Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2012

Jean Grosjean et Pierre Pardon (suite de l'exposition présente à la Galerie Sordini)

 

avec Gabriel Fauré (clic droit pour ouvrir le lien)


http://youtu.be/j2vZnr1o8RA

 


  Elégie

 


L'immense poète ( trop peu connu) Jean GROSJEAN

inspire Pierre PARDON


élégie 14 blog.jpg

 

Pierre Pardon, ardoise, Elégie 14

 au revers, ce texte gravé de Jean Grosjan:


 

               " Lève la tête dans le vent, qu’il déploie en noire nuée de Toussaint, sur ma figure, la chuchotante odeur de tes cheveux.

               Ah, ne te penche, comme le prêtre ou la Meuse, qu’avec des précautions d’ancien rituel sur les lichens bleus ou jaines qui , mille ans, rêvèrent de voir ta gorge respirer.

               Si lentement ton regard ou ta hanche se tournent aux prières que l’air marmonne dans les buis de frimaire, c’est un vantail qui s’ouvre sur des sources.

               Qu’à peine tu soulèves l’aile de tes cils, et me voilà dans une lumière pareille à celle sur qui béent nos sept cieux quand l’ange les scinde.

Quand tu n’aurais que passé par les bois pour y cueillir le jour et la mésange, j’entends tes pas dans les feuilles cuivreuses qui tour à tour embrassent ton talon et meurent longuement de ton reflet.

               Une fois éteintes nos phrases haletantes, les hiboux seuls y répondent d’arbre en arbre mais le soir est fauve un instant sur la souche où tu ne t’assoiras plus.

               La lune, juchée sur la ramure, a beau te dénombrer les tombes entre les ifs, tu savais combien sont hâtifs les hommes à part celui qui t’aime.

               Qu’une aube descelle tes paupières plombées, tu verrais qu’en mémoire de toi les givres pavoisent nos décombres.

               De peur que ne dorment encore sous les neiges neuves un fruit tiède, les défunts n’oseront de longtemps fouler le sol que tu hantas."

(Elégies, dans le recueil " La Gloire", nrf, Poésie Gallimard)


23/07/2011

Pierre Pardon et Mario Sabaty exposent au Spaziu

 

Depuis le début de la semaine, voici la très belle exposition présentée par

U SPAZIU à l'Ile Rousse :

affiche expo Spaziu 18 juillet 2011 blog copy.jpg

 

les Plaques sensibles (sculptures sur ardoises de Gênes) de Pierre PARDON et les Extraits (peintures sur supports divers) de Mario SABATY.

Tout d'abord, avec un peu de retard,  quelques images de l'inauguration lundi dernier: merci à l'ami Claude Mallet !

Expo_U_Spiazu_020.JPG

(avec Mario de dos ...)

Expo_U_Spiazu_023.JPG

Expo_U_Spiazu_042.JPG

Expo_U_Spiazu_015.JPG

(Pierre : interview avec Telepaese)

Expo_U_Spiazu_050.JPG

... et après le plaisir des yeux, le plaisir des papilles et du ventre: merci Marie-Noëlle pour cette parfaite organisation!

Quelques images des oeuvres, dans cette belle salle du Spaziu: d'abord à mon seigneur, tout honneur ...

Spaziu 1.jpg

Spaziu 11 texte Butor.jpg

le texte de Butor "à Pierre Pardon"

Spaziu 2.jpg

Spaziu 19.jpg

la petite plaque sensible, recto

Spaziu 20.jpg

et verso ...

Spaziu 4.jpg

Spaziu 9 tryptique.jpg

le tryptique avec le texte de Jaccottet

Spaziu 10.jpg

Spaziu 12.jpg

Expo_U_Spiazu_007.JPG

Spaziu 13 plaque.jpg

Spaziu 14.jpg

Spaziu 17.jpg

Spaziu 18.jpg

Trois dessins de Pierre:

Spaziu 6.jpg

Spaziu 7.jpg

Spaziu 8.jpg

... et les oeuvres de Mario Sabaty:

Spaziu dyptique Mario.jpg

le beau dyptique de Mario

Spaziu Mario.jpg

ewposition d'art contemporain,spaziu d'ile rousse,pierre pardon,mario sabaty

 

Vraiment, venez les rencontrer: jusqu'au 31 juillet ...

18/07/2010

Pierre Pardon expose à Bonifacio du 21 Juillet au 11 Août 2010

Pierre PARDON
plaque 3 blog.jpg
expose ses "Plaques sensibles" à BONIFACIO
Espace Saint Jacques, de 10 à 13h
et de 16 à 20h
(sauf dimanche et lundi)
du 21 Juillet au 11 Août
Vernissage le 21 Juillet à 19h

01/07/2010

L'exposition de Marseille se termine aujourd'hui ...

L'exposition de Marie HERCBERG et de Pierre PARDON à la Galerie SORDINI  de MARSEILLE prend fin aujourd'hui
 
Pierre et l'expo.jpg
Une belle rencontre entre deux artistes qui ne se connaissaient pas: les toiles aériennes de Marie et les ardoises sensibles ont harmonieusement dialogué tout ce mois de mai.
tête à tête.jpg
Marie et Pierre en tête-à-tête ...
avec Marie-Jo blog.jpg
Parmi les premiers visiteurs, Marie-Jo, militante du fan club de Pierre ...
 
Marie Jo et son époux.jpg
 Marie-Jo et Jacques découvrent Marie
 
Alice et Noé.jpg
Alice et Noé: l'expo, c'est bien, mais l'histoire de la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait caca sur la tête, c'est pas mal non plus!
Gaspard, Muriel, Augustin et Noé.jpg
L'occasion de se retrouver en famille: Augustin venu de Paris, Gaspard, Muriel et Noé les marseillais ...
Clément et Giusy.jpg
... avec Clément et Giusy, venus aussi de Paris ...
ardoises et peintures.jpg
Peintures et ardoises en dialogue ...
ardoise 1.jpg
une ardoise sensible
Noé avec Babo copie.jpg
Noé et Babbo
Triptyque Jaccottet.jpg
le triptyque dédié au cher poète Philippe JACCOTET
 
Jaccottet texte.jpg
 
 
"En fait, de toutes mes incertitudes, la moindre (la moins éloignée d'un commencement de foi) est celle que m'a donnée l'expérience poétique; c'est la pensée qu'il y a de l'inconnu, de l'insaisissable, à la source, au foyer de notre être. Mais je ne puis attribuer à cet inconnu, à cela, aucun des noms dont l'histoire l'a nommé tour à tour. Ne peut-il donc me donner aucune leçon -hors de la poésie où il parle -, aucune directive, dans la conduite de ma vie?
Réfléchissant à cela, j'en arrive à constater que néanmoins, en tous cas, il m'oriente, du moins dans le sens de la hauteur; puisque je suis tout naturellement conduit à l'entrevoir comme le Plus Haut, et d'une certaine manière, pourquoi pas? comme on l'a fait depuis l'origine, à le considérer à l'image du ciel ..." (etc ...)
Philippe JACCOTTET  : Eclaircies, dans Paysages avec figures absentes, Poésie Gallimard, p. 179.
 
un détail.jpg
(à suivre!)