Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2011

Où en sont les projets de restauration des chapelles à fresques en Corse?

Mais où  en est donc la deuxième tranche de restauration de nos chapelles à fresques ?

Ped'Orezza visages de Thomas et Matthieu blog.jpg

(Ped'Orezza: San Tumasgiu et San Matteu)

Lors du Salon du Patrimoine Culturel  tenu à Paris au Carrousel du Louvre début novembre 2009, la Collectivité annonçait ainsi les travaux engagés pour sauver et restaurer ce patrimoine insulaire des chapelles à fresques. Je cite:

"Programme de sauvegarde et de restauration des chapelles à fresques insulaires
La Corse dispose d’un ensemble de chapelles à fresques d’une richesse exceptionnelle,
menacé de dégradations irréversibles voire de disparition.
C’est pourquoi, dès 2007, la Collectivité Territoriale de Corse a engagé un ambitieux
programme de sauvegarde et de restauration sur quatorze édifices aux décors monumentaux
conservés datés entre la fin du XIVè siècle (Sainte Marie des Neiges à Brando) et le début du XVIè
siècle (San Tumasgiu di Pastureccia à Castello di Rostino). Ces chapelles, situées sur les
communes d’Aregno, Brando, Calvi, Cambia, Castello di Rostino, Castirla, Favalello, Furiani,
Gavignano, Murato, Pied’Orezza, Pruno, Sermano, Valle di Campoloro seront restaurées d’ici la fin
2010." ( ...)

 

"La poursuite de la restauration des chapelles à fresques aboutira
fin 2009 à l’engagement de six opérations nouvelles constituant la seconde tranche fonctionnelle
de cet ambitieux programme de sauvegarde du patrimoine insulaire :
❚ l’église de la Trinité d’Aregno
❚ l église Saint Thomas de Pastureccia, à Castello di Rostino
❚ l’église Saint Michel de Castirla
❚ l’église Saint Pantaléon de Gavignano
❚ l’église Saint Michel de Murato
❚ l’église Santa Maria Assunta, à Pruno
La Collectivité Territoriale de Corse assurera la direction des travaux de conservation dont
la livraison est prévue fin 2010."

 

 

 

San Quilicu ensemble  blog.jpg

 

Si San Quilicu a recouvré ses couleurs,

 

Santa Giulitta visage.jpg

                                et sainte Julitte sa grâce mystérieuse,

 

fin  de restauration.jpg

et si, à la chapelle santa Cristina de Valle di Campuloru, on a démonté depuis longtemps les échaffaudages,

 

hippolyte- severine blog.jpg

laissant méditer Sant' Ipolito,

St Michel blog.jpg

et si à San Nicolau de Sermanu, San Michele ...

 

la Vierge blog.jpg

 

et la douce Vierge ont aussi retrouvé fraicheur et  paix ...

 

que sont devenus les projets, pourtant bien avancés semblait-il l'an dernier,  de restauration de la deuxième tranche ? Espérons que "la crise" ... ou ...  "les crises" ... ne feront pas pâtir ces chapelles qui appellent urgemment nos soins ...

A l'occasion de ces restaurations a été installé (février 2007) un Comité Scientifique de l'Opération Chapelles à Fresques - à consulter sur le site:

www.corse.fr/attachment/167588/


"(...)

 

Création du comité scientifique de suivi de l'opération "Chapelles à fresques"

Dans la suite du rapport d'orientation relatif au patrimoine, voté par l'Assemblée de Corse le 30 juin 2005 à l'unanimité (délibération n°05/109 AC), ainsi que de l'affectation au BP 2006 des moyens relatifs aux travaux de la première tranche de l'opération chapelles à fresques, un comité scientifique de suivi de l'opération "Chapelles à fresques" vient d'être créé.

 

Ce comité est composé de spécialistes chargés de donner un avis éclairé sur la méthodologie et la procédure d'intervention telles qu'elles sont proposées dans le PAT soumis par l'architecte en chef des monuments historiques, puis d'évaluer la qualité des travaux au fur et à mesure de leur avancement.

 

pour la CTC, l'intérêt de la création de ce comité est triple:

 

- la garantie apportée par une caution scientifique plurielle (c'est moi qui souligne)

- le partage d'expériences avec des professionnels hautement qualifiés dans le domaine concerné, et la mise en place d'un réseau européen de spécialistes (c'est moi qui souligne)

- l'élaboration d'un projet de mise en valeur de ce corpus patrimonial, au moyen d'expositions et de publications qui pourront être réalisées avec la participation des membres du comité scientifique.

(...) "


 

(à suivre)

 

 

 

18/06/2010

Santa Maria Sicché

 

 

à SANTA MARIA SICCHE

ce samedi 12 Juin 2010, sous l'égide de l'association Renaissance de l'Orgue Corse,

 et pour fêter ses quarante ans de vie militante :

première rencontre autour des orgues de Corse

 orgue Sta Maria Sicché blog.jpg
... sous la présence bienveillante et robuste de ce petit orgue signalé en 1872 dans les registres du Conseil de fabrique de Santa Maria Sicché:
" A Clergeau, organiste, pour solde de l'instrument acheté chez le fabriquant" 
(cf Sébastien Rubellin: L'orgue corse", p.75, éditions A. Piazzola)
Le mystère reste entier sur la paternité réelle de ce petit instrument qui ressemble fortement entre autres à celui de Florac, en Lozère, attribué à l'abbé Clergeau. Pour plus de précisions , je vous renvoie à ce site fort bien renseigné:
 
monde-orgue.cultureforum.net/...facteurs-d-orgues.../france-les-ateliers-de-l-abbe-clergeaudepuis trop longtemps
 
Toujours est-il que ce fort joli petit orgue d'esthétique française de transition préromantique, a été restauré en 1980 par Jean-François MUNO qui le bichonne à chacun de ses passages annuels sur l'île.
Son seul souci : il est bien trop peu joué, illustrant ainsi le mal qui frappe une majorité de nos instruments sur l'île ...
clavier et pédalier blog.jpg
(excusez le flou de cette photo!)
 
le clavier de 54 notes ( Do1 à Fa 5)
Coupure en basses et dessus: si2-do3
et le pédalier 18 notes (Do1 à Fa 2) - tirasse obligée -
Composition  des jeux (tirage vers soi sur sur deux files de part et d'autre du clavier): 
Prestant (4’) ; Bourdon (8’) ;  Doublette (2');Flûte (8’) ;Voix céleste; Clairon; Hautbois

On aperçoit sous le clavier les éléments du mécanisme de transposition , aujourd'hui "neutralisé" qui semble avoir été installé par Clergeau:
[Clergeau avait demandé en 1845 un brevet pour "un mécanisme musical détruisant pour l'artiste toute transposition et s'appliquant aux orgues existantes sans rien y changer". Ce mécanisme semble avoir été installé sur les orgues de Sainte Marie Sicché, Olmeto, et Sartène. ] (idem :Rubellin, p. 76)

  

 
façade blog.jpg
... la belle tuyauterie de la façade:
j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et jouer ce petit orgue d'esthétique française bien différentes de nos petits instruments italiens du nord de la Corse, mais qui répond tout aussi bien à la vocation d'accompagnement de la  piété rurale sur l'île ...
 
 
 
 P1010017.JPG

 L'exposition de photos a de quoi convaincre  les visiteurs de l’importance et de la richesse de ce patrimoine exceptionnel des orgues historiques de Corse :  évocation de leur conservation, de  leur restauration, et politique de leur mise en valeur …

P1010021.JPG

… Petite prière auprès de notre saint  rebouteux favori Pancraziu pour qu’il épargne aux visiteurs lumbagos et vilains tours de dos …

P1010022.JPG
Une fois résolues les énigmes techniques (merci Pedru!)
... le diaporama/débat sur l'historique des orgues en Corse peut commencer:  
P1010025.JPG

... où la grande histoire des puissants de ce monde croisera les innombrables chemins muletiers de nos petites communautés villageoises: et vogue la musique!

  L’après-midi s’est achevée avec l’audition festive de l’orgue de Santa Maria Sicché … que l'on aimerait entendre sonner plus régulièrement!

Prochaine édition : samedi 24 Juillet à Piedigriggio …

à suivre!

 

04/03/2010

U Ped'Orezza , Pieve d'Orezza, en Castagniccia

 
Santa Maria Assunta di U Ped'Orezza
Depuis les hautes maisons schisteuses du petit village de U Ped'Orezza (Pied'Orezza), vue plongeante sur sa chapelle romane, au milieu du cimetière communal.
Santa Maria Assunta de Ped'Orezza blog.jpg
Un beau chemin dallé nous y conduit , accompagné, ce 28 février, par le chant énergique du ruisseau qui dévale de la montagne : on peut également y accéder en voiture, en prenant la petite route qui part sur la gauche, après avoir dépassé le village de Ped'Orezza (en venant de Piedicroce, sur la D 71).
Ped'Orezza lavoir blog.jpg
le lavoir communal
Ped'Orezza village blog.jpg
On aura demandé au préalable la clé au village, gardée à l'église paroissiale.
 Les terrasses , comme le lavoir et le chemin dallé témoignent de la vie du village ...
Ped'Orezza chemin dallé et pont blog.jpg
Un petit pont trapu franchit le ruisseau peu avant d'arriver au cimetière et à la chapelle.
Ped'Orezza chapelle côté abside blog.jpg
 
Le chevet de Santa Maria Assunta , comme il se doit, orienté à l'Est.
Les maçonneries ont connu de nombreuses réfections. Geneviève Moracchini Mazel ("Les églises romanes de Corse", page 316) ) propose  le IX ° siècle pour la datation la plus ancienne.
 
Ped'Orezza ensemble avec charpente blog.jpg
Cette petite chapelle accueille ses fidèles pour la fête du 15 Août: les dames du villages auront alors pris soin de lui faire une beauté, nettoyage énergique et fleurs ... Aujourd'hui, Santa Maria Assunta nous accueille en silence sous sa belle charpente.
"(...) l'autel est placé sous une abside peinte (...)" Mgr Mascardi, 1589 (in "Les églises romanes", G. Moracchini Mazel).  Les peintures ont beaucoup souffert et sont  en grande partie cachées sous un badigeon au lait de chaux.
Ped'Orezza Thomas et Matthieu blog.jpg
Seuls deux personnages actuellement découverts, malgré leur décoloration , habitent le lieu de leur présence:
Ped'Orezza visages de Thomas et Matthieu blog.jpg
il s'agit des apôtres  saint Thomas et de saint Mathieu, en grande conversation ...  Thomas, chauve et barbu, semble expliquer d'un index convainquant quelque chose d'important à son ami  Mathieu:  menton glabre, longue chevelure blonde  de Mathieu, grands yeux attentifs donnent une douceur particulière à ce personnage juvénile ...
Ped'Orezza main et livre de Mathieu blog.jpg
Les deux saints portent à la main un livre fermé : la Parole à transmettre ...
D'autres éléments de décor apparaissent çà et là sous le badigeon :
Ped'Orezza fenêtre abside blog.jpg
ici, la fenêtre de l'abside.
"Nous avons repéré des peintures à fresque sous le crépi de l'abside (...)  les peintures se poursuivent vraisemblablement sur le mur oriental et au départ des murs latéraux " (p. 316 in : Les églises romanes" de G.M.M.)
 
il serait vraiment dommage que l'on ne puisse découvrir l'ensemble de ce qui reste de ces fresques, certes naïves, mais tellement vivantes ...
Ped'Orezza Autel et Vierge blog.jpg
Sous l'arc de l'abside, un très joli autel baroque et son décor raffiné de stucs : la Vierge de l'Assomption  .
Cette chapelle, malgré sa modestie,  connaîtra bientôt le sort enviable de ses grandes soeurs, et fait partie de la troisième tranche de l'ambitieux programme de restauration par la Collectivité Territoriale de Corse des chapelles à fresques de l'île ...