Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2011

Speluncatu invite les "Stuart of Corse"

 

L'association Saladini invite l'historien

Desideriu RAMELET- STUART

Samedi 5 février à SPELUNCATU


Stuart of Corsica blog.jpg

Desideriu Ramelet-Stuart, qui vient de sortir un livre passionnant sur les origines des Stuart en Corse - donc de sa famille (voir note précédente du 30/12.2010 sur ce sujet), évoquera  entre autres au cours de sa conférence-débat les implications des Stuart dans la vie politique de la Corse à l'époque de Pasquale Paoli, et il lèvera le voile sur tout un aspect mal connu des relations entre l'Ecosse et la Corse en cette période ô combien foisonnante de la fin du XVIIIème siècle. Une façon bien intéressante de replacer l'île de Corse dans la trame complexe des enjeux politiques de l'Europe.

Où l'on retrouvera de vieilles connaissances, de Speluncatu en particulier, comme les familles Saladini, Arrighi, Grimaldi d'Esdra ...

stuart,les stuart en corse,desideriu ramelet stuart,speluncatu

(le couvent San Francescu de la Pieve de Caccia: merci à P. Bona pour son cliché)

 

à 15H à la Collégiale Santa Maria Assunta

Venez nombreux et n'oubliez pas votre petite laine!

 

 

 

 

 

 

24/01/2011

"Sant Antonio del porcu"

Je réédite pour l'occasion  cette note du 22/11/2009 - retrouver également également dans les archives  la note du 22/11/2009:
"frères cochons et altri porchi"
 
Sant' Antone Abbate
Saint Antoine Abbé
dit "Saint Antoine le Grand"
Speloncato procession St Antoine Abbé.jpg
(Procession de Sant Antone Abbate à Speluncatu, 1938 : merci Noi Tutti!)
"Sant'Antone
Di mezzu ghjennaghju
Stacca l'agnellu
E face u casgiu"
(Saint Antoine
de la mi-janvier
Sépare l'agneau
Et fait le fromage)
Je vous renvoie aux pages que lui a consacré Geneviève Moracchini-Mazel dans sa "CORSICA SACRA", volume 1, pages 102 et suivantes. Selon G. Moracchini Mazel "en Corse une bonne trentaine de sanctuaires lui furent dédiés durant le Moyen Age. C'est en tous cas l'un des saints les plus vénérés dans nos villages ...
Sant Antone Abbate blog.jpg
Saint Antoine Abbé,
fresque ( 1473) de la  chapelle Santa Cristina de Valle di Campuluru
(cliché de novembre 2007, avant la restauration de cette année)
Si Saint Antoine est si populaire en Corse, c'est en particulier parce qu'il fait partie de ces saints "antipesteux" dont l'intercession était si nécessaire et efficace lors des grandes épidémies terrorisantes de la peste.  Certes, naguère, avec les saints Sébastien, Roch et Charles Borromée, nous l'eûmes  invoqué utilement contre l'épidémie de grippe H1 N1 dont on nous rabat les oreilles, et ce, sans l'ombre d' adjuvents douteux ...
 Né à Coma  en Haute Egypte vers 251, mort le 17 janvier 356 ... un record de longévité dans  la prière et la pénitence dans ce ancien fortin romain de Pispir, puis sur le Mont Qolzum en Thébaïde au milieu de cette solitude  désertique qu'il avait choisie dès 285 pour vivre dans la pauvreté et la chasteté le reste de son existence. Un record aussi d'assauts terrestres et aériens des milices diaboliques...
tentation St Antoine jacques callot.jpg
La Tentation de Saint Antoine, gravure de Jacques Callot, 1634
 
... pour le mollester, le déchirer, le soumettre aux pires tentations charnelles ...  un héroïque combat de tous les instants contre la bestialité pour ce saint homme   ... un régal pour les artistes:
tentation-saint-antoine- Callot détail.jpg
(la Tentation de Saint Antoine de Jacques Callot, détail)
Une résistance aux pires intimidations, aux plus délectables tentations...  Saint Antoine attire à lui des disciples qui vivent alentour dans des grottes et recherchent son enseignement, le prennent pour guide spirituel ... L'on trouve dans le désert de la Mer Rouge deux monastères coptes du IVème siècle, les plus anciens de la chrétienté, l'un dédié à Saint Antoine, l'autre à son ami saint Paul Ermite, le doyen des anachorètes de la Thébaïde.
StAntoine Abbé Aregno.jpg
Notre Sant'Antone Abbate, tel que nous le retrouvons ici à Aregno, comme dans la plupart des sanctuaires où il est vénéré, ne porte pas la trace de ces combats épuisants: non, le vénérable vieillard en impose paisiblement, armé du Livre , d'où sortent souvent des flammes, évoquant sa capacité à guérir " mal des ardents", dit aussi "feu de St Antoine", alias l'ergotisme gangréneux: l'ergot du seigle est un parasite qui contaminait le pain et provoquait le dessèchement des extrémités - jusqu'à devoir amputer - et entraînait des hallucinations ...
Dans son autre main, il porte une croix où l'on a suspendu une clochette ... et ici des oranges bénies pour la fête de St Antoine...
St Antoine Aregno, chaire.jpg
Cette croix est le plus souvent le Tau, c'est-à-dire une croix potencée, symbole de la vie future dans l'Egypte ancienne. Le Tau est très souvent brodé sur son épaule, comme ici sur cette sculpture ornant la chaire de prêche de l'église Saint Antoine Abbé d'Aregno.
Revenons-en au cochon de St Antoine ...  Si fidèle, si amical, comme le chien de St Roch, une autre bien bonne bête celle-là aussi...  Rien à voir avec nos perversités cochonnes, non, rien à voir non plus avec les tentations charnelles de St Antoine!
Alors voilà ...
Tout d'abord cette  histoire retrouvée dans l'Iconographie de l'Art chrétien de Louis Réau:
   "Le Roi de Catalogne le supplie de venir exorciser sa femme et ses enfants possédés par les démons. Voyageant sur un nuage (...) le saint quitte la Thébaïde et débarque à Barcelone. Il se rend dans la maison du prévôt André. Mais au moment où il franchit le seuil, une truie lui apporte dans sa gueule un porcelet monstrueux, né sans yeux ni pattes. André veut chasser l'intruse, mais saint Antoine l'en empêche en lui disant qu'après tout la pauvre bête veut implorer comme le roi la guérison de sa progéniture.
   Il prend la main d'André et, pour lui transmettre son pouvoir d'exorcisme, il fait avec elle un signe de croix sur le porcelet qui acquiert miraculeusement la vue et les membres qui lui manquaient à la naissance. Après quoi, André exorcise de la même façon la reine de Catalogne agenouillée à ses pieds."
   J'aime beaucoup cette histoire et comprends la tendresse du petit cochon qui se frotte contre  les jambes de notre bon saint Antoine!
   Venons- en à l'Ordre hospitalier des Antonins, fondé au XIème siècle sous la protection de saint Antoine et spécialisé dans les soins donnés aux malades  victimes de la peste, la syphillis, le zona ou de l'ergot du seigle... Ces Antonins, pour faire vivre leurs hôpitaux, élevaient des porcs auxquels ils accrochaient une clochette tintinabulante qui les signalait comme "cochons de saint Antoine" et leur donnait le droit envié de farfouiller librement dans  les villages et les terres communales, faisant le service de voierie et le nettoyage des ordures  ... Oeuvres de charité.
 Nous voici bien loin des pensées perverses et nauséabondes évoquées par des termes comme "petite cochonne, va!" ou "quel vieux cochon! "...
Le nôtre, de  sant Antone Abbate, protège nombre de confréries en Corse et naturellement donne un bon coup de main lors de la fabrication, autrefois si vitale,  de la bonne charcuterie villageoise ... Lui qui n' aurait même pas voulu avaler pour rien au monde ne fût-ce qu'une toute petite tranche de saucisson ...
St Antoine Vescovato.jpg
Sant' Antone Abbate, Vescovato

23/01/2011

Aregnu: la fête du grand Sant Antone

Ce matin à Aregno, la grande fête religieuse, vitaminée  et  populaire de Sant'Antone Abbate

dit saint Antoine "de Janvier"

(pour le distinguer de son collègue, ami et quelque peu concurrent saint Antoine de Padoue, en juin)

dit aussi saint Antoine "du cochon"

mais qu'ici, à Aregno,

on devrait plutôt nommer

le Sant'Antone "des oranges" ...

 

quelques images d'une matinée pieuse et chaleureuse grâce à tous, aux cueilleurs d'oranges, aux dames dévouées, à ces messieurs de la confrérie, à tous ces  gens, venus nombreux malgré une météo plutôt hivernale - la neige n'est pas loin sur les montagnes: cette année un plein autocar de Bastiais devaient venir se joindre à nous, mais leur déplacement a été annulé ... pour cause de neige et de verglas ...

 

 

Sant Antone des oranges blog.jpg

Au diable la mososité!

le cochon blog.jpg

le petit cochon, fidèle compagnon de saint Antoine ...

les oranges de st Antoine blog.jpg

 

un saint d'abondance pour Aregno:

Sant Antone 23 Jan 2011 blog.jpg

une invitation magnifique à donner du fruit à sa vie

 

 chaire aux oranges blog.jpg

la belle chaire de 1714

 

Toute l'église avait été décorée de bouquets d'oranges pour cette fête, comme chaque année

Une messe festive avec la participation des pères et frères des couvents  de Corbara et de Marcasso, du nouveau diacre Thierry Del Piero et animée par la confrérie d'Aregno.

l'orgue Agati Tronci blog.jpg

L'orgue Agati Tronci (1888) était de la fête ... c'est son rôle!

 

 

procession1 blog.jpg

départ en procession: ouch! les oranges bien juteuses, ça pèse!

 

procession 2 blog.jpg

en route vers les ruelles ...

procession 3 blog.jpg

le silence était requis ... mais ... entre deux prières et deux chants,  quel plaisir de se retrouver: et chez vous, comment ça va ?

procession 4 blog.jpg

cette année encore ...

procession 5 blog.jpg

au retour plus que quelque mètres: notre Thierry, le nouveau diacre de la région surveille de près ses enfants de choeur ...

bénédiction blog.jpg

prêts pour la bénédiction du village

 

bénédiction du village blog.jpg

aux quatre points cardinaux

 

les enfants blog.jpg

la troupe réjouissante des petits enfants

retour de procession .jpg

dernières louanges à Sant'Antone et à la Vierge:

oui, cette année encore les gens d'Aregno

(et leurs voisins de Corbara, Pigna, Sant Antoninu,Catteri ... )

ont bien honoré le saint patron de leur village!

 

 

20/01/2011

Sentiers de Balagne, suite

 

Des sentiers et des hommes:

sentiers de la nécessité et sentiers de loisir

carte sentiers.jpg

(voir le site de la Communauté de communes du Bassin de vie de l'Ile Rousse: CCBVIR)

Un projet ambitieux de réouverture de ces sentiers vitaux qui irriguèrent des siècles durant  la vie des villages de Balagne s'est concrétisé ces derniers mois, grâce à la volonté conjuguée de l'association du Pays de Balagne et des trois intercommunalités: Calvi-Balagne, Bassin de vie de l'Ile Rousse, et e Cinque Pieve di Balagna.

pancarte 1 blog.jpg

Un investissement lourd pour permettre aujourd'hui la redécouverte de ce maillage serré des chemins entre les villages, entre lieux d'habitation et lieux de travail:  ces sentiers répondaient autrefois à une nécessité vitale pour un monde rural d'agriculteurs et de bergers  en perpétuel mouvement. Les sentiers autrefois utilisés au quotidien ne connaissaient pas de problèmes d'entretien: sous le sabot et la dent des ânes et des chevaux, ronciers et  broussailles n'avaient pas le temps de s'installer ... Ce monde a  bien changé:  beaucoup d'anciennes exploitations ont cessé depuis longtemps de nourrir leurs familles, on ne descend plus par ces sentiers  pentus pour semer, récolter, cueillir, vanner, moudre ... et la farine, bien trop blanche pour être honnête nous arrive sans efforts en jolis paquets bien conditionnés. Bref nous voici désormais à l'ère de la grande surface,  du 4X4 et du téléphone portable ...

Ce monde ancien n'est plus. Il a pourtant laissé cet héritage d'un patrimoine rural qu'il faut apprendre à connaître , à condition de le à  parcourir autrement qu'en voiture. Un important travail a été fait en 2010 pour la Balagne: dégagement des sentiers, balisage et signalétique sont déjà en place, de quoi marcher dès maintenant entre les villages sans se perdre ni buter sur des obstacles infranchissables grâce à l'installation de portails qu'il ne faudra pas oublier de refermer derrière soi. Nous sommes toujours au pays des bergers et notre liberté doit respecter celle des troupeaux ...

pancarte Monticellu Belgodère blog.jpg

           ... et à pas d'hommes ...

pont génois blog.jpg

enjamber l'histoire (pont génois)

San Rocu sous Belgodère blog.jpg

découvrir les petites chapelles (San Roccu)

 

 

 

Palasca paysage blog.jpg

se réjouir de la beauté du monde (Palasca)

A Vaccaghja mangeoires dans un mur blog.jpg

du travail des gens d'hier

labours blog.jpg

et d'aujourd'hui

sous Belgodère blog.jpg

voir autrement le village (Belgodère) d'en-dessous

 

Costa blog.jpg

(Costa)

 

pancarte boucle San Bastianu blog.jpg

vers San Bastianu ...

san Bastianu et nuages blog.jpg

(San Bastianu)

 

 

vue sur Speluncatu blog.jpg

au loin voir Speluncatu ... y aller à pied par les sentiers.

Ces sentiers qui doivent faire l'objet d'un entretien régulier: mais le meilleur service que l'on puisse leur rendre, c'est de les utiliser en gardant en mémoire la présence de tous ceux qui, par le passé, les ont sillonnés au gré de leur nécessité .

 

Ce projet est né du désir de dynamiser ces 944 km2 de territoire rural de la Balagne et d'offrir des itinéraires intelligents non seulement aux touristes mais également aux gens de Balagne: parcourir "son" territoire et se le réapproprier au pas de l'homme c'est aussi aller à la rencontre de "sa" mémoire collective, en particulier à travers les nombreux lieux-dits encore présents sur les cadastres - en sachant toutefois qu'autrefois chaque parcelle de terrain portait un  nom et avait son histoire ... L'occasion aussi de découvrir le "petit patrimoine" des fontaines, des fours à chaux, des moulins, des murs, des aires de battages ...

Ce devrait être une obligation pour les  enfants des écoles de les familiariser avec leur patrimoine rural, comme c'est déjà le cas, par exemple, avec les enfants de l'école d'Olmi Cappella, dans le Ghjunsani grâce à la complicité et le travail opiniâtre de Santu, leur infatigable et cher mentor, et de tous les bénévoles de cette magnifique région ... Allez donc visiter leur site:

www.ecolepublique-olmicappella.com

 

 

Vallica blog.jpg

 

(Vallica)

Sans oublier à chaque fois que cela sera possible de rentrer dans le coeur du village: l'église ...

Ne jamais oublier que ce sont ces mêmes gens qui piochaient la terre et couraient derrière les troupeaux  qui ont créé ce merveilleux patrimoine religieux populaire,  si festif ...

Costa voûte.jpg

l'occasion d'admirer l'exubérance des décors (Costa: la voûte de San Salvatore)

 

 

orgue blog.jpg

 

 ... et d'entendre leurs orgues ... (Costa),

à l'initiative de l'Association Saladini de Speluncatu , dans le cadre des journées de découverte de "La Montagne des orgues", qui va proposer, hors été, des balades patrimoniales sur ces sentiers autour des villages proches: Belgodère, Occhjatana, Costa, Ville di Paraso, Speluncatu ...

www.montagne-des-orgues.com

(à suivre !)

Merci à Alain Colombani de Speluncatu qui oeuvre avec passion depuis tant d'années à l'ouverture de ce réseau des sentiers, et à Olivier Franceschini, du CCBVIR, pour la qualité de son travail et de son accueil!

 

 

 

 

 

 

 

18/01/2011

petite ode aux chemins de Balagne et d'ailleurs

 

chemin dallés blog.jpg

CHEMINS

 

du fonds des âges

chemins de passage  

chemins des bêtes 

puis chemins des hommes

chemins de transhumance

piétinés par les troupeaux les pieds nus

chemins dallés chemins vécus

 cheminant entre villages et vallées

d'une pieve à l'autre

entre plaine et montagne


 

chemins sonnant et résonnant

voix et sonnailles

  sous le pas des bergers et des troupeaux

des laboureurs et des boeufs

 des soldats des glaneuses des colporteurs des lavandières


chemins de misère et chemins d’abondance

chemins du malheur et chemins de la résistance

chemins des fêtes et chemins du besoin

chemins pour descendre en plaine dès l’aube

en remonter le soir au pas de l'âne

  vannés et chargés

 chemins d'altitude pour semer et récolter là-haut

 

 nourrir la famille

quand les terrains d'en bas font défaut


chemins  pour courir à la veillée sous la lune

de l’autre côté du col

de l’autre côté du gué

de l'autre côté du monde apprivoisé

chemins de tous les  dangers

de l'embuscade des vivants et des morts

chemins de l'amour et du baiser

 sérénades en chemin



 chemins bordés de murs hautins

des riches jardins

 s’ouvrent et se referment les portails 

à grosse serrure

clos

 encadrés de pierres taillées

surmontés d'un fier linteau daté

signé pour que nul n'ignore

pas même celui qui ne lit pas


chemins de l’huile et du grain

bordés de moulins aux lourdes meules

chemins du vin entre les vignes le pressoir le tonneau

chemins de service à l’ombre des grands chênes


petits chemins de traverse

qui parcourent la trace d'anciens lieux dits

délaissés perdus oubliés sous la fougère



sur le chemin

depuis le port transporter à dos de mule

ce qui vient d’ailleurs

de Toscane de Ligurie  d'Elbe la proche

de France du Cap Corse

ce qui manque

les produits manufacturés

ce qui fait rêver

 ces draps fins

ces riches velours dont s'habillent les donateurs

sur les toiles peintes de la dévotion

ces statues miraculeuses

sur le passage desquelles jaillissent les sources

ces beaux objets pieux peints ciselés dorés


chapelles en chemin

et chemins des confréries

des gens cheminant en procession pieds nus

pour que la terre donne du fruit

 que nous soit épargnés

la sècheresse la pourriture le criquet

la tempête la peste le choléra

pour forcer la solidarité divine

 renforcer la solidarité humaine

remercier les bons saints de proximité

San Martinu San Roccu San Bastianu



 entendre en chemin le chant des cloches

par-dessus les oliviers les châtaigniers

les hêtres les genévriers les chênes

  jusqu'au sommet des montagnes 

jusqu'au creux du vallon

jusqu’aux maisons

les cloches

qui tintent jour après jour l’angélus

 au fil du temps

tissent à l'air libre

la naissance et la mort de chacun ici-bas

de ce village-ci de ce village -là

sonnent à la volée

le jour de Santu Stefanu Santa Vena

San Michele Santa Catarina San Gavinu

Santa Maria Assunta San Quilicu Santa Julitta

 San Pietro San Marcellu Santa Nunziata

San Salvatore San Tumasgiu Santa Lucia

 Sant’ Annunziata San Carlu Sant’ Andrea

 Santa Croce San Simone

San Bartolomeu

dans l'intimité San Barto


 ils sont si nombreux si bienveillants

on ne peut les citer tous

pourquoi s'en priver

et qui ne vit dans l'intimité de ses saints

a peu de chance de s'en sortir en chemin

 

 

 naguère pour se trouver

rencontrer l’autre en chemin



Depuis la montagne blog.jpg

Occhjatana, depuis la montagne

chemin, enclos et terrasses de montagne blog.jpg

au-dessus de Speluncatu, enclos et chemin

30 la traite.jpg

la traite

 une famille à nourrir.jpg

une famille nombreuse à nourrir


5 bis lessive.jpg

de retour du lavoir

39.au jardin.jpg

entre jardin et village

19.labour en montagne.jpg

labour de montagne

17.l'attelage des boeufs.jpg

sur l'aghja

Aghja aire à blé blog.jpg

l'aghja entre Ville di Paraso et Speluncatu

49 mandoline et cetera.jpg

les musiciens de la sérénade

mur blog.jpg

sur le sentier de Belgodère

portail sous Belgodère blog.jpg

portail de jardin

arche moulin Belgodère blog.jpg

c'était un grand moulin

Belgodère détail donatrices.jpg

les belles donatrices ( 16°s. Belgodère)

Belgodère Vierge des Douleurs blog.jpg

la Vierge des Douleurs, Belgodère

52 la procession.jpg

en procession, la confrérie de Speluncatu

 

Philippe Costa.jpg

en avant! la confrérie de Costa

chemin san Filippu Speloncato blog.jpg

sur le chemin, la chapelle san Filippu de Speluncatu

Chemin muletier blog.jpg

 
   

Les photos anciennes proviennent du fonds récolté par Speluncatu