nos âmes et prête-nous une de tes épées pour nous permettre de chasser à l'heure de notre mort, les ennemis qui voudraient notre perte" (in: Les Servites de Marie, p. 779)

Fêtée chaque année le 3ème dimanche de septembre, voici la signification des 7 glaives:

1°/ la prophétie du vieillard Siméon lors de la présentation au Temple:" un glaive de douleur transpercera ton coeur"

2°/ la Fuite en Egypte

3°/ la disparition de Jésus qui dispute avec les docteurs du Temple

4°/ le Portement de croix

5°/ la Crucifixion

6°/ la Descente de croix

7°/ la Mise au tombeau

La chapelle fleurie accueille aujourd'hui cette magnifique statue de la Vierge, réalisée en bois polychrome par Agostino de Negri, un célèbre sculpteur génois de Camogli, en 1695. La Vierge est représentée dans l'attitude d'une Assomption, mais le visage douloureux et la poitrine transpercée des sept glaives de douleur, emblématiques des Servites (les Serviteurs des Douleurs de Marie).

Dans l'excellent ouvrage collectif paru en 2000: "Les Servites de Marie en Corse", édité chez Alain Piazzola, l'on pourra lire ( "Annales" de l'Ordre) le récit mouvementé du voyage miraculeux de la statue, arrivée saine et sauve entre deux journées de piraterie barbaresque. Embarquée  sur son bateau le 6 mai 1695 par le capicorsin Andrea Santoni de Centuri, elle arrive le 19 mai à Centuri:

" Il faut en effet savoir que le 16 mai, jour de lundi, en pleine mer, entre les îles de Capraia et Gorgone, des barbaresques avaient attaqué un navire et l'avaient conduit en captivité. Le jour de mercredi, c'est à dire le 18 mai, des Turcs avaient de la même façon conduit en captivité un navire qui se dirigeait vers la Corse, et pourtant, entre temps, le 17 mai, jour de mardi, notre navire qui transportait  la statue de la mère de Dieu, la Vierge Douloureuse, le long des mêmes côtes où les Turcs avaient commis tant de forfaits, échappa à tout danger." (in :Les Servites de Marie, p. 778)

la Vierge des Douleurs blog.jpg

 

 

 

Ce récit en dit long sur les dangers qui guettaient quiconque devait prendre la mer: le voyage entre  la Terre ferme ou les côtes françaises et la Corse était soumis aux incertitudes les plus inquiétantes, tempêtes ou actes de piraterie . Dans cette Méditerranée de la fin du XVII° s. le commerce des marchandises comme des oeuvres pieuses continuait d'engager la vie des patrons de navires qui craignaient à chaque instant voir se profiler les voiles des corsaires de tout poil ...

 

Toujours est-il que cette statue miraculée et miraculeuse va être logée, dans un premier temps dans l'autel majeur de l'église  Nostra Signora delle Grazie des Servites, que nous avons vue aujourd'hui  transférée à l'église paroissiale St Thomas (voir la note précédente sur ces journées). Quelque temps plus tard, la somptuosité de la statue de la Vierge des Douleurs entraîna la construction d'un nouvel autel encore plus digne d'elle:

st Jean autel majeur blog.jpg

Cet autel, daté de 1704, un chef-d'oeuvre de menuiserie, d'ébénisterie, d'inventivité époustouflantes,  a été transféré à son tour dans la chapelle st Jean, lors de la ruine de l'église conventuelle. Il a fallu l'adapter à la largeur moindre de cette chapelle et rogner ses ailes de quelques quarantes centimètres.

fronton de l'autel.jpg

Au sommet, le fronton interrompu met en exergue une gloire rayonnante avec le coeur de Marie transpercé des sept glaives, emblème des Servites, tandis que deux anges drus et nus en maintiennent les rayons.

st Jean autel toile de gauche blog.jpg

Les ailes accueillent deux peintures, rognées elles aussi et en mauvais état, du napolitain Marc Antoine de Santis: ici, à gauche,  San Pelegrino Laziosi ( canonisé en 1684)

St Jean toile de droite blog.jpg

à droite, San Giovacchino de Sienne, fondateur de l'ordre des Servites.

StJean détail gauche autel blog.jpg

L'ensemble, classé Monument Historique, fait l'objet d'une étude en vue de sa restauration: il faut dire que c'est certainement l'un des autels les plus extraordinaires de toute la Corse, qui témoigne d'une maîtrise parfaite des matériaux et des techniques: moulures,  cannelures, bois tournés, sculptures en haut et bas relief, les anges en ronde-bosse ...  Une fantaisie colorée qui nous évoque l'art d'Amérique latine plus que celui, plus sobre, d'Italie.

autel st Jean détail abondance et serpent blog.jpg

Détail d'une colonne "en candélabre" encadrant le baldaquin central qui doit recevoir la statue de la Vierge: profusion de feuillages, de cornes d'abondances, de serpents, d'oiseaux... une fantaisie colorée qui nous évoque l'art d'Amérique latine plus que celui, plus sobre, d'Italie.

Les anges ... parlons-en! Dans les Annales de l'ordre, on en évoque 36: il en reste 18, en partie aujourd'hui déposés dans l'attente de leur restauration ...

 quelques portraits:

 

ange 7 blog.jpg

ange 9 blog.jpg

ange 11 prière.jpg

st Jean ange 2 blog.jpg

ange 14 blog.jpg

st Jean ange 4 blog.jpg

Ces anges qui reprendront un jour leur service divin, joyeux en prière, musique, danse ...

autel St Jean oiseaux blog.jpg

Cet ensemble nous fait fortement penser à une oeuvre du Cap Corse, la chaire de prêche de l'église paroissiale San Cipriano de Morsiglia, réalisée par le sculpteur virtuose Giovanni Pellegrini, actif à la fin du XVII° siècle:

chaire 6 blog.jpg

détail de la chaire de San Cipriano Morsiglia.

Vous pouvez retrouver cette oeuvre en allant voir la note:

Morsiglia, la chaire de prêche de San Cipriano - note du 8/3/2010

 

(à suivre!)

 

 

 

 

 

01/07/2012

avec les Amis du Parc, dans le Rustinu et la Castagniccia ...

(Première partie)

Dimanche 24 Juin dernier, une belle journée de partage avec les membres de l'Association des Amis du PNRC  ( Conservatoire d'espaces naturels  de Corse) dans le Rustinu et en Castagniccia ...


 avec les belles photos de Michelle Lafay, de Claudine Garcia  ...

et quelques notes précédentes du blog:

 San Tumasgiu di Pastureccia à Castellu di Rustinu:



http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/02/27/les-fresques-de-san-tumasgiu-di-pastureccia.html

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/03/02/3-les-fresques-de-san-tumasgiu-suite-et-fin.html

P1080088 (1).JPG

J'avais "commandé " quelques nuages, mais le ciel restera d'un bleu impertubable toute la journée. Arrivés sur le site de la chapelle San Tumasgiu, à Castellu di Rustinu: la vue magnifique sur le Monte Padru, la Pieve de Caccia (et le village de Moltifau, au loin) et le massif des Aiguilles de Rundinagjha (Alias Popolasca ou Castiglione ...)

San Tumasgiu Côté Est.JPG

San Tumasgiu, bien orienté à l'est

le chevet.JPG

L'abside. La datation de cette chapelle reste mystérieuse. Sa fondation est probablement largement préromane, mais on peut penser qu'elle a  connu d'importants travaux en 1470, date - MCCCCLXX - que l'on retrouve gravée à plusieurs endroits, à l'intérieur, au fond d'une niche aménagée dans le mur, côté Nord-Est; sur le tympan de la porte latérale sud; enfin dans l'ébrasement extérieur de cette fenêtre meurtrière de l'abside, où l'on semble avoir oublié en route un C.

inscription du tympan.JPG

l'inscription du tympan de la porte latérale sud.

P1080092 (1).JPG

la croix au sommet du mur est

En octobre j'étais passée voir les sondages effectués par l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) pour établir un diagnostic sur l'intérêt archéologique du site.

sondage derrière l'autel.jpg

découverte des sépultures sous le sol de la chapelle

sépulture 3.jpg

vous pensiez être tranquilles pour la perpétuité ...

sépulture 2.jpg

et voilà qu'on vous mesure, qu'on vous ramasse par petits bouts et qu'on vous fourre dans des sacs en plastique, bien précautionneusement, certes, mais de quoi douter de l'éternité...

côté abside.jpg

A l'extérieur, une sépulture a même donné de fausses joies à l'équipe qui pensait avoir trouvé quelque chose de bien antique: manque de chance! le cher disparu portait en dentier ...

 

Tout cela pour dire que le chantier de restauration prévu à l'origine pour cette année devra attendre la réalisation des fouilles archéologiques.

 

à San Tumasgiu avec Toussaint Quilici.jpg

Toussaint Quilici exprime ici son désarroi.

 

 


Ce qui nous inquiète, nous qui aimons d'un amour profond cette chapelle: le toit va vraiment mal, la pluie ruisselle sur les fresques qui souffrent un peu plus de jour en jour. Il faudrait pour le moins, en attendant les fouilles, protéger le toit par une bâche comme cela s'est fait à Castirla. Nous ne comprenons pas cette absence de protection. 

 

les amis du parc corse,san tumasgiu di pastureccia,restauration de fresques,site archéologique santa maria di rescamoneadam et eve,genèse,philippe jaccottet

(le Christ Pantocrator de San Tumasgiu)


Santa Maria de Rescamone à Valle di Rostino

à retrouver ... si vous pouvez!  le cahier Corsica 98-99 de janvier 1982dédié par la FAGEC à la Piévanie de Rescamone. Et, dans l'ouvrage précieux de Geneviève Moracchini-Mazel "Corsica Sacra" ( éditions A Stamperia) les pages 207 à 209.

et dans le blog:

http://elizabethpardon.hautetfort.com/trackback/2829320

http://elizabethpardon.hautetfort.com/archive/2011/03/13/un-serpent-nu.html

 

Santa Maria di Rescamone abside.jpg

l'abside préromane - début X° s. ? - époque présumée de la grande reconstruction de Santa Maria di Riscamone.

Santa Maria di Rescamone mur sud et et baptistère paléo chrétien.jpeg

le petit baptistère paléochrétien et le mur sud de l'église pievane Santa Maria di Rescamone

les amis devant le grand baptistère.JPG  

les Amis du Parc devant le grand Baptistère: le soleil est de plomb mais rien n'arrête les braves!

 

Adam et Eve blog.jpg

Adam et Eve et le récit de la Tentation dans la Genèse:

"Or tous deux étaient nus, l'homme et sa femme, et ils n'avaient pas honte l'un devant l'autre.

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits et il dit à la femme:

"Alors, Dieu vous a dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin?"

La femme répondit au serpent: "Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. Seulement quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sous peine de mort."

Le serpent rétorqua à la femme:

"Pas du tout! Vous ne mourrez pas! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des êtres divins, qui connaissent le bien et le mal."

La femme vit que l'arbre était appétissant à manger et séduisant pour les yeux, et qu'il était, cet arbre, désirable pour l'entendement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea. Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus; ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes. "

(idée passablement urticante, je vous la déconseille !)

IMG_0323[1].jpeg

(le tympan du grand baptistère roman : le Serpent se mord la queue auprès de l'Arbre de la Connaissance. Un éternel recommencement ...)

...  "Alors Yahvé Dieu dit au serpent:

Parce que tu as fait cela, Maudit sis-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages.

Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.

Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu l'atteindras au talon."

(La Genèse)

amas rocheux Rescamone.jpg

Un peu au-dessus du site, cet amas rocheux nous attire

'dolmen' vu de dessus blog.jpg

et l'énigme posée par cette grande dalle, "miraculeusement" posée comme un abri sous roche. Même si l'on peut raisonnablement  envisager son origine naturelle, la dalle s'étant détachée du bloc, on peut aussi supposer qu'elle ait pu servir dans un temps lointain de la préhistoire:

'dolmen ' dessus , de près blog copy.jpg

seule une fouille pourrait déterminer s'il y eut jamais une quelconque pratique d'inhumation à cet endroit.

(à suivre ... pour la deuxième partie)

Petit rappel autour du livre de Toussaint Quilici : une mine richissime de renseignements sur le patrimoine de la Pieve di Rustinu et des Pieve alentour ...

 

les amis du parc corse,c.e.n.corse,san tumasgiu di pastureccia,restauration de fresques,site archéologique santa maria di rescamoneadam et eve,genèse,philippe jaccottet

 

 

 

 

 

 

29/08/2011

Castagniccia: la Montagne des Orgues jeudi 1° Septembre

 

                   

RECTO blog.jpg

                           

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

à la découverte du PATRIMOINE

(avec les photos de Giusy, lors du dernier parcours)

San Tumasgiu avec gens blog.jpg

San Tumasgiu di Pastureccia


Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son histoire, son  patrimoine,  ses traditions rurales : des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.


                             Jeudi 1er Septembre

 

San Tumasgiu chaudrons blog.jpg

les chaudrons de San Tumasgiu

 

une journée en CASTAGNICCIA

 

Accueil à Ponte Novu, à 9h15, sur le parking de la gare. Découverte des fresques de la chapelle San Tumasgiu à Castellu di Rustinu, puis des églises baroques de Piedicroce

Piedicroce ange fessu blog.jpg

un petit ange fessu du maître-autel à Piedicroce

 

( Saint Pierre et Saint Paul, et son orgue historique, le plus ancien de Corse, 1619), de La Porta (église saint Jean Baptiste et son petit orgue de 1780),

 

La Porta mains blog.jpg

à La Porta, servir le petit orgue Maracci

patrimoine de la castagniccia,castellu di rustinu,santa maria di rescamone,stoppia nova,la porta,piedicroce

 

et l'heure mystérieuse de l'Ange ...

(copie de l'Annonciation de Guido Reni, au Louvre)

 

 Stoppia Nova (Notre Dame du Carmel), enfin du site archéologique paléochrétien et roman de Santa Maria di Rescamone.

Sta Maria di Rescamone Martine blog.jpg

à Santa Maria di Rescamone

 

Ces parcours reposent sur le bénévolat et les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine.Ils sont recommandés par de nombreux guides : Arthaud, Bleu, Geo, Michelin, Routard …

Felix à la boutique.jpg

... avec un arrêt bien apprécié chez Félix, à Stoppia Nova: du bon usage de la vraie charcuterie corse...  à cette saison il n'en reste plus guère  ...

 

Renseignements et réservations au :

TEL/FAX : 04 95 61 34 85 - Portable : 06 17 94 70 72

Participation aux frais : 30 € par adulte. Gratuit pour les moins de 12 ans.

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.montagne-des-orgues.com/ 

blog : elizabethpardon.hautetfort.com/

15/08/2011

Castagniccia: la Montagne des orgues jeudi 18 Août 2011

 

Association Saladini de Speloncato

« LA MONTAGNE DES  ORGUES »

 

Des parcours initiatiques et festifs pour rencontrer la Corse autrement, vous immerger dans ses paysages et ses communautés, découvrir son  patrimoine, son histoire, ses traditions rurales :

des clefs pour vous ouvrir les églises, vous faire comprendre leur sens caché

et entendre leurs orgues historiques que l’on vous joue.


     Jeudi 18 Août 2011 :

une journée en CASTAGNICCIA

castagniccia,santa maria di rescamone,castellu di rustinu,stoppia nova,la porta,piedicroce

Santa Maria di Rescamone

le serpent blog.jpg

 

         et son  Serpent ...

Accueil à Ponte Novu, à 9h15, sur le parking de la poste, face au pont historique réhabilité : découverte du site paléo-chrétien et roman de Santa Maria di Rescamone à Valle di Rustinu , puis des églises baroques de Stoppia Nova, La Porta ...

castagniccia,santa maria di rescamone,castellu di rustinu,stoppia nova,la porta,piedicroce

 

 

(où l’on vous jouera une merveille de petit orgue - Maracci, 1780 ),

 

de Piedicroce (avec l’orgue historique le plus ancien de Corse - Spinola, 1619), enfin des admirables fresques de San Tumasgiu à Castellu di Rustinu .

 

 

orgue Spinola 1619 de Piedicroce blog.jpg

Le prestigieux orgue Spinola , 1619,  à Piedicroce

 

 

Renseignements et réservations au :

 04 95 61 34 85  ou  06 17 94 70 72

e mail : elizabethpardon@orange.fr

Site : www.montagne-des-orgues.com/ 

blog : elizabethpardon.hautetfort.com/

 

Rappelons que ces parcours reposent sur le bénévolat et que les fonds récoltés lors de ces journées contribuent à la restauration et à la valorisation du patrimoine. Ces parcours sont recommandés par les guides : Arthaud, Bleu, Geo, Michelin, Routard…

 

 

castagniccia,santa maria di rescamone,castellu di rustinu,stoppia nova,la porta,piedicroce

à San Tumasgiu, l'ange au cornet